Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par FMarmotte5

Le premier livre.

 

Les soirées étaient longues dans cette maison loin du village où l'oncle Marcel vivait un peu comme un ours sans télévision.

Un ours, oui un peu, mais un ours qui aimait lire.

Sur à peu près tous les rayonnages, étagères, buffets et guéridons, les livres s'entassaient.

Les visiteurs venaient en emprunter, en échanger, en déposer et c'était une joie pour Marcel lorsqu'il ne retrouvait plus un ouvrage , c'était le signe qu'il était lu.

 

Marie, sa nièce avait aussi son rayon dans le salon à sa hauteur en face du petit fauteuil en osier.

Un petit banc que l'oncle lui avait fabriqué permettait d'y poser les ouvrages illustrés pour enfants souvent d'un format trop grand pour leurs petits bras.

Cet automne là, nous étions allés voir la vieille voisine qui portait le même prénom qu'elle :

« Marie »

 

Tout le monde avait peur de cette vielle femme aux cheveux ébouriffés dans sa blouse noire et son tablier dont la poche telle celle d'un pélican ou d'un kangourou recelait des trésors.

Sur la fenêtre de la cuisine des cailloux s’empilaient, formant un espèce de petit cairn indiquant le sentier imaginaire des rêves de vieille dame que Marie aimait bien, et ne craignait pas le moins du monde.

 

Sur le chemin elle choisissait avec minutie la pierre qui lui ferait plaisir, une noire avec une rayure blanche, une grise qu'elle coloriait avec des moustaches de souris, une blanche au bec de colombe.

 

Cet après- midi nous eûmes du mal à franchir la clôture de bois. Un chien noir faisait des allers-retours en aboyant et frétillant de la queue ayant du mal à identifier les visiteurs : «  amis ou ennemis? »

 

-« Entrez, entrez, n'ayez pas peur, c'est la Scie ! »

Nous nous sommes regardés en pouffant, celui-ci n'était pas un colley, mais un espèce de corniaud croisé "porte et fenêtre" disait Marcel.

 

A la veillée , l'oncle Marcel était justement en train de lire chaque soir à Marie un chapitre du livre de Eric Knight : « Lassie chien fidèle ».

Nous en étions au chapitre XVII «  Lassie arrive en Angleterre. » après un long périple depuis les Highlands pour retrouver ses maîtres, Lassie est recueillie par un couple de personnes âgées les Fadden.

 

« Il élevait des poulets, quelques canards, et une oie qu'on « engraissait pour Noël ». Six ans plus tôt, Fadden avait échangé une douzaine d’œufs contre un oison qu'il avait élevé avec le plus grand soin.

L'oie était devenue énorme.... »

 

Une fois autour du fourneau bouilleur, La vielle dame nous offre à boire et nous dit :

«  On m'a donné cette chienne hier pour remplacer mon vieux Castor qui est mort le mois dernier, elle s'appelle la Scie ! »

« Quel drôle de nom la Scie pour un chien, une scie ça sert à couper du bois ! »

Marie, la petite, s'est écriée, Madame ce n'est pas la Scie mais Lassie le vrai nom du chien ! »

« En un mot ! »

Elle ne savait pas encore lire mais pouvait déchiffrer quelques lettres bâtons comme son prénom.

« C'est le nom du chien de l'histoire que nous lisons le soir. »

 

Suite a des explications plus avancées, la vieille voisine oscillait de la tête en murmurant :

« Lassie, Lassie, je comprends mieux, et c'est plus doux comme nom. »

 

Nous avons déposé nos pots de confitures sur la table de la cuisine et pour ne pas être en reste Marie, (la vielle dame) nous a empressés d'accepter une douzaine d’œufs des ses naines qui pondent tant.

 

Sur le chemin du retour, Lubie la jument d'Alfred s'est approchée de la clôture pour dire à Marcel :

«La prochaine fois tu devrais lui lire « Mon amie Flicka » de Mary O'Hara. »

L'oncle Marcel ne pouvait qu'approuver ce choix.

 

Il restait deux soirées avant qu'Edith sa mère, ne vienne la chercher après ces quelques jours à la campagne.

Ce soir là, le chapitre XVII se terminait, Lassie était partie, Dally la vielle femme avait du mal à se consoler, Dan son mari lui proposait d'acheter un nouveau chien.

 

« Je ne veux plus d'autre chien ! »

Mais, par égard pour son mari, elle se retint et répliqua : « oui, elle coûtait cher à nourrir, Dan.

-Bien sûr . Et un petit chien, ou un chat peut-être...

...Oui, un chat qui dormirait, roulé en boule, devant le feu et resterait près de toi. Voilà ! Je vais t'acheter un beau chat, le plus beau chat qu'on ait jamais vu. Qu'en dis-tu ? »

Lassie quitte les Fadden.Illustations de 1960 d'Albert Chazelle

Lassie quitte les Fadden.Illustations de 1960 d'Albert Chazelle

 

Marie s'était endormie.

Le jour du départ, une fois installée sur le siège arrière de la vielle automobile, une traction je crois, à moins que ce ne soit une 404 ?

L'oncle Marcel lui déposa sur les genoux le grand livre illustré.

 

-« Ta maman trouvera bien un moment pour terminer l'histoire et ….la prochaine fois que tu reviens tu sauras lire, tu me raconteras la fin ?. »

 

Deux grosses bises claquèrent sur les joues du vieil homme.

Comme sur l'image du livre, il agitait la main lorsque la voiture disparut derrière le bosquet de bouleaux et même encore après quand il n'entendait plus que la reprise du moteur dans le grand virage avant la ligne droite qui emmenait sa nièce.

 

Exercice d'écriture autour du thème du « mariage » coordonné par : « Les Anthologies Éphémères ».

 

Objectifs : suite aux expériences heureuses des dernières parutions, l'objectif de ces anthologies est de faire un don à l'Association « Rêves », pour les enfants malades.

Commenter cet article

Pierrette Richard 17/11/2014 22:41

Bonsoir...
Ah Lassie,toute ma jeunesse...J'ai retrouvé ce livre récemment et il me fait toujours pleurer...
Bonne soirée,
Pierrette

écureuil bleu 16/11/2014 13:34

C'est un livre que j'ai lu avec beaucoup de plaisir étant enfant. Bon dimanche

Eglantine 14/11/2014 16:47

un oncle bien gentil pas comme cette peste de M'ame Eglantine et lui bien entendu fera parti de la noce :-)

FMarmotte5 15/11/2014 12:53

Trouvera t il un costume sans trous à se mettre?

marine 05/11/2014 15:38

Non Pierre, le Border collie n'est pas à moi mais il m'a plu et il était au taquet !!!
Bises

claudia 05/11/2014 11:22

j'ai lu ce beau projet pour les enfants malades, j'aimerai bien y participer, mais je n'ai pas compris si cela est possible ? Bise

FMarmotte5 05/11/2014 14:03

Bonjour Claudia, le mieux c'est de contacter Quichottine, je pense que oui tu peux y participer. voici un lien avec des explications.
http://les-anthologies-ephemeres.over-blog.com/
le thème est "le mariage" différents personnages écrivent leur partie, souvenirs, descriptions, interactions. Bises et bonne soirée.

Marie poupée 04/11/2014 20:36

J'aurais aimé avoir l'ordinateur devant ma cheminée pour te lire ... et me souvenir de ces belles histoires .
Je sens que ce futur livre va être une merveille !!!
Bonne soirée Pierre

Quichottine 04/11/2014 19:48

J'ai beaucoup aimé cette première lecture... Merci, Pierre.
Je crois que ces livres ont fait rêver beaucoup d'enfants.

Ton personnage prend de l'ampleur et j'adore ta façon d'en inclure d'autres dans le cours de ton récit.

Merci !

Passe une douce soirée. Amitiés.

En route Simone 04/11/2014 16:04

Voilà encore un très bel essai qui me donne envie d'allumer la cheminée.

Bonne soirée

marine 04/11/2014 15:48

Des jolis livres dont les enfants se sont régalés bien sûr, merci de me rafraichir la mémoire Pierre Tu sais quand je vois à la Télé certains dessins animés également je me dis que nous étions heureux de découvrir ces personnages attachants, comme Belle et Sébastien !
Bisous

annielamarmotte 04/11/2014 11:53

et de quatre...... !!!!!!!!!!! c'est un RV incontournable à présent que les Anthologies éphémères