Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par FMarmotte5

 

Musée de Grenoble Calder

 

Un « Monsieur Loyal » monumental d'Alexander Calder nous indique le chemin du Musée de Grenoble de ses bras en triangles boulonnés, d'un(e) habile « stabile » statique, immobile comme les arbres du parc des sculptures. Plus loin, les 20 mètres de l’Étoile Polaire de Mark di Suvero montre le sommet de La Bastille : improbable destination pour nous aujourd'hui , nous allons perdre le Nord.

 

Musée de Grenoble Chagall entrée

 

Du 5 mars 2011 au 13 juin 2011, le Musée de Grenoble reçoit Chagall et l'avant-garde russe. Entre autre des œuvres primitives de Vladimir Kandinsky, Mikhaïl Larionov, Natalia Gontcharova. Rodtchenko prend le contre pied d'Eisentstein avec la photographie constructiviste d'une femme montant un escalier un enfant dans les bras, le landau du « Cuirassé Potemkine » n'est pas loin.

J'aime bien la poésie de Marc Chagall, la Noce et ses musiciens juifs, des vieux à tête de sages, l'émouvant cimetière et le Double portrait au verre de vin. Le plafond de l'opéra est resté à Garnier !

 

Le Musée de Grenoble possède dans sa collection permanente des œuvres de Picasso, Soulages, Vallotton, Klee, Matisse. Gauguin s'est perdu loin du pacifique. Jackie Kennedy au visage bleu d'Andy Warhol... il n'a rien a envier au Centre Pompidou.

 

Musée de Grenoble Warhol

 

Bonnard, Miro, Dubuffet, Modigliani le temps passe à une allure folle , il s'arrête, s'étire et se contracte quand on sort, on n'a plus envie de ne rien voir d'autre. Je n'allume pas l'autoradio, le violon est sur le toit, la mariée est en blanc, les Trois Pucelles sont cubiques en passant devant la gare, Chamechaude sur le retour est fauve, les grands boulevards sont tirés au cordeau en lignes structurales. Braque et Fernand Léger sont assis à la terrasse du Café des Alpes, de face dos à dos autour d'une table bancale, le verre est carré, la chaise à trois pieds empiète sur la rue, les rails du tramway partent au loin vers le point de fuite de la perspective.

 

Musée de Grenoble Duncan Wylie

 

Ce soir 22 avril 2011, je ne regarderais pas les nouvelles de Fukushima, le "Cabin Fever" de Duncan Wylie me suffira comme suite à un cataclysme de couleurs et de matériaux en déconstruction.

Plus proche de mon quotidien pour trouver le sommeil, Chagall revient avec son « Marchand de bestiaux » et dans la salle « montagne » les lumières sur la Meije, le Lac de l'Eychauda, les lieux connus commencent à me manquer.

 

Musée de Grenoble montagne

 

Dans l'exposition permanente, j'ai demandé l'autorisation pour prendre des photographies, c'est interdit dans l'exposition temporaire « Chagall »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Maeldune 28/04/2011 20:00



Bon va falloir nous y rendre pour voir le temporis.....


De toute façon, déjà beaucoup de plaisir dans ces quelques photos....


Bisous et bonne soirée!



ADAMANTE 27/04/2011 12:28



Mon mentor en peinture refuse toujours de voir plus de cinq œuvres, après dit-il, il ne peut plus "voir". C'est plus de cela que je parle. Une œuvre se livre, trop tu as raison, c'est un vent de
folie. Il faut un second temps pour revenir et approfondir (c'est du moins ainsi que je fonctionne moi aussi et je ne peux témoigner que de mon ressenti). Amitiés



FMarmotte5 28/04/2011 14:53



Curieux j'aime le premier ressenti d'une oeuvre, ensuite c'est la démarche créative, la situer dans la vie de l'artiste, un courant artistique. maintenant que je me suis mis à dessiner je regarde
de plus près les coups de pinceau , la composition, les matières. Chagall en fait mélangeait parfois la gouache et l'huile.


Ton poéme me fait penser à la chanson de Jeanne Balibar, insipré du texte de Gertrud Stein "Rose is a rose is a rose"


Cordialement



JA 27/04/2011 10:40



MERCI pour le lien, en réalité j'ai cru que c'était un lien vers le site du musée de Grenoble donc je ne l'avais pas ouvert


J'ai essayé d'aller voir MAnet à PAris mais trop de monde( je n'ai pas renouvellé cette année ma carte donc obligée de faire la file d'attente) donc je suis retournée à l'Orangerie d'où mon
dernier article,et puis avec mon fils j'ai visité l'expo Hugo Pratt à la Pinacothèque qui en fait a remplacé une exposition sur le MEXIQUE...


A bientôt et merci encore


JA


 



Clo :0038: 26/04/2011 09:21



Beau méli-mélo de genres picturaux rondement mené pour notre plus grand plaisir.


Merci Pierre pour cette balade artistique :)



FMarmotte5 27/04/2011 09:40



Tu as trouvé le mot : " meli-melo" j'aurais du en resté à Chagall mais comme d'hab je me disperse!



Zazou 26/04/2011 06:35



Une bien belle expo et certainement plus calme pour les visites que dans cetains musées parisiens ou il y a tellement foule que cela gâche le plaisir.


Bonne journée Pierre, bises






FMarmotte5 27/04/2011 09:38



Il y avait bien du monde tout de même, je me rapelle certaines visites du Louvre en semaine assez tranquilles mais c'était en 73/74! comme le temps passe.


bonne journée



Joëlle 25/04/2011 22:01



Merci Pierre pour la visite guidée et ton témoignage Pierre, bonne fin de soirée à toi :-)



FMarmotte5 27/04/2011 09:42



Entre deux saisons pour la montagne, c'est ma période "musée" et jardin moins ludique et plus soutenu avec les plantations, il me prend tout mon temps.


Bonne journée ensoleillée.



JA 25/04/2011 21:49



C'est vrai que ce musée n'a rien à envier au Centre Pompidou, et en plus il y a désormais des expos de grande envergure comme celle dont vous parlez.  Bravo pour votre ouverture sur la
ville de Grenoble...


A bientôt,


JA



FMarmotte5 27/04/2011 09:43



Bonjour, je me suis permis de mettre un lien vers votre blog et ses magnifiques photographies.


Cordialement



Marine D 25/04/2011 15:28



Des grands noms de la peinture , il y en a beaucoup, et c'était sans doute un moment fort pour cette visite, les photos, en effet, pas facile...


Bises Pierre



FMarmotte5 27/04/2011 09:47



Je dois reconnaître que j'ai été agréablement surpris de la qualité de la collection de ce musée proche de chez moi et où :-( je n'avais encore jamais mis les pieds.


ça m'a reposé du jardinage plein pot que je pratique ne ce moment en attendant que les sommets se vident de leurs dernières grosses neiges pour une rando.


Bises, et prends bien soin de tout ton petit monde et de toi.



Quichottine 25/04/2011 13:48



Je ne suis pas allée là-bas et je te remercie de nous offrir ainsi ton ressenti pendant cette visite.


J'ai aimé, te suivre dans cette exposition dont tu parles avec beaucoup de sensibilité mêlée d'humour.


 


Visiter un musée, ce n'est pas toujours évident et je remercie ma fille de m'avoir offert la possibilité de me rendre au Louvre autant de fois que je le pourrai cette année. Je peux ainsi y aller
pour une salle ou deux, prendre le temps de la découverte.


Passe une belle journée.


Je ne sais pas s'il existe quelque part des expositions temporaires où l'on peut prendre des photos...


 


 



FMarmotte5 27/04/2011 09:54



Un grand moment de bonheur qui soulage et soigne les douleurs liées à l'age et au jardinage plus terre à terre parfois avec la seule poésie que celle du chant des oiseaux et l'espoir d'une belle
récolte et de petits fruits succulents! :-). j'ai habité Paris 3 ans et avec le recul bien qu'ayant été souvent au Louvre, j'y retournerai bien encore prendre du temps (j'ai un faible aussi
pour le Centre Pompidou et l'art contemporain)


Le problème des photos et des droits d'auteur est un problème pour les auteurs de blog, j'ai l'habitude de demander la permission franchement.


Je te souhaite une bonne journée ensoleillée



ADAMANTE 25/04/2011 10:14



Beau billet,  comment en effet intégrer tant d'œuvres sans attraper le tournis, il y a toujours indigestion dans les musées si on décide de tout voir. Amitiés et bonne fin de week end.



FMarmotte5 27/04/2011 09:55



Indigetion? je dirais plutôt "Vent de folie" dans ma tête, j'en reprendrai bien encore une petite dose.