Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par FMarmotte5

J’avais déjà beaucoup aimé « l’Empreinte de l’ange », « Cantiques des plaines », « L’instrument des ténèbres »  et je ne sais pas pourquoi le hasard d’un choix à la bibliothèque m’a mis entre les mains ce roman de Nancy Huston.

J’ai été moi-même recueilli par une famille sans avoir la possibilité de trouver la trace de mes parents génétiques. Ce n’est que de passage à Lyon avant d’aller au service militaire que ma mère adoptive m’a confié que j’avais été adopté. J’ai vécu 21 ans dans le non-dit et les sous –entendus et encore maintenant, je suis toujours en quête  de ma famille biologique bien que le temps qui passe efface les traces et diminue les possibilités de connaître la vérité. 
Il n’efface pas le vide du silence .

C’est donc avec beaucoup d’émotion que j’ai parcouru  « Lignes de faille » racontées par 4 enfants de générations différentes. 4 enfants de la même lignée et dont le quotidien est émaillé par un fil rouge, des anecdotes, des objets, des marques, qui lient de façon profonde leur histoire personnelle  avec ce qui est le plus opaque dans les années de guerre.

On n’est pas forcément ce qu’on croit être, et avec des armes, des secrets, des liens, l’enfant devient l’adulte que nous sommes. La résilience terme de Boris Cyrulnik est bien illustrée au travers du récit émouvant d’Erra dont le chant sublime au-delà des mots est une victoire de la liberté. Ce n’est que dans le chapitre qui lui est concerné (IV Kristina, 1944-1945) que les réponses à nos nombreuses interrogations sont enfin dévoilées.

La forme du récit déconcerte, car ce sont les enfants qui racontent, mais le lien se tisse d’autant plus profondément que c’est avec leurs peurs, leurs mots ,leurs espoirs et souvent leur solitude que se construit cette histoire.

Sadie : « On ne peut pas construire un avenir ensemble si on ne connaît pas la vérité sur notre passé . N’est-ce pas ? »

Lignes de faille : Nancy Huston, éditions Actes Sud

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
J'ai très envie de lire ce livre, mais je vais peut-être attendre que mon esprit sois plus gai Demain, j'ai la réponse, croissons les doigts...Je trouve cet article très beau. J'ai lu Boris Cyrulnik, je suis très loin d'avoir réussi sur le chemin de la résilience. A mon avis, il faut une vie entière...Bonne soiréeClaudia
Répondre