Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par FMarmotte5

L'Aiguille de Chamrousse, les « Cargneules ».

 

Il a neigé durant 48 heures samedi 31 janvier 2015 et dimanche 1 février.

Les mesures nivologiques de la station annoncent 1m50 de neige.

 

Je voulais vous monter le panorama depuis l'Aiguille de Chamrousse, surtout la barrière Est du massif de Chartreuse , Chamechaude et Dent de Crolles.

J'aurais aimé partager un casse-croûte dans la Balme de cargneules des calcaires dolomitiques en rive gauche de la combe de Casserousse.

Sans illusion, découvrir le site sauvage du Lac des Pourettes.

L'Aiguille de Chamrousse, les « Cargneules ».

 

Ce jeudi matin, le brouillard enveloppe d'un silence cotonneux les formes fantomatiques des ondulations qui montent derrière le chalet CAF.

 

L'Aiguille est un bien grand mot pour cette bosse où de 1839 mètres, l'été les parapentes s'envolent.

Carte 25 000 Grenoble 3335 OT

Recoin 1650 m.

 

Le dénivelé pour cette courte sortie est de 250 mètres, la pente est faible, la trace a déjà été faite par des inconditionnels de la première trace.

Il est préférable de monter sur le versant Nord-Ouest car le vent a soufflé et des corniches se sont formées en sud-est.

La visibilité est nulle, 5 mètres, nous avons nos DVA c'est plus plus prudent et restons « à vue ».

L'Aiguille de Chamrousse, les « Cargneules ».L'Aiguille de Chamrousse, les « Cargneules ».

 

La première bosse est l'Aiguille proprement dite , après une courte descente au Col de l'Aiguille nous atteignons rapidement la deuxième bosse cotée 1873 sur la carte.

 

Il vaut mieux descendre sur le versant sud car au nord, les cargneules et la grotte de Balme risquent de poser des problèmes à la descente à cause du brouillard.

Une corniche cède, il est difficile de se relever dans toute cette poudreuse, bras et bâtons s'enfoncent jusqu'à l'épaule et à la garde.

L'Aiguille de Chamrousse, les « Cargneules ».

 

Col de la Balme, on trouve la petite section damée de la jonction du haut de Casserousse au Recoin.

Comme on y voit encore moins, on abandonne le projet initial de la Balme et des Pourettes.

 

Encore givré à midi un « bouleau blanc » valide sa taxonomie d'avant Linné.

Cote 1873

Cote 1873

 

Samedi, jour du départ, le soleil brille, j'ai juste le temps d'aller prendre un photo de la crête.

 

Je reviendrai cet été avec mon petit fils un jour de beau ça sera l'occasion d'une petite sortie géologique sympathique, ou bien au printemps lors de la floraison des gentianes bleues.

Commenter cet article

claudia 15/02/2015 13:58

Merci pour les photos je m'y suis vu :-) cela m'a rappeler quand j'allais en montagne, je préfère quand le soleil est de la partie !

flipperine 15/02/2015 00:16

que c'est joli mais je ne m'y aventurerai pas

marine D: 14/02/2015 08:12

C'est chouette toute cette neige, je me souviens de ces journées dans la brume ou quand tombait la neige, là-haut et puis lorsque le soleil sort et que la peau vous cuit ! Quelle merveille...
Je sens l'odeur de la compote de pommes je vais voir si ça ne crame pas...
Salut le gourmand !

Quichottine 14/02/2015 01:05

J'aurais peur de me perdre...
En tout cas, j'admire.
Merci pour ces moments partagés, Pierre.
Passe une douce journée.

Marie poupée 13/02/2015 20:10

Et bien , quel courage ! mais que c'est beauuuu !
Bon week-end Pierre

wolfe 13/02/2015 12:42

Bonjour
Dis donc, c'est qu'il neige! Bon en même temps c'est la montagne mais quand même!!
J'aime la montagne mais je dois dire que j'ai toujours peur de la montagne quand il y a autant de neige...
Bisous