Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par FMarmotte5

"Pour cueillir un seul légume."

« Pour cueillir un seul légume, il faut avoir vu beaucoup de potagers, de jardiniers et de graines, il faut connaître les animaux, il faut sentir comment volent les insectes et savoir quel mouvement font les petites fleurs en s’ouvrant le matin. Il faut pouvoir repenser à des allées dans des régions inconnues, à des plantes inattendues, à des semis que l’on voyait longtemps germer, à des jours de printemps dont le mystère ne s’est pas encore éclairci, à ses terres qu’il fallait qu’on froissât lorsqu’elles vous apportaient une joie et qu’on ne la comprenait pas ( c’était une joie faite pour un autre ), à des maladies de feuilles qui commençaient si singulièrement, par tant de profondes et graves transformations, à des jours passés dans des champs calmes et contenus, à des matins au bord du jardin, au jardin lui-même, à des bocages, à des nuits de pleine lune qui frémissaient très haut et volaient avec toutes les étoiles – et il ne suffit même pas de savoir tout cela. Il faut avoir des souvenirs de beaucoup de nuits sans sommeil, dont aucune ne ressemblait à l’autre, de cris de tomates hurlant en mal de rougeurs, et de lourdes, d'oranges, de dormantes courges qui s'épanouissaient. Il faut encore avoir été auprès d'arbres morts, être resté assis auprès des troncs, dans le bois, avec le ciel sur la tête et les bruits qui venaient par à-coups. Et il ne suffit même pas d’avoir des souvenirs. Il faut savoir les oublier quand ils sont nombreux, et il faut avoir la grande patience d’attendre qu’ils reviennent. Car les souvenirs ne sont pas encore cela. Ce n’est que lorsqu’ils deviennent en nous intuitions, savoir, geste, lorsqu’ils n’ont plus de nom et ne se distinguent plus de nous, ce n’est qu’alors qu’il peut arriver qu’en une heure très rare, du milieu d’eux, se cueille le premier fruit, le premier légume... sans vers. »

Les puristes peuvent lever les bras au ciel en reconnaissant le texte fabuleux de Rainer Maria Rilke.

Les Cahiers de Malte Laurids Brigge

Traduit par M.Betz (œuvres, vol I, Le seuil, 1966)

« A la manière de », pastiche ou plagiat, peu m'importe mon seul but est de m'amuser.

Photo : chou romanesco du jardin.

Commenter cet article

La Vieille Marmotte 22/11/2013 16:05

Avec la voix de Gilles-Claude Thériault
http://youtu.be/3B8VMrvbUUo

La "chute" du pastiche ne manque pas d'Humour ! Bravo l'auteur !

adamante 13/11/2013 12:18

Avoir la science du jardinier, la sagesse... Aurais-je eu le droit de cueillir ce chou ? Mais, je n'ai pas de jardin. Ravie par ce texte.

Parisianne 10/11/2013 09:59

Bravo ! Le poète aurait apprécié sûrement cette réinterprétation de ses mots par vos soins et pour la nature !

écureuil bleu 09/11/2013 21:22

Merci de nous faire découvrir ce joli texte... Bonne soirée

MarineLou 09/11/2013 08:35

L'arbre à perruques se nomme ainsi parce que lorsqu'il est en fleurs on dirait une perruque toute crêpue , dans les roses, et c'est très joli tu vas voir chez monsieur GG ! Bises

http://fr.wikipedia.org/wiki/Cotinus

MarineLou 08/11/2013 19:38

Et en plus c'es très bien écrit Pierre
Bisous

fmarmotte5 08/11/2013 19:51

Marine c'est un pastiche d' un texte connu et trés beau de RM.Rilke http://www.youtube.com/watch?v=t2NybPa4dXc&feature=youtube_gdata_player

MarineLou 08/11/2013 19:37

Bon je ne serai jamais un vrai jardinier, selon ce texte, mais j'ai quand-même un joli jardin de fleurs et d'arbres et d'arbustes, enfin pas trop moche, même si au niveau du potager on n'a planté que trois pieds de tomates, quelques salades et des radis... pas de quoi se vanter ! Pas mal le ou la fractale !

Quichottine 08/11/2013 17:28

Un très beau texte, j'aime énormément... Ceci étant, je ne suis pas certaine de le demander lors de ma crémation...

Passe une douce soirée, Pierre.

Quichottine 09/11/2013 11:41

Merci...

Pour ma part, je sais que j'aurai un morceau de musique... l'un des mouvements de la sonate arpeggione jouée au violoncelle...

FMarmotte5 08/11/2013 17:53

J'en ai d'autres comme le "Ne restez pas auprès de ma tombe" "Même si" un chanson des Rita Mitsouko "Chanson au soleil couchant " de Walt Whitman "Prière pour allez au paradis avec les ânes " de Francis Jammes ... On en est pas là encore alors on peut profiter de ces lectures.. Bonsoir et soignes toi bien.

claudia 08/11/2013 15:27

Il est super ce texte ! Il est de ton jardin ce très beau choux ! C'est pas compliqué à faire venir? Ici l'herbe est verte, elle regorge d'eau. 18° dans la maison: pas de chauffage, juste la cheminée le soir, c'est génial, mais inquiétant ...

FMarmotte5 08/11/2013 16:15

Oui Claudia, le choux est du jardin, je ramasse encore des framboises, il fait doux, y a pas a se plaindre le jardin produit encore bcp. le texte original est un de mes préféré, je pense que je vais demander que quelqu'un le lise lors de ma créamation civile strictement civile ;-)