Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par FMarmotte5

A l’ouest du Mont Lozère au dessus du petit village des Bondons  se trouvent deux sites de menhirs, l’un dans la Cham des Bondons, l’autre plus petit sur la D106 en direction du Col de Montmirat.
Le circuit qui est proposé depuis la Pierre des 3 Paroisses prend à peu près deux  heures à pied. Le parcours se compose de 10 stations avec des explications. Il est aussi possible à la Maison du Parc des Cévennes à Florac de se procurer une plaquette dont les renseignements sont pertinents.C'est sur notre retour du Chemin de Stevenson que nous y sommes passés.

Le lieu ne manque pas de mystère et de magie malgré la fréquentation, à vrai dire, les gens viennent facilement au parking, mais le tour  est plus sujet à la flânerie et la solitude.

Pourquoi les fées ?  Dans tous les lieux où se trouve des menhirs, la toponymie est en lien avec les Fées, l’homme, que ce soit le Celte, le Chrétien ne connaissant pas  l’origine de ces pierres levées, leur a donné des noms  tels que La Fare, Terre de Malavieille,  Peyre de la Vieille, Peyre Plantade, les Fares et les Vieilles étant dans le folklore synonymes de fées. En fait c’est il y a plus de 4000 ans que bergers et paysans, parfois encore chasseurs cueilleurs ont érigé ces mégalithes sur des sites exceptionnels.

Les motivations et les cultes liés à cette époque sont encore énigmatiques et sujets à plusieurs interprétations.



La géologie ici vient ajouter à la magie du lieu. Les Puechs nommés maintenant Truc de Miret et Truc des Bondons sont d’après la légende,  la marque du passage de Gargantua  qui a décrotté ici ses sabots.


Plus au sud un Mont Gargo signale un culte lié aux mythes solaires bien antérieur à Rabelais. En effet, Bélenus est l’Apollon des Celtes,  et son fils Girguint. Les Alpes sont aussi le lieu de nombreux toponymes proches de Gargantua : Gargamelle, Mont Gargas,   Mont Granier.



Une formation ;  l’Eschino d’Aze, (le Dos d’âne), et les Puechs aux formes féminines étaient aussi l’objet d’un culte de la fécondité de part leur formes significatives associées aux menhirs sans équivoque phalliques.













De nombreuse mines, parfois très anciennes témoignent de l’ingéniosité de l’homme.

Barytine

Zinc

Plomb argentifère

Et récemment un gisement d’uranium était encore exploité aux Bondons.

Le lien entre mégalithes et radioactivité a été souvent sujet de thèses parfois controversées. Les menhirs seraient des espèces d’aiguilles d’acupuncture afin de contrôler les forces telluriques à des fins bénéfiques ? Ici légendes anciennes et  mythes modernes se croisent au delà du rationnel.

Le petit hameau des Combettes  témoin d’une implantation pastorale plus tardive porte sur une des ses maisons  une maxime qui replace l’homme dans son temps :

QUICQUID AGAS

PRUDENTER AGAS…

« Quoique tu fasses

Fais le avec prudence… »

Entre l’ignorance, les superstitions passées, et l’hyper technicité de nos sociétés avides de rendement et de productivité, cette sentence fait figure de prophétie et conseil de sagesse malgré la discrétion de son emplacement.

Le mythe de "l'apprenti sorcier "n'est pas d'aujourd'hui. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
<br /> O.K, je vais encore me répéter, mais vivement que tu fasse un petit livre de tout cela, pour que je le lise. J'aime l'objet livre. ET puis toutes ces légendes, j'adore<br /> Claudia<br /> <br /> <br />
Répondre
F
<br /> Il va me falloir encore du temps, pas encore complètement à la retraite. j'y pense merci pour le commentaire.<br /> <br /> <br />