Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par FMarmotte5

Tête Noire 2675 m. par le Lac de la Partie. Vanoise.

 

18 juillet 2016

Sortie en famille, les petits s'arrêteront au bord du Lac de la Partie 2406 mètres.

Le cadre est impressionnant dans le cirque enneigé sous le Col de Chavière, entourés des Dômes de Peclet et Polset, Pointes de la Partie et de l’Échelle, cascades et corniches de neige.

 

Il est de réputation que des bouquetins fréquentent la Tête Noire, monté après le pic-nic, j'ai vu beaucoup de sites de reposoir mais pas les animaux.

 

Départ du Refuge de l'Orgère 1938 mètres

Point le plus haut pour le lac : Col de Tête Noire 2504 m. non nommé sur la carte 25 000 IGN les 3 Vallées Modane 3534 OT

Tête Noire 2675 m.

Dénivelé : 566 mètres pour le lac et 750 mètres pour le sommet.

L'Estiva 2184 m. Derrière : la crête sud de la Tête NoireL'Estiva 2184 m. Derrière : la crête sud de la Tête Noire

L'Estiva 2184 m. Derrière : la crête sud de la Tête Noire

 

Du refuge monter dans le bois vers l'Ouest (panneau) et atteindre en 1 heure les ruines de l'Estiva 2184 où il y a encore 2 générations l'alpage était fréquenté, le fromage fabriqué et affiné , il reste une cave voûtée.

A la sortie de la zone de combat où pins et rhododendrons regagnent la pelouse alpine, le sentier flêché, une variante du GR55 monte plein nord sous la crête de la Tête Noire.

Il faut encore une bonne heure et ½ pour atteindre le lac, la pente est moins raide , la vue en face sur le versant Est du Râteau d'Aussois montre tout le parcours d'hier.

Petit à petit la Pointe Doran vient présenter sa face Est et le Col du Ravin Noir.

Tête Noire 2675 m. par le Lac de la Partie. Vanoise.

 

Il y a un gros cairn à la cote 2401 mètres, le parc fait des aménagements de sentier afin d'éviter l'érosion.

C'est cet endroit que des marmottes ont choisi pour élire domicile et entreprendre leurs jeux et leur nurserie.

Tête Noire 2675 m. par le Lac de la Partie. Vanoise.Tête Noire 2675 m. par le Lac de la Partie. Vanoise.

 

Deux petits vallons avec peu de dénivelé conduisent jusqu'à la jonction du col de Tête Noire 2501 mètres, ici le GR55 descend par la Source du Vin au hameau de Polset 1800m.

Un retour en boucle est possible mais il faudra remonter la route sur 2,5 km. jusqu'au refuge de l'Orgère.

Tête Noire 2675 m. par le Lac de la Partie. Vanoise.
Tête Noire 2675 m. par le Lac de la Partie. Vanoise.

 

Pour nous, les enfants ont fait leurs 550 m. de dénivelé, c'est le temps du casse-croûte face aux névés encore importants sous le Col de Chavière.

Une joie pour eux de jouer encore dans la neige.

Lac de la Partie

Lac de la Partie

 

Le Lac de la Partie est à 10 minutes vers l'Ouest du sentier, une belle pelouse y mène, il est, malgré son cadre grandiose assez peu fréquenté.

Vers la Tête Noire

Vers la Tête Noire

 

Je laisse la famille rentrer par le même sentier pour grimper le long de la crête nord de la Tête Noire.

½ heure pour ces 171 mètres de dénivelé qui se terminent par une montée assez raide dans de gros blocs noirs qui donnent sans doute son nom à ce beau belvédère.

Sur le versant Ouest de petits vallons sans doute très fréquentés par les bouquetins à la vue des nombreuses « laissées » dans les creux ?

Pour rentrer depuis le sommet , on peut suivre la crête en faisant attention aux barres rocheuses et retrouver le sentier qui rejoint l'Estiva.

Parfois des flancs herbeux assez raides mités de pierriers et d'éboulis permettent de rejoindre la cote 2401, ce genre de diversion n'est à faire que si la visibilité est bonne.

Lychnis Fleur de Jupiter et Dryade à 8 pétales , le "thé Suisse"
Lychnis Fleur de Jupiter et Dryade à 8 pétales , le "thé Suisse"

Lychnis Fleur de Jupiter et Dryade à 8 pétales , le "thé Suisse"

 

La flore en cette mi-juillet est variée, j'ai aimé le Lychnis Fleur de Jupiter : oeillet-silène très coloré utilisé dans le jardin d'ornement.

La dryade à 8 pétales ou « thé Suisse » est encore en fleur, ses feuilles en forme de feuille de chêne au dessous blanchâtre et duveteux entrent dans la composition d'une tisane tonique avec le calament à grande fleur.

Les rhododendrons ferrugineux commencent à faner.

Nous serons rentrés pour 18h30 : un gratin de crozets sera apprécié avec un bon potage par les petits, félicités par la gardienne du refuge.

Ils auront la joie d'inscrire leur « expédition » dans le "Livre d'Or" du Refuge de l'Orgère ... et faire une bonne nuit sans réveil , du bonheur.

Commenter cet article

manou 09/08/2016 15:44

Et bien les petits devaient être un peu fiers de monter toucher la neige et de dormir dans le refuge ! J'ai un souvenir de ce genre dans les Pyrénées où mon fils âgé de 5 ans et demi, avait décidé d'aller toucher la neige, nous y sommes allés...Quand on veut on peut : il s'en souvient encore ! Nous aussi car si mon mari portait le plus petit qui marchait à peine et moi le sac à dos, il a fallu quand même bien l'aider un peu en chemin...Mais que de beaux souvenirs.
Merci de cet itinéraire très familial. Je ne me lasse pas de voir ces hauts sommets.

marine D 06/08/2016 11:09

Encore une magnifique balade, en famille qui plus est, tu me donnes très envie Pierre !
Bises du jour

écureuil bleu 05/08/2016 22:49

Belle balade avec les petits bouts de chou ! Ils devaient être fiers de randonner avec vous.

Quichottine 03/08/2016 00:22

Tu as bien fait de monter plus haut...C'est magnifique !
Bravo aussi aux enfants, c'est une belle randonnée.
Passe une douce journée Pierre.Merci pour ces moments partagés.