Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par FMarmotte5

Voyage géologique dans le temps : Les Rimets, les Coulmes, Vercors.

 

Dans le sud du Vercors nous avions fait des pas au centre de la Pangée, cette fois-ci je vous propose de flâner quelques kilomètres sur une plage de sable blanc vieille de 120 millions d'années.

Il y a quelques 200 Ma l'océan recouvrait le Vercors à l'ère secondaire.

 

Fragments de coquilles, débris végétaux et animaux, animalcules microscopiques dit : « foraminifères »

Accumulé sur des centaines de mètres, ce sable s'est cimenté au cours de millions d'années pour devenir une roche massive de falaises :

c'est le calcaire urgonien.

 

Attendons encore un peu pour voir se soulever les Alpes. 65 millions d'années (ère tertiaire), le massif du Vercors s'élève à plus de 2000 mètres (Grand Veymont 2341m), l'érosion met à jour les traces de la présence de la mer.

 

La pluie, le ruissellement et la cryoclastie modèlent en surface le calcaire ce sont les lapiaz.

Dessous, tout un réseau est creusé, grottes, stalagmites, stalactites, galeries, siphons c'est ce qu'on nomme un relief karstique.

Un peu loin toujours dans les Coulmes au-dessus du site mythique et mondialement connu de Choranche, une petite grotte sera l'objet d'une visite future, la grotte de Prélétang.

 

Le « Site sensible géologique des Rimets » peut se parcourir en deux heures. Des explications guident les curieux vers les spots les plus significatifs et soulignent les découvertes tout au long du parcours.

On y voit la Nérinée, un gastéropode marin d'une dizaine de centimètres de long vieille de 120 Ma, elle vivait sur le fond du lagon d'eaux chaudes sous un climat tropical.

On y voit la Nérinée, un gastéropode marin d'une dizaine de centimètres de long vieille de 120 Ma, elle vivait sur le fond du lagon d'eaux chaudes sous un climat tropical.

Le Rudiste en forme de « Bonnet Phrygien » fiché dans le sable en colonies s'est « incrusté » puisqu'il a survécu jusqu’à 65 Ma.

Le Rudiste en forme de « Bonnet Phrygien » fiché dans le sable en colonies s'est « incrusté » puisqu'il a survécu jusqu’à 65 Ma.

Voyage géologique dans le temps : Les Rimets, les Coulmes, Vercors.

Des orbitolines, foraminifères, vivaient dans les herbiers marin de la mer tropicale.

Les oursins qui peuplent toujours nos mers n'ont laissé que le trou qu'ils ont foré dans la roche, ainsi que des bivalves ancêtres des moules.

Les berges se sont inclinées, mais avec un peu d'imagination nous pouvons voir les vagues user ces concrétions de rivage avant qu'une petite rivière ne vienne se jeter dans le lagon en polissant ses berges.

Y aller : par Rencurel et les Gorges de la Bourne ou le Col de Romeyère et les Ecouges.

Il y a de la place pour se garer au dessus du gîte des Rimets un sentier monte vers le sud-ouest à partir du hameau situé à 1056 mètres d'altitude.

Il suffit de suivre la signalétique claire.

Le site sur le tracé du Tour des Coulmes incite à poursuivre plus au haut.

Voyage géologique dans le temps : Les Rimets, les Coulmes, Vercors.

Ruines d'anciennes fermes, sources à la Fontaine de Grand Font 1129m.

Les Rieux, les Ailes où nous retrouvons la route qui rejoint le point de départ vers le nord.

Carte IGN 25000 Autrans 3235 OT, pli D5.

Commenter cet article

claudia 24/06/2014 16:53

C'est toujours aussi beau ! et cela donne toujours envie de connaitre :-)

philae 12/06/2014 01:26

très intéressant

Quichottine 11/06/2014 00:30

J'ai toujours été très impressionnée par les sites géologiques... C'est un peu comme si la Terre se dévêtait pour que nous puissions l'examiner.

Marie poupée 10/06/2014 16:43

Merci pour toutes ces explications ! un retour dans le passé qui a laissé des restes très intéressants et un paysage surprenant
Belle soirée Pierre

zette73 10/06/2014 11:12

bonjour
quel leçon d'histoire !! mais je crois que la mer reprend ses droits ,elle remonte un peut partout ,ou je m'en suis aperçu le plus , c'est au Sénégal ou toutes les côtes et plages on totalement disparu les maison du bord mer aussi ....
bonne semaine bisous

FMarmotte5 10/06/2014 11:23

Le temps géologique n'est pas le temps humain, ce qui est grave c'est quand les activités humaines accélèrent ce processus et apportent leur lot de catastrophes avant que nous ayons le temps de trouver des solutions. merci pour ton passage. SVP active le lien vers ton blog pour une réponse retour plus facile. cordialement.