Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Passé le cairn du col , il n'y eut pas de surprises, les indications du Porteur se sont toutes avérées utiles , judicieuses et justes. La neige sur ce versant nord en hémisphère sud était moins profonde, Manos et les siens eurent tôt fait d'atteindre...

Surgit de nulle part Entre lumière et ténèbre l'océan s'égare. Où vais-je perdu dans les flots ? Sans compas, sans nord, sans mot. PF Dessin pour « Des feuilles et un feutre », leçon 11 : les marines.

Angegarder , chic, un verbe : conjuguons-le ! J’angegarde. Pas très concluant, ça doit être un verbe pronominal, comme je t’emmène, je me lave. Je t’angegarde : altruiste et empathique à souhait ça suinte la compassion. Garde -malade. Tu m’angegardes...

Son sac : une grosse toile de jute en contraste avec les effluves sonores qui s'en échappaient. Après réflexion , le son harmonieux venait peut être de la respiration du porteur. Lente et profonde, il ne semblait pas fournir d'effort particulier et bien...

On avait vu sa silhouette minuscule se détacher sur le col, puis, la masse imposante de son corps chargé, descendre prudemment les pentes raides sous les premiers séracs. A cette saison, la rimaye était comblée de neige dure accumulée pendant l'hiver...

Sage comme un noyer En rang, bien aligné Sous la bise d'hiver. Attente d'une autre saison, Rayon de soleil et chatons.

<< < 1 2 3 > >>