Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par FMarmotte5

Le gniot

 

 

Bien seul pour l'instant

Dans le nid de paille vide

Qu'est-ce qu'il attend ?

 

Assiettes et fourchettes avides

Dure l’omelette au jaune sans ride ?

 

PF 17 mai 2014

 

Faux œuf destiné à stimuler les poules à pondre.

Dialecte franco-provençal, ma mère disait le « gn» avec un e fortement prononcé « à la Dauphinoise ». Ailleurs, c'est le nichet, le nié, le nio, le niau, de bois en buis tourné, parfois le même genre d'objet qui servait à ravauder les chaussettes ou de porcelaine, une ancienne poignée de porte faisait l'affaire.

 

Le faire soi-même : gober un œuf puis le remplir de plâtre.

Ma grand-mère laissait un vrai œuf marqué d'une croix noire au charbon pour ne pas le confondre avec les frais.

 

Les coopératives agricoles le commercialise aujourd'hui en plastique sous le nom d'« œuf factice ».

 

Mon APN lui, se contente de faire cette mise en garde d'avant-garde prémonitoire :

 

« Le sujet a fermé les yeux.»

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
É
Je ne connaissais pas cet oeuf factice : je n'ai jamais eu de poules... Par contre je me rappelle bien l'oeuf en bois utilisé par ma mère pour repriser les chaussettes...
Répondre
E
je connaissais l histoire du faux oeufs mais je ne connaissais pas son nom !!!voilà qui est fait:-)
Répondre
M
Farceur ! En gascon je ne sais pas comment on le nomme, mais on le faisait aussi dans nos régions !
Répondre
Q
Je savais qu'il existait mais j'ignorais son nom.
Merci, Pierre.
Passe une douce journée.
Répondre
M
Le leurre doit être efficace puisqu'il a traversé les temps !
Je ne connaissais pas tous les noms portés par l'oeuf factice.
Bonne omelette ! ;-)
Répondre
C
Merci pour cette musique que j'aime +++++
Répondre