Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par FMarmotte5

 5h pour ce tour dénivelé 673m au total.
La neige est tombée hier à 1200m, 5 octobre 2008, après une bonne nuit à la ferme auberge Breitzhousen et un bon repas Marcaire, nous chaussons nos souliers de rando pour monter au Kastelberg 1350m. Plus de Névés sur la crête mais déjà des congères, le vent souffle fort la pente sur le Spitzkoepfe est plâtrée, en 1h nous atteignons le Hohneck 1393m. Du sommet chose exceptionnelle, nous voyons les Alpes : ce Mont Blanc qui nous rattrape, mais aussi le Cervin, l’Eiger, la Jungfrau.

                                

                              le Hohneck depuis le Shiessrothried
Descente rapide dans la neige jusqu’au Col de Shaeferthal pour retrouver un sentier de randonnée vers le Shiessroth et plus bas le lac du même nom. Les alpages ont encore les vaches : des vosgiennes, mais pas pour longtemps encore. Le lac de Fiscboedle nous accueille dans son cirque glaciaire pour un pique nique altitude 793m, c’est le point le plus bas de la balade.
 Lac de Fishboedle  
         

La remontée vers le Kastelberg se fait dans cette forêt vosgienne par Kerbholz et Kastelbergwasen, les chaumes roux des myrtilles ont remplacé les sapins, les érables et les hêtres que nous appelons « fayards » en Isère.

Une fondue au Munster sera la bienvenue ce soir. Les vaches après la traite sortent encore et quelques clarines résonnent le soir, la pluie et le vent sont de retour, on aura bénéficié d’une belle fenêtre météo.
                               Vosgiennes
http://www.baladapied.com/index.html 

La vallée de Munster offre les aspects d'un  « Land em Land » (pays dans le pays). Elle se caractérise et se distingue du reste de l'Alsace par son aspect alpestre qui lui a valu le surnom de Kleini Schwitz (petite Suisse). Ce qui fait vraiment l'originalité de la vallée ce sont les Malker ou marcaires, dont la tradition remonte au IXe siècle. Ce sont des fermiers de haute montagne, qui ont modelé le paysage des chaumes et qui ont transformé par leur labeur ce coin de terre alsacienne. Le marcaire qui passe l'hiver dans la vallée, monte avec son troupeau de bovins sur les alpages à la fin de mai. Il y reste tout l'été, et ne redescend qu'après la Saint-Michel, lorsque les tempêtes et les bourrasques d'automne l'obligeront à quitter sa marcairie et ses chères montagnes. Sa principale occupation consiste en la fabrication du fromage de Munster.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article