Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par FMarmotte5

Lecture : « Cinq questions de morale » Umberto Eco.

 

Les différentes diffusions dans les médias des interventions de Umberto Eco suite a son décès le 19 février 2016 m'ont données envie de relire différents textes, de retrouver le plaisir des mots, la finesse du second degré de ses réflexions, sa parole et ses mots.

Je ne saurais que recommander à ceux qui n'ont vu que le film de J.J.Annaud de se plonger dans le « Nom de la Rose », d'en tourner les pages sans se mouiller le doigt et de construire dans leur imaginaire le labyrinthe aux côtés de Guillaume de Baskerville.

 

Occasion de mettre un peu d'ordre dans ma bibliothèque avant de devenir aveugle tel Jorge de Burgos et de regrouper sur le même rayon le Pendule de Foucault, Baudolino, l'Île du jour d'avant et le Cimetière de Prague. Faire une liste pour ma prochaine visite chez le libraire et voir si N°Zéro est sorti en poche ?

Outre les romans, je suis tombé sur deux recueils « d'essais » dont « Cinq questions de morale » tiré de conférences.

 

« Migrations,tolérance et intolérable » le 23 juin 1997 en ouverture du congrès organisé par la ville de Valencia sur les perspectives du troisième Millénaire et introduction au Forum International organisé par l'Académie Universelle des Cultures à Paris les 26 et 27 mars 1997.

 

« Les phénomènes que l'Europe essaie encore d'affronter comme de l'immigration sont en réalité des cas de migration. Le tiers monde frappe aux portes de l'Europe, et y pénètre même si elle n'est pas d'accord. Le problème n'est plus de décider (ainsi que les politiciens font semblant de le croire) si l'on doit admettre à Paris des étudiantes portant le tchador ou combien de mosquées on va construire à Rome. Le problème est de savoir que au prochain millénaire ( et, n'étant pas un prophète,je ne vous donnerai pas une date précise), l'Europe sera un continent multiracial ou, si vous préférez, « coloré ». Et ce sera comma ça, que ça vous plaise ou non. »

Pages 137 et 138 de l'édition de poche Biblio essais de 2002.

 

Les quatre autres chapitres traitent de sujets tout aussi pointus et d'actualité ou la réflexion humaniste d'Umberto Eco permet au-delà d'une situation historique déterminée de comprendre le monde malgré la perte des repères devant les bouleversements géopolitiques de ce début du IIIe millénaire en replaçant l'Homme à sa place dans ses rapports avec les autres, son environnement, ses choix personnels et collectifs pour le futur.

 

« Penser la guerre.

Le fascisme éternel.

Sur la presse.

Quand l'autre entre en scène.

Les migrations, la tolérance et l'intolérable. »

Cinq questions de morale Umberto Eco

Chez biblio-essais du Livre de Poche édition 2002

 

Relecture divertissante « Comment voyager avec un saumon » Umberto Eco

Sous titre : « Nouveaux pastiches et postiches » au Livre de Poche édition 2002

 

Je ne peux sur ce blog que citer cette réflexion et garder la distance qui se doit devant mes limites.

« Les réseaux sociaux ont donné le droit à la parole à des légions d'imbéciles qui avant ne parlaient qu'au bar et ne causaient aucun tort à la collectivité. On les faisait taire tout de suite. Aujourd'hui ils ont le même droit de parole qu'un prix Nobel. » Umberto Eco

Commenter cet article

sylviedam 29/02/2016 07:13

Alors que je lisais Le nom de la rose, il y a fort longtemps, une amie m'a dit : "je viens de le lire, la façon de tuer les moines c'est..." Je l'ai donc terminé avec beaucoup moins de plaisir... mais aujourd'hui, tout le monde sait que...
Amitiés,
Sylvie

claudia 28/02/2016 15:18

"Quand un vieillard meurt, c'est une bibliothèque qui disparaît" Ici cette phrase prend tout son sens ! Bon dimanche. Claudia

Quichottine 28/02/2016 12:09

Je vais relire avec plaisir "Comment voyager avec un saumon"
Pour le reste je dois aussi ranger ma bibliothèque et trier ce que je vais garder ou non... la place se fera beaucoup plus rare quand nous déménagerons.
Passe une douce journée Pierre. Merci pour tes lectures.