Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par FMarmotte5

Deux jours au refuge de Nant du Beurre.

 

L'an passé, tous les week-end étaient pluvieux alors je ne me plains pas de ces belles journées de début juillet.

Laissons entre parenthèses les sorties de juin dans le Comtat Venaissin, quand les journées plus fraîches de l'automne reviendront je vous raconterai gorges et sentes parfumées, sentiers historiques sur les traces de Giono ou Pagnol, le mistral dans les garrigues, lavandes et chênes kermès.

 

J'aime beaucoup coller à l'actualité même la nôtre.

Prenons la carte 25 000 IGN Massif du Beaufortain Moûtiers. La Plagne 3562 OT.

 

En avril j'étais monté en ski de rando au Refuge de Nant du Beurre, de retour j'avais promis à Geneviève de l'y emmener cet été.

Dimanche 5 juillet 2015, nous montons depuis Moûtiers en Tarentaise à Grand Nâves un hameau de la commune de La Léchère.

 

En été on peut se garer à 1550 mètres d'altitude au lieu-dit Le Tovet, c'est le départ du domaine de ski de fond en hiver relié au village par une navette.

Pas de remontées mécaniques dans cette vallée, ce qui lui donne son cachet ancien et préservées du bruit et de l'agitation.

 

La montée au Refuge de Nant du Beurre 2080 mètres se fait facilement en 2 heures entre piste et sentiers d'alpage au milieu des fleurs de saison. On ne le voit pas du départ, il se niche sur une épaule tout en haut sous le Col des Rochers Blancs.

Deux jours au refuge de Nant du Beurre.Deux jours au refuge de Nant du Beurre.

 

Les passages :

 

Les Terreaux 1678

Bonpertui 1800

Plan Bernard 1900, la Cave.

Beauregard 1989

Les Goliaths, la Bataille 2000

Le vallon de Grand Nâves au refuge vu depuis la pointe de Dzonfié

Le vallon de Grand Nâves au refuge vu depuis la pointe de Dzonfié

 

Nant du Beurre 2080m. : quelle poésie dans un nom pareil. La toponymie en Savoie et particulièrement imagée.

Avant, le nouveau refuge inauguré en 2012, bien placé sur le «Grand Tour de Tarentaise » et le « Tour du Beaufortain » , l'hébergement se faisait dans le chalet des alpagistes toujours en place à proximité le long du Nant du Beurre.

 

Le torrent servait en circulant dans les caves à rafraîchir les locaux de fabrication et d'affinage des produits de montagne : Beaufort et beurre.

En montant le sentier passe aux Terreaux, zone de captage des eaux pour l'irrigation des parcelles de fourrage à faucher pour le foin d'hiver et vers 1900 mètres La Cave et La Vieille Cave sont témoins de la tradition du Beaufort d'alpage devenu rare et de nos jours.

Quand nous montons le troupeau de tarines est encore assez bas vers la Raverette et Pré Essui, ce n'est qu'au cours de l'été qu'elles feront leur poya au refuge et sur les pentes du Grand Crêtet, agitant leur sonnailles.

 

Dans la vallée de Granier que nous traverserons le lendemain, plus exposée au sud les vaches sont déjà au « Chalet des Veaux ». La fabrication du Beaufort d'alpage y est encore d'actualité. Les cochons montent au Boulissoir pour s'engraisser du petit lait.

 

Heureuse toponymie : le Fruit, la Pesée, Chalet des Veaux du Fruit, la Bagnaz, la Plagne, la Thuille, la Forclaz, les Mouilles... Vous y êtes allés j'en suis sûr , mais peut-être pas dans le même vallon, du moins un qui y ressemble, des lieux en dehors du temps comme dans un roman de Roger Frison-Roche?

Deux jours au refuge de Nant du Beurre.

 

L'accueil au refuge de Nant du Beurre est sympathique,la gardienne prépare de très bonnes tartes aux myrtilles et n'est pas en peine pour vous renseigner sur les différentes randos à partir du refuge. Le Crêt du Rey plus au nord par les 3 Cols, Pointe de Dzonfié ou de la Chauvière, l'incontournable Quermoz par les crêtes ou le retour par les Arcochons.

Deux jours au refuge de Nant du Beurre.
Deux jours au refuge de Nant du Beurre.

 

Ne vous chargez pas de vos livres de botanique , la bibliothèque est bien pourvue et le soir après une bonne marche, vous aurez tout le loisir de la reconnaissance de vos trouvailles photographiques.

 

Un plus : le refuge possède des douches chaudes, table d'orientation et chaises longues en face de la vallée avec vue sur l'Oisans, les Aiguilles d'Arves, la Vanoise Ouest, l'Etendard des Rousses par le col de la Madeleine entre le Cheval Noir et les Aiguilles de la Lauzière, et à droite la pointe du Grand Arc.

 

Le soir la Pointe du Dzonfié prend les teintes chaudes du coucher.

Prendre le temps d'un bon repas en terrasse en bras de chemise, alors que la canicule sévit en bas est un moment de convivialité et de partage propre au souper en refuge : souvenirs de courses et projets.

Commenter cet article

marine D 15/07/2015 11:25

Un régal !

wolfe 12/07/2015 18:20

Bonjour
Avec ce temps, tu dois faire de superbes balades!
Nous là il pleut
Bisous

l'angevine 11/07/2015 19:29

cette année ce mois de juillet sera agréable

sylviedam 11/07/2015 08:19

Quel jolie balade ! Avec tes mots toujours en poésie, les fleurs, la riche toponymie des anciens, le goût du fromage et du beurre frais, la tarte aux myrtilles (congelées ?) et ces vallons aux courbes tendres, qui portent le regard bien loin, tout près du ciel et là-bas, en fond de vallée...

écureuil bleu 10/07/2015 22:01

Le refuge a l'air bien sympa. Vous avez dû passer des moments bien agréables pendant cette rando.

marine D 10/07/2015 19:19

De bien bons moments dans ta si belle montagne fleurie Pierre !

Bises

marine D 10/07/2015 19:19

De bien bons moments dans ta si belle montagne fleurie Pierre !

Bises

zette73 10/07/2015 17:17

Bonjour
super balade ,comme tu le dit si bien au frais ! MAIS LES GLACIERS FONDE TRES VIE CETTE ANNEE ....pour cette balade tu ai passé pas loin de la maison? pont suspendu de Gilly..la prochaine fois fait un coucou au retour si tu a le temps .....bien sur
bon W E bisous

Quichottine 10/07/2015 12:58

Tu m'as donné faim... de tarte aux myrtilles bien sûr !
Merci pour cette belle page.
Passe une douce journée.