Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par FMarmotte5

Source et ressource.

 

J'ai peu de mots sinon le silence pour exprimer mon état d'âme en ce moment. Sinon revenir aux sources de ma réflexion et de mes choix en citant un extrait du « Journal » de Henri DavidThoreau.

 

« J'aime la Nature en partie parce qu'elle n'est pas l'homme, mais une retraite pour lui échapper...S'il n'y avait dans ce monde que des hommes, je ne pourrais jamais étirer mes membres, je perdrais toute espérance. L'homme est contrainte, la nature est liberté. L'homme me fait désirer un autre monde, elle, me rend satisfait de celui-ci. Aucune des joies qu'elle offre n'est sujette à nos règles et à nos définitions. Ce que l'homme touche, il le surveille. Dans les choses de la pensée, il moralise. On croirait qu'un travail libre et joyeux lui est impossible. Comme le moindre plaisir dont la nature est la base est infini et pur, comparé aux joies humaines ! La joie que donne la nature est pareille aux paroles sincères de l'être aimé.»

3 janvier 1853. H.D.Thoreau «Journal»

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
É
Merci de nous faire découvrir ce beau texte d'un amoureux de Dame Nature.
Répondre
E
Je viens de chez Marine.
Un texte d'une grande sagesse, merci de le partager.
Bonne soirée
Répondre
M
Je l'ai fait, je t'ai emprunté ta citation que je trouve très belle pour annoncer la sortie de A la marge, et je t'ai nommé bien sûr !
Je t'embrasse Pierre
Répondre
M
Merci Pierre pour ce très beau texte , comme Quichottine rien à ajouter !!
Répondre
M
J'aurai pu mettre cette belle citation en exergue de l'article que je fais pour demain Pierre, la nature nous sauve de l'homme, de ses méfaits, de ses insuffisances, de ses erreurs, de son manque de jugement dans certaines circonstances, oui, merci pour ce beau texte !
Nous avons été secoués et le sommes encore, et l'heure est à la réflexion ... Nous devons changer la manière dont nous appréhendons les relations avec les autres, tous les autres...
Merci Pierre
Répondre
C
Pierre, comme il dit vrai ce texte et la musique ... Tu as fait fort ! Il me semble cependant que nous sommes privilégiés, en quelques sorte en sécurité. Toi, dans tes montagnes et moi près de la mer. Bonne soirée Claudia
Répondre
Q
Je n'ajouterai rien de plus... c'est très beau.
Répondre
S
Un très beau texte de Thoreau, amoureux des arbres et de la forêt, au XIXe siècle...
Répondre
Z
j'aime bien ton article ,il et vrai ...
pour moi ,on en fait trop pour ne rien faire !
bonne semaine bisous
Répondre