Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par FMarmotte5

Funérailles célestes.

 

Libérée, envolée.

Ma petite poule grise

A la crête qui tombe est partie.

Libérée, envolée.

 

Funérailles célestes

Entre les serres

Du milan noir.

Libérée, envolée.

 

Ma petite poule grise

Était boiteuse du côté droit.

Elle commençait à pondre

Des œufs froids.

 

Libérée, envolée

Vers un ciel très haut

Qu'elle n'avait encore jamais atteint,

Le cou tendu vers les étoiles.

Toujours dernière rentrée

Au poulailler,

A mendier quelques grains de plus

En échange d'un peu de liberté.

Me suivre par delà la clôture

En claudiquant.

Libérée qu'a-t-elle vu de là-haut ?

Imagines tu l'effroi ?

La joie ?

 

Le cèdre, le toit de tôle

De sa sinistre prison.

Le champ sous les noyers,

La cheminée qui fume,

Le charme, le jardin, la maison,

Ce qui peut sembler un foyer.

Chacun à sa place, dans son rôle.

Je n'ai pas même retrouvé

Ne serait-ce qu'une seule plume.

 

Libérée, envolée

Entre chien et loup.

Le renard avait mangé la rouge.

Intrépide et curieuse

Elle a succombé

A ses paroles mielleuses.

Envies d'ailleurs, c'est fou,

Pourvu que ça bouge.

 

Ça vole, ça court, ça picore

ça vit au jour le jour

ça mange, ça chasse, ça mord,

ça dort, ça meurt, ça court.

 

Libérée, envolée.

Ma petite poule grise

A la crête qui tombe est partie.

Libérée, envolée.

 

PF le 30 mai 2015

Commenter cet article

marine D 11/06/2015 11:47

J'adore ton poème Pierre, il me touche beaucoup, on s'attache aux animaux de la maison...
Je pense à la cane de Jeanne de Brassens
Entre le milan et le renard ça craint...
Merci

écureuil bleu 01/06/2015 21:58

Bonsoir Pierre. Tu as écrit un joli poème pour nous raconter la disparition de cette poule grise.

zette73 31/05/2015 19:34

Tu nous en met une bien triste
ici aussi les milans planes au dessus du chat ?
quand je les voies passer au dessus de la maison je sort !!!! l'appareil photo ils aiment pas
aurevoir petite poule grise
bisous a toi ,,bonne semaine

claudia 31/05/2015 15:35

le poème et la poule sont magnifiques. Bon dimanche Pierre :-)

flipperine 30/05/2015 23:59

pauvre poule la nature est parfs dure

Quichottine 30/05/2015 10:03

Pauvres poules... mais la nature est ainsi, cruelle aussi parfois.
Un bien joli poème en hommage, Pierre.
Passe une douce journée malgré tout.

Mahina 30/05/2015 09:20

libérée, je ne sais, en tout cas coquin le renard aura la panse comblée!!
chez ma soeur dans le centre de la France, le renard s'en donne à coeur joie, poules et oies aussi! qui restent dehors la nuit risquent de ne pas la finir!!! Elles rejoignent aussi les étoiles....

midolu 30/05/2015 08:49

Un grand envol, le plus grand, le plus haut ... mais si triste.
Un hommage pour elle et sa cousine rouge.
Est-ce que la basse-cour est vide ?
Pensées amicales, Pierre.

FMarmotte5 31/05/2015 10:56

Oui il reste un coq et 5 poules. C ma participation à la bio-diversité. Bon dimanche

sylviedam 30/05/2015 08:43

Comme c'est beau ! Petite poule grise a fini dans les serres du Milan noir. Et oui elle a vu la terre du ciel. De bien belles funérailles célestes...
Beau samedi !
Sylvie