Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par FMarmotte5

Version live du 18 juillet 1975 à Londres au Lyceum Theatre

Ce matin je suis rentré de mon travail de nuit au lever du jour. Après la brume et le brouillard givrant des « Terres froides », une ligne rouge, orange et bleu-vert a commencé par souligner le noir de la nuit à l’horizon.

L’auto radio diffusait cette version que j’aime tant de « No Woman No Cry » live de 1975. Tout y est, le contre temps du djembe au début, le larsen après « Good friends we’ve lost », le chœur de la foule qui reprend le refrain, le long solo de guitare qui prélude la coda finale. Notre ami Olaf chantait : « No Woman, No Crime » ça nous faisait rire avec son accent allemand .Lorsque nous parlions de la résistance et de l’histoire que nous n’avions ni l’un ni l’autre connues, il disait « Forgive but not forget !». La 2 CV rouge nous embarquait, les filles avec leur bandana debout dans le toit ouvrant, moi au volant pour aller faire du rocher à Presles. « I remenber when we used to sit.. » « ....all the good people we meet ». Un grand moment de musique qui transcende le temps et l’espace.
Le soleil encore froid darde ses premiers feux derrière le Vercors quand j’arrive sur le plateau après avoir écouté trois fois en boucle les chaleureux rifts jamaïcains.

 
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
<br /> <br /> Quel plaisir de voir que je ne suis pas le seul pour qui ce larsen après Good friends we've lost est une vraie madeleine de Proust !<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
F
<br /> <br /> Il y a des instants comme ça... Glen Gould  qui chantonne sur une version très lente des Variations Goldberg  ... Janis Joplin en live au Anderson Theatre de la 2d<br /> Avenue dans Summertime...<br /> <br /> <br /> <br />
P
http://badge.facebook.com/badge/1301892736.301.22239480.png
Répondre