Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par FMarmotte5

 

        Lever de soleil sur le Glacier de Saint-Sorlin août 2003

         en route pour le Grand Sauvage 3217m

 

Il pleut, ne soyez pas moroses, une bonne vieille nostalgie que je n’appellerai pas « blues » mais juste une paix intérieure que d’autres pourraient nommer un état « zen » en écoutant « Songs from the Labyrinth »  bercé par la voix de Sting.

Le ciel est toujours bas, l’eau de la gouttière est comme une cascade dans le bassin. Tendez la main vers la bibliothèque et pourquoi ne pas relire « Tous les matins du monde »  de Pascal Quignard. Tant qu’à faire levez-vous et allez mettre sur la platine la bande son de Jordi Savall pour découvrir comme une nouvelle première fois l’émotion de Marin Marais à la viole de gambe et sa septième corde ajoutée par Monsieur de Sainte Colombe.

Le soir venu, faites vous une petite toile avec le film d’Alain Corneau.

 

Marin marais 1656-1728 et son maître Monsieur de Sainte Colombe

Jordi Savall

Viole de gambe

Tous les matins du monde Pascal Quignard le livre et le film d’Alain Corneau

Songs from the Labyrinth John Dowland 1563-1626

Sting chant et luth Edin Karamazov au luth

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Merci beaucoup pour le partage de cet extrait, et grâce à votre petit texte, on est déjà bien dans l'ambiance !
Répondre