Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par FMarmotte5

14 février, société.

 

« J'avais deux chaises dans ma maison ;

une pour la solitude,

deux pour l'amitié,

trois pour la société. »

 

       H.D.Thoreau  « Walden »

 

A moins que la chaise ne soit à l'envers sur une table comme dans une chanson de Maurane.

 

"Si demain matin tu cessais de m'aimer

Je ne peux pas dire que j'en mourrai, non

Faut rien exagérer

J'crois seulement qu'j'aurais l'air d'un casino désert

D'une chaise à l'envers

Oubliée sur une table

J'crois qu'j'aurais l'air assez assez minable" 

"Si Aujourd'hui"

 

 

« Le pluriel ne vaut rien à l'homme et sitôt qu'on
Est plus de quatre on est une bande de cons.
Bande à part, sacrebleu ! c'est ma règle et j'y tiens.
Dans les noms des partants on n'verra pas le mien. »

 

         G.Brassens « Le Pluriel »

Commenter cet article

Mimi 21/02/2016 22:45

Recevoir une chaise en cadeau ? Très insolite et pourtant très apprécié...

Quichottine 21/02/2016 14:16

C'est magique... ta page du jour est splendide !
Un très beau billet de Saint Valentin. :)

marine D 16/02/2016 16:36

Deux voix que j'adore, je ne me lasse ni de l'un ni de l'autre !
Merci pour cette histoire de chaise et de pluriel Pierre !

Marie poupée 15/02/2016 16:57

Les trois sont très bien ! tu m'as donné envie d'écouter Maurane que j'apprécie beaucoup ...
Merci Pierre

Marie-Christine 15/02/2016 07:39

Sympathique réflexion sur un objet du quotidien, j'ai beaucoup aimé.

écureuil bleu 14/02/2016 20:39

Bonsoir Pierre. J'aime bien l'idée de la chaise à l'envers, symbole du chagrin d'amour...

Eglantine 14/02/2016 08:54

:-) de beaux "extraits" et une grande préférence pour les "deux chaises" ...que je ne connaissais pas ....je te souhaite une excellente journée.