Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par FMarmotte5

Mont Chaberton 3131m. Briançon.

 

Sortie idéale pour faire du « dénivelé »

 

Le « Cuirassé des nuages » comme le Chaberton était nommé avant sa destruction en juin 1940 par l'artillerie française est un beau sommet malheureusement tronqué de sa pointe a des fins stratégiques.

Au départ du Col du Montgenèvre à 1842 mètres, le sentier est toujours facile et marqué jusqu'aux 3131 mètres du sommet.

Dénivelé 1289 mètres.

 

3 secteurs :

La foret et l'alpage

L'éboulis vers le col

Le sommet.

 

Carte 25000 IGN Briançon 3536 OT.

 

Nous sommes à la frontière italienne, les amateurs d'histoire pourront aller sur la page en bas du blog retraçant l'épopée du Mont Chaberton et la sanglante bataille du 21 juin 1940 reconstitution, vidéo, stratégie et histoire.

 

Comme le Mont Thabor certains le gravissent en VTT.

 

Au Col du Montgenèvre à la ligne de partage des eaux, nous laissons la Durance suivre son cours poétique vers la mer.

Prendre le GR5 qui s'élève vers le nord au dessus de Clavière.

Les mélèzes deviennent de plus en plus parsemés vers 2100 mètres, la piste, le Chemin des Baisses pour l'instant monte doucement, c'est très bon pour se mettre en jambe.

Mont Chaberton 3131m. Briançon.

 

Passé un petit verrou nous atteignons le vaste Vallon des Baisses au pied du télésiège du Rocher Rouge.

 

1h20 depuis le départ, nous laissons le mauve et jaune tendre en traversant le lit caillouteux du Rio Seeco dont les eaux vont se jeter dans l'adriatique via le Pau, pour rejoindre les 7 Fontaines 2253m.

Au verrou, monter vers le nord-est en laissant à gauche le GR5 qui va vers la Vallée Etroite.

Mont Chaberton 3131m. Briançon.
Mont Chaberton 3131m. Briançon.

 

1h20 dans ce paysage à la géologie contrastée suite au soulèvement alpin, des couches sédimentaires se sont élevées verticales, érodées, des planchers océaniques ont quitté des abysses pour chevaucher schistes, micaschistes, laves et socles plus anciens.

 

Au sommet nous auront des explications par des panneaux devant une vision panoramique à 360° nous rappelant notre condition d'homme et notre devoir d'humilité devant les forces telluriques qui se rient de nos pauvres querelles et combats de fourmis belliqueuses.

 

Le Sentier du Chaberton est bien marqué de cairns, il atteint le Col du Chaberton à 2674 mètres. Vers l'est on voit la pointe de Rocciamelone (Rochemelon : un projet).

Mont Chaberton 3131m. Briançon.

 

Il semble que par le passé des chenillettes pouvaient monter dans ces éboulis ?

La piste grimpe (1h20 aussi) au sommet par de larges zig-zags, à pied, on peut prendre des raccourcis, de temps en temps, une casemate, des fils de fer barbelés, des pieux de béton armé avant d'arriver sur la vaste esplanade du sommet 3131m.

 

Du sud au nord : Monte Viso, Rochebrune, Ecrins avec Pelvoux, Barre, Agneaux, Cerces, Thabor, Vanoise et tout au fond très loin le Mont-Blanc et Grand Paradis.

 

Il reste un gros névé, vers le nord-est le vestige des huit tourelles d'artillerie rappellent les conflits passés, un touriste allemand me demande ce qui s'est passé ici ?

Mont Chaberton 3131m. Briançon.

 

« Qu'est qu'y a eu ici ? Krieg ? »

 

En résumé les canons de « marine » installés par l'artillerie italienne tiraient droit, d'ici on voit nettement les Forts de Briançon, c'est en amenant des mortiers dans la Clarée dont la vallée est invisible du sommet du Chaberton que l'artillerie française a pu détruire en tirs balistiques 6 des huit tourelles.

Mont Chaberton 3131m. Briançon.

 

Lui et moi n'étions pas né, originaire de l'est, il est moins à l'aise que certains amis allemands de l'ouest pour évoquer ce passage de l'histoire.

 

Il a été amusé quand je lui ai raconté qu'un de mes oncles était mobilisé à Briançon en charge dans les « transmissions », des pigeons voyageurs !

 

En juin 1940, Émilie Carles et son mari refusaient de quitter « Les Arcades » à Val-des-Prés vers l'Ardèche où le maire et les habitants étaient partis. On trouvera page 236 de l'édition en livre de poche le chapitre « La drôle de guerre » de « Une soupe aux herbes sauvages » où elle fait le récit de cette période.

Espoir : saxifrage à feuilles opposées dans les éboulis sous des barbelés d'époque.

Espoir : saxifrage à feuilles opposées dans les éboulis sous des barbelés d'époque.

 

Afin d'être sur place de bon matin j'ai dormi au sympathique Gîte du « Petit Phoque » au Fontanil.

 

Au retour je suis allé voir les marmottiers, « prune de Briançon » dont je parlerais plus tard dans la saison, les « afatoules » ne seront mûres que vers la Toussaint.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Steph43Photography 22/08/2014 18:38

Bonjour Pierre magnifique description de cette rando , je vais la faire dans les jours qui viennent étant en vacances non loin de là dans le Piémont , merci du partage , bonne soirée

marineLou 13/08/2014 16:09

Merci pour cette randonnée alpine avec un ciel magnifique et des fleurs sous les barbelés rouillés, la vie qui est toujours renouvelée...
Bisous Pierre

Quichottine 06/08/2014 23:31

Tes photos sont superbes comme toujours !
Et ça vaut vraiment le coup de te suivre pas à pas, tu es un excellent guide. Tu émailles ton récit de tant de choses qui peuvent retenir notre attention.
Merci !

Passe une douce soirée. Bises.

écureuil bleu 06/08/2014 20:21

Merci pour tes belles photos et tes explications sur ce site et ces tourelles. Amitiés

Joelle 06/08/2014 16:30

Heureusement que tu es là pour nous ramener de belles images comme celles-ci, merci Pierre

francine 06/08/2014 16:28

bonjour, impressionnants ces canons je ne connaissais pas; je te souhaite une bonne journée francine

philae 05/08/2014 11:16

grandiose

wolfe 05/08/2014 11:13

Bonjour
Vraiment magnifiques, les photos sont splendides!
Ca dépend sur qui tu tombe c'est comme chez nous. Par contre chez eux on ne montre pas son amour en pleine rue, c'est très mal élevé.
belle journée