Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par FMarmotte5

 Je cite Jean-Marie Blas de Roblès dans « Là où les tigres sont chez eux » page 539 édition Zulma

Dialogue entre  Eléazard et Euclides, qui depuis 4 ou 5 pages sont engrande conversation sur le plagiat, la copie, l'inspiration, l'imitation, des pages d'une grande érudition.

« - Voilà, dit-il en revenant s’asseoir avec une petite pile d’ouvrages qu’il garda sur les genoux. Il posa sur la table un grand catalogue consacré au peintre belge Magritte :-Cherchez-moi l’Homme au journal, s’il vous plaît …….

Euclides lui tendit alors un autre volume relié pleine toile :

-« Maintenant, veuillez trouver l’article : « Poêle au charbon ardent « Idéal », et regardez la figure qui le représente….

Sourire aux lèvres devant l’excentricité du vieil homme, Eléazard jeta d’abord un coup d’œil sur le titre –Bilz : « La médication naturelle »- …….


Il se trouve que parmi des vieux livres, j'ai un exemplaire de "La médication naturelle"  du père de la Naturopathie et je suis allé de suite vérifier cette page romanesque et à ma grande surprise , page 1445 dans l’édition française de « La médication naturelle » j’ai trouvé en effet le sujet qui a inspiré Magritte .Je livre ces deux images à votre perplexité.














Bilz 1842 – 1922             
                       Magritte 1898-1967                                 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
C'est juste un extrait délirant au titre de l'exemple des petillants passages de ce bouquin époustouflant de JM Blas de Roblès. merci à l'auteur.
Répondre
M
Étonnant !<br /> étonnamment, on enseigne dans les salles de classes des beaux arts, que la copie n'est copie que si on reproduit exactement les attributs du tableau original. Si on change quelques choses alors il n'y a plus copie mais inspiration. Sur celle-ci c'est juste une affaire de tuyau "de poêle".<br /> en tout cas, très belle observation de ta part qui nous donne à réfléchir.<br /> Amicalement, MA d'Autriche
Répondre