Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par FMarmotte5

Saint Véran 2040 mètres, Queyras.

 

Je pensais avoir clôt la saison de ski, abreuvé avec vous sans doute des blancs-bleus ?

Dans mes notes et projets pour ce printemps 2015 restait dans une note en bas de page :

 

« Retourner à « La Blanche » en hiver pour faire le Pic de Caramantran, ça serait un « 3000 » à ski. »

 

Les jours de beau de la semaine passée du 7 au 9 avril 2015 offraient l'opportunité de passer le Lautaret, éviter le col d'Izoard encore fermer pour aller dormir au Refuge de la Blanche 2500 mètres à Saint Véran (Queyas Hautes-Alpes, à ne pas confondre avec le Saint Vérand proche de St Marcellin en Isère).

 

Bon choix car la saison d'hiver au refuge, se termine ce week-end le 12 avril 2015... Il ferme, après c'est l'été en montagne, à la mi-juin le refuge ouvre pour rando pédestres et sites d'escalade. Le village propose une navette jusqu'à la Chapelle de Clausis d'où il reste 101 mètres de dénivelé pour venir au lac de la Blanche.

Saint Véran 2040 mètres, Queyras.
Saint Véran 2040 mètres, Queyras.

 

7 avril 2015, il est 12 heures quand j'arrive depuis Guillestre, tout est calme les gens mangent, le soleil chauffe la terre entre les vestiges des pistes de ski, longs rubans sinueux qui habillent encore les pentes sud-ouest de la Montagne de Beauregard.

 

C'est le moment qu'ont choisi quelques marmottes en quête de chaleur pour sortir de leur trou , beaucoup d'agitation de jeux, curiosité des petits, œil aux aguets des adultes d'expérience. Mes premières marmottes de 2015.

Saint Véran 2040 mètres, Queyras.
Saint Véran 2040 mètres, Queyras.

 

L'une d'elle que j'ai nommé « Perce-neige » n'a rien trouvé de mieux que de faire son trou au beau milieu de la pente, sa tête surprise dépasse de la neige, elle aura la patience d'attendre encore un peu ou l'audace de traverser à découvert le « no man's land » blanc vers ses consœurs au gîte mieux exposé.

 

Question flore : c'est maigre encore, crocus et tussilages.

Saint Véran 2040 mètres, Queyras.Saint Véran 2040 mètres, Queyras.

 

Saint-Véran en Queyras est dit le plus haut village d'Europe , 2040 mètres.

 

L'habitat y est permanent.

Les belles maisons de mélèze sont alignées sur le versant du soleil assez loin les unes des autres afin de prévenir les incendies.

De petites échoppes proposent du petit mobilier de montagne en mélèze et de petits objets usuels de rosaces spécifiques dans le pin cembro.

Boites à sucre, dessous de plat, coffrets à bijoux, tabourets, salières, boite à ouvrage pour la couture...

Saint Véran 2040 mètres, Queyras.

 

Au refuge je trouve ces dessous de plat assez massifs pour recevoir les repas substantiels de veille de course, peu savent qu'ils sont fait du pin cembro assez tendre pour être sculpté à la pointe du couteau, souvent un Opinel affûté pour cette activité.

Le montagnard n'est pas inactif durant l'hiver, il faut occuper ses soirées avec cet artisanat. Dans le passé les plus intrépides ou les plus démunis partaient de leur chère République des Escartons (1343-1786) se faire embaucher ailleurs.

 

Lettrés , alors que le Savoyard endossait le costume de ramoneur, les « pays » de Queyras portaient les plumes au chapeau, code de leurs compétences afin d'enseigner dans les villages ou dans les familles aisées.

Ils se faisaient embauchés sur les places de marché et les foires.

Une plume au chapeau : enseignement de la lecture.

Deux plumes : lecture et écriture.

Trois plumes : lecture, écriture et calcul.

Quatre plumes : le tout avec l'étude de la géométrie.

C'est ainsi qu'on retrouve des racines de Queyrasien un peu partout en France, ils ont souvent gardé une maison de famille dans le village.

Par les cols et les vallées ils ont croisés les italiens plutôt tournés vers le colportage de mercerie, graines, menus objets, livrets et chansons, ferblanterie.

 

Les transhumances et migrations humaines ont changé, tourisme et sport amènent à pied d’œuvre une certaine aisance.

Saint Véran 2040 mètres, Queyras.

12h30 !

Après ces pensées et un casse-croûte je laisse « Perce-neige » à ses activités pour monter au refuge, par l'oratoire bien nommé de Sainte Luce.

 

J'ai traversé le village skis sur l'épaule.

La carte 25000 IGN 3637 OT Mont Viso-St-Véran-Aiguilles du PNR du Queyras est dans mon sac, je connais bien le coin elle ne me servira pas pour aller dormir ce soir à « La Blanche ».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

marine D 18/04/2015 09:31

Le printemps s'est invité dans ta balade avec perce-neige !
Je connais mieux la marche en montagne en été, même si je ne peux plus marcher comme avant, et c'est aussi splendide !
J'adore ta marmotte !!!
Bises Pierre

claudia 15/04/2015 20:41

Merci pour les photos des marmottes, cela donne du baume au cœur de voir ainsi la nature reprendre vie !

Quichottine 14/04/2015 09:45

J'ai adoré tes rappels... Je suppose que tu aurais pu mettre les quatre plumes à ton chapeau. :)
Merci pour les images, pour tout.
Passe une douce journée.
Amitiés.

flipperine 13/04/2015 23:46

que c'est joli et une marmotte un bel animal

wolfe 13/04/2015 09:19

Bonjour
Un bien bel endroit, j'aimerais y aller!
Bisous

Eglantine 13/04/2015 08:17

je me demande si tu as vingt ans toi ? que de belles promenades assises dans mon fauteuil je fais avec toi :- et puis bien que n'ayons fait d'aussi belles excursions nous avons visités à des hauteurs différentes les régions que tu parcours et je découvre avec plaisir les parties qui nous sont restées inconnues ...merci pour ce plaisir

FMarmotte5 17/04/2015 16:55

Tu multiplies par 3 et tu ajoutes 3, je prends le temps c'est tout, retour pour une pause jardinage entre deux baby-sitting ;-). Content que le partage des paysages plaise; Merci pour ta visite.