Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par FMarmotte5

 

22 ans déjà !

 

Nuit du 8 au 9 décembre 1990.


03 le bull déneige 8 au 9 dec 1990 neige

Après l’Arbre de Noël des enfants du personnel de l’Hôpital de Roybon à la Salle du Temple, la neige a commencé à tomber. Toute la nuit et la journée du lendemain, de gros flocons se sont entassés pour finalement nous laisser avec 1 mètre 50 de neige.

route de Marnans 8 au 9 decembre 1990 neige   04 luge sur la route 8 au 9 decembre 1990 neige

Ecole fermée, pas de facteur, route derrière la maison dégagée au bulldozer 15 jours après.

 

Je descendais travailler au village à 4 kilomètres à pied et remontais le pain et quelques provisions pour nous et notre veille voisine qui ne pouvait pas sortir de chez elle. Elle faisait sécher ses bûches de bois en les posant sur son fourneau bouilleur, l’eau courante gelée était remplacée dans la maison par un gros bidon de lait plein d’eau et je me souviens être allé la voir un matin, 5 cm. de glace recouvrait ce qui devait constituer sa boisson et sa toilette.

 

Il faut dire que quand il y a une coupure d’électricité sur le plateau, alimentés par un château d’eau, les pompes ne fonctionnent plus. Nous n’avons plus d’eau au robinet assez rapidement. Il reste à prévoir en la stockant, à moins d’aller la tirer au puits. On n’en est pas mort.

01 la route 8 au 9 dec 1990 neige

L’instituteur des enfants faisait des tournées en voiture et à pied pour distribuer devoirs et travaux afin de maintenir les petits neurones actifs et dispos. Après 15 jours de plan ORSEC, 15 jours de vacances de Noël.

02l sur le toit 8 au 9 dec 1990 neige

Dans les grandes villes alentour les toits des bâtiments s’écroulaient comme à St Etienne de St Geoirs aux usines Ryb (toits plats industriels), à Bourgoin-Jallieu, les chenaux que mon oncle Jean avait presque tous posés s’affaissaient sous le poids des congères : un vrai régal pour un couvreur.

 

Plus tard à la radio, suite à cet épisode neigeux exceptionnel, certains on émis l’hypothèse que des essais  avec du iodure d’argent avaient été fait afin de tester la méthode en vue des Jeux Olympiques d’Albertville de février 1992, pour être certain d’un bon enneigement.

 

Mon sac à dos était plein pour ces quatre kilomètres, conserves, pain, gâteau, pâtes, boites de sardine et chocolat. Une nuit j’ai du rester la nuit au travail pour être sûr d’assurer mon poste le lendemain. Les tas de neige ont été une joie et de bons souvenirs pour les enfants. Lecture, luge, travaux manuels malgré les longues coupures de courant.Le soir nous avions l'habitude de lire des histoires , cet hiver le soir nous retrouvions le colley"Lassie Chien fidèle" d'Eric Knight.
 

On se souvient encore de cette nuit du 8 au 9 décembre 1990. Les veillées à la bougie sont encore dans nos mémoires, quelques chansons avec la guitare : Stewball,  Johnny Boy, l’Auvergnat. Nous avions fait le choix de ne pas avoir la télévision pendant les jeunes années de nos enfants.

   

Commenter cet article

Caroline.K 12/12/2012 10:51


Bonjour Pierre,


Impressionnant, çà alors et moi qui me plaignait pour une journée de maxi neige, j'ai honte quand je lis ton périple familial de cette année là. C'est totalement hors du temps, çà me parait si loin et en même temps très proche. On voit bien que les enfants sont
spéciaux, tant qu'ils sont entourés d'amour, ils s'adaptent à toutes les conditions. Je me demande ce qui se passerait différemment aujourd'hui ? Le fait d'avoir grandie sans télé a eu quel
impact sur les enfants ? Je me souviens d'un copain de l'école qui allait chez mes voisins pour regarder la télé parce que chez eux il n'y en avait pas et qu'ils voulaient pouvoir raconter un peu
lui aussi ce qu'il avait vu. Aujourd'hui en tant qu'adulte,  j'ai fais le choix de la non télé à une époque ou on trouve tout sur internet, c'est différent, mais je serais assez tentée de
conserver ce mode de vie, même si j'ai des enfants.


J'ai découvert Johnny boy mais je ne connais pas Stewball ou alors sans le savoir ?


CaroLINE

FMarmotte5 13/12/2012 13:55



En résumé, parfois mes enfants me font rire en me disant qu'ils ont des lacunes culturelles sur des feuilletons pour enfant, ils ont raté les Golderack et certaines séries mais avec l'ordi elles
rattrappent  avec bcp d'humour. Je crois qu'elles ont plus de recul et de jugement pour ne pas ingurgiter n'importe quoi. Stewball est une chanson hyper triste je suis sûr que tu connais
http://youtu.be/H817pSQS5nA, je gratte un peu la guitare ça faisait partie de mes classiques ;-)  Bonne après midi



Lorraine 10/12/2012 15:00


Merci pour ce souvenir d'un autrefois tellement différent du mien, et qui aide à comprendre les peines et les joies de la montagne et des montagnards. Dans mon enfance, j'ai vécu des heures très
difficiles, et je me dis en comparant les destins des différents lieux du monde, que chacun a sa part d'épreuves et de joies dans l'épreuve. "On n'en est pas mort", dis-tu concernant l'obligation
d'aller puiser l'eau au puits. Et quand je me serrais la ceinture en mesurant ce qui me restait pour le lendemain, je n'en suis pas morte non plus. Nous avons en nous des réserves d'énergie si
nous savons les entretenir. Aujourd'hui, quand je vois l'immense gaspillage malgré la crise, je suis désolée. Comment survivra un peuple qui n'a pas vraiment appris à accepter la difficulté, à la
combattre, à la surmonter?  Comment feraont-ils face aux crédits conclus pour un bien-être fallacieux? Comment dégringoleront-ils la pente? Pierre, tu vois où me mène ton bel article!
Ecuse-moi d'avoir dévié et de me laisser emporter...


Amicalement,


Lorraine

FMarmotte5 13/12/2012 14:13



Tu dis vrai, je n'ai pas connu la faim, mais des fins de mois difficiles oui, je suis de la génération où l'on ne jette pas le pain et celle qui n'achète pas avant d'avoir les sous pour le
faire.J'ai toujours pensé être parmi les privilègiés qui n'ont pas connu la guerre ni la dictature hélas encore  présente sur cette terre. Merci de ton com sincère "ça vient du coeur " .
Cordialement.



marine D 09/12/2012 18:24


Les coupures d'électricité obligent parfois les parents et les enfants à trouver de nouvelles occupations vespérales à la lueur de la bougie, je me souviens aussi des lampes à pétrole !


J'ai vu qu'il a bien neigé chez vous !


Bisous Pierre

FMarmotte5 13/12/2012 14:45



Nous prenons les choses avec philosophie, les bougies ne sont jamais loins car ça arrive encore assez souvent les coupures d'élecricité ici. Bonne soirée.



Joëlle Chen 09/12/2012 12:14


Incroyable en effet !... merci pour ton témoignage et ces images en partage Pierre

JA 09/12/2012 10:54


je m'en souviens,à l'époque j'habitais en maison individuelle, c'était sympa mais stressant...


Bon dimanche


JA

FMarmotte5 13/12/2012 14:39



Il y a en eut de longues, depuis ci sur le plateau de Chamabarn nous en avons toujours assez souvent mais elles ne durent pas, nous nous en accomodons. Bonne soirée.



bellabwswann 08/12/2012 21:40


Woauh 22ans déjà c'est vite passé, mais c'est impressionnant, ça fait tout drôle, je crois que c'est un peu avant que je suis restée coincée par la neige sur le rails, avant Noel :=((  La vi
doit suivre un rythme inconnu ou oublié


 


Bonne soirée et we  Pierre 


Bella

FMarmotte5 13/12/2012 14:55



Comme quoi on garde parfois des souvenirs quand on sort de son "train-train" quotidien. 22 ans c'est le temps qu'il  faut pour élever un enfant ... et encore de nos jours c'est parfois plus
long?



midolu 08/12/2012 16:07


Les évènements inhabituels sont l'occasion de (re)trouver des occupations singulières et un mode de vie différent, l'occasion aussi d'expérimenter une forme de solidarité ... Comme si l'adversité
rapprochait les personnes, les voisins ... J'en ai aussi fait l'expérience, en des circonstances tout à fait différentes.


Pour la télévision, je la regarde de moins en moins, et je redécouvre la radio avec intérêt. L'absence d'images fait que l'on va souvent à l'essentiel quand on ne peut s'appuyer sur l'écran, les
vidéos, ...


Mais je passe du temps sur l'ordi aussi ... 


Ce sont de belles scènes que tu partages à nouveau. Merci Pierre et bonne journée chez toi.

FMarmotte5 13/12/2012 14:58



Tu dis vrai Midolu : "l'adversité rapproche les gens" Les nouvelles technologies rapprochent aussi les hommes comme on l'a vu dans les "Révolutions arabes" et dénoncent aussi les abus et les
injustices. Bonne soirée.



Ludivine 08/12/2012 15:34


J'ai connu des épisodes assez semblables dans les Htes-Vosges et en Roumanie, certes moins de 1m50 mais une bonne VRAIE couche! Et on n'en est pas mort, comme tu dis. Il suffit de bon sens, et de
solidarité avec les anciens. Aujourd'hui, un demi-centimètre et l'économie française est bloquée!! Bon WE dans les Hauts, bises

FMarmotte5 13/12/2012 15:05



Dans ma région nous sommes habitués, c'est curieux de voir aux informations comment avec parfois si peu de neige tout devient impossible. Bises c'est de saison et en ce moment la bise est froide
;-)



Quichottine 08/12/2012 11:45


Merci pour la chanson, je ne m'en souvenais plus, mais c'est revenu très vite.


Je comprends tout à fait pour la télé... mon aînée, la maman de mes petites-filles, n'en a pas non plus. :)


La neige est magnifique chez toi... Merci pour ce beau partage.


Passe une douce journée.

FMarmotte5 08/12/2012 15:32



J'avais ce disque, je l'ai toujours, un  vinyl en 45 tours. Oui il y a beaucoup de neige pas tant qu'en 90 mais je me réjouis de pouvoir être sur mes deux jambes pour pousser la 
raclette à neige, nous sommes si isolés que c'est un problème pour mon épouse d'aller au travail. Je suis heureux que le net supplante la télé ça évite un peu les formatages culturels.


passe un bon wee -end, je savoure Papillio avec bonheur. Merci.



Clo 08/12/2012 09:09


Alors qu'en plaine on s'égaie de voir la neige, une telle accumulation avec les problèmes qui en découlent, est plutôt proche de la catastrophe naturelle !!!!


Bonne journée Pierre :)

FMarmotte5 08/12/2012 15:42



Nous sommes habitués, un peu ça va mais comme en 90 ça faisait vraiment bcp. On a tout le matériel pour déneiger, pelles et raclettes, voitures avec pneus neige, la nuit on se lève bien l'heure
du travail pour pouvoir aller au travail, on fait du stock de bois dans la maison car l'abri à bois est inaccessible etc... un mode de vie mais on ne peut pas tout avoir, n'est-pas?


En plus çq laisse de bons souvenirs.


Bon week-end.



Quichottine 13/01/2010 16:07


Il a neigé ici aussi, mais, chez nous, la neige ne dure pas longtemps. :)

Bon "tantôt", Pierre.


FMarmotte5 15/01/2010 12:08


Elle tient toujours, breee, j'attend un rayon de soleil. Je ne me plains pas le malheur touche des plus démunis.


Maous Artiste Defiant l'Olibrius 11/01/2010 21:14


Quand tu penses que nous avons que 5 centimètres de neige dans la vallée. Nous avons entendu parler des problèmes sur Lyon a la télé autrichienne. Je pense que les images ont fait le tour de
l'Europe.
Heureusement qu'il y a encore du partage dans les villages pour subvenir aux besoins des isolés.
Amicalement, Maous


FMarmotte5 13/01/2010 15:08


J'espère que depuis il en est tombé, les skieurs de fond doivent se lamenter. On a pas à se plaindre dans les campagnes sur la solidarité, même si on se voit pas souvent on reste en lien, ici
l'habitat est très isolé parfois 1 km entre deux maisons.
Bon après midi
Pierre


Claudia 10/01/2010 21:36


Moi, j'ai toujours trouvé que ces moments enneigés étaient des moments de pure bonheur La famille réunie près du feu
de cheminée, alimenté par le grand-père. Le jeu de carte, l'odeur du poulet...
Et les bonhommes de neige entre cousins...
Que du bonheur, j'te le dis
Claudia


FMarmotte5 13/01/2010 15:01


Je n'ai pas trop connu celà personnellement alors j'ai fait en sorte que mes enfants le vive, une de mes filles en lisant cette page de souvenirs m'a téléphoné pour partager encore ce moment.
Je suis content que ça t'évoque ces veillées près du feu et le grand-père
Bonnes soirées de tricot
Pierre


nono 10/01/2010 14:40


Belles images !!!
Quand il faut on arrête tout et on attend .........
Aujourd'hui il faut passer à tout prix.
Pour le moment nous avons un peu plus de 20cm de neige ca va
sur les sommets Auvergnat il y en a trois plus.
Aplus Pierre.
Nono


FMarmotte5 13/01/2010 14:57


s'il fait frois , ça promet de bonnes sorties
Cordialement
Pierre


poete-enrage 09/01/2010 22:43


C'était il y a 20 ans mais quand on lit ces phrases, on a l'impression que cela s'est déroulé la veille. Les années passent mais le charme reste


FMarmotte5 13/01/2010 14:47


il est des instants qu'on pourrait penser éternels


Beauté virtuelle 09/01/2010 20:58



C'est tellement bien raconté,
que l'on dirait un conte de fée,
souvenirs aussi pour moi de ces années là,
mais peut être avec moins de soucis,
enfin pas les même,
et notre fidèle Lassie, ça rajeunit tout ça,
belle soirée Pierre
Agnès



FMarmotte5 13/01/2010 14:46


Que vaut la vie si un peu de féerie ou de folie ne viennent pas faire scintiller quelques instants magiques.


Quichottine 09/01/2010 20:17


Je reste sur les images, et sur ta dernière phrase...

C'est aussi le choix que nous avions fait, et que fait ma fille aujourd'hui.

Je me dis que les veillées sont autres, et que le temps passé à la maison s'écoule différemment.

Courage pour la neige, je crois que c'est loin d'être fini !

Bonne fin de semaine, Pierre.


FMarmotte5 13/01/2010 14:45


Les souvenirs vécus sont plus rémanants et vivaces que les images fugitives du petit écran.
la neige est encore là : "elle en attend une autre" j'aime ça.