Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par FMarmotte5

Cette sortie au Camp de César est un clin d’œil matinal.

Ce n'est pas une expédition, la neige est ferme lors de ce passage hivernal, il fallait en profiter, ce sera donc une sortie ski de randonnée.

 

 

 Camp de César brume

 

Le point culminant du Plateau de Chambaran est à 789 mètres. Des traces d'un ancien camp d'observation romain sont encore visibles, c'est le «Camp de César ».

 

Plan 600 mètres

 

Au départ du village de Plan dont le panneau au pied du clocher indique 600 mètres, prendre en face de l'église la route non dégagée, recouverte de neige, des panneaux explicitent ne permettent pas le doute.

Le nom de « Plan » n'est pas très porteur sur les moteurs de recherche, vous comprenez pourquoi. Il mérite pourtant ce détour, niché dans les vallons Est de Chambaran, il offre silence et tranquillité, de nombreux sentiers du pays de Mandrin Chambaran le traversent. Il est possible de se procurer des cartes et des topo-guides dans les mairies et offices du tourisme.

 

La vraie montée commence dans un virage de la combe au dessus des Touches : traces de pas, de raquettes et plus haut, un quad est venu s'amuser.

Chaque hameau, pré, recoin, bois, lieu-dit possède un nom, j'aime bien cette poésie ancienne qui permettait aux gens de dire à leur famille où ils étaient en champ, aux voisins, quelle coupe de bois était bonne à faire, dans quel pré le grand-père fauchait et où il fallait lui porter le casse-croûte. Plus poétique qu'un n° de parcelle cadastrale.

Chaux de Fond 661 m. un virage qui oriente la montée presque au sud.

Les Bruyères à 720 m. on passe sous la ligne électrique.

745 m. un sentier mène aux Terreaux.

Encore un petit effort et voilà la plateforme du Camp de César 770 mètres, c'est ici que quand il n'y a pas de brume la vue est belle sur le Vercors et la vallée de l'Isère.

 

Camp de César pin sylvestre

 

 

Il est 9 heures 15 du matin c'est sans doute trop tôt, un petit vent pince les joues, comme le pin sylvestre givré.

Le véritable sommet est 19 mètres plus haut dans les arbres avec un relais. J'y monte afin de faire le tour par les 700 mètres de sentier qu'ils nomment: « le Retour ».

 

Camp de César le retour

 

Un dernier coup d’œil au village de Plan qui commence à être léché par le soleil timide.

 

 

Pla au dessus

 

La descente en ski sur une pente équivalente à une piste verte est bien agréable malgré le froid, 10 minutes pas plus.

Là-bas derrière au fond, c'est le Pays de Mandrin ( inutile de le présenter), c'est Saint-Etienne de Saint-Geoirs dans la plaine de la Bièvre, encore sous la neige, cela ne gène pas le trafic aérien de l'aéroport de Grenoble très actif à cette saison.

 

Durée de montée 30 minutes, 1,4 km.

Dénivelé 189 mètres.

Pour ceux qui veulent en savoir plus, il faut 2 cartes 25 000 IGN

St-Etienne de St-Geoirs 3134 E

Tullins 3234 O

Commenter cet article

Olivier Buisson 20/02/2012 07:24


Une magnifique région que les Chambaran , je me lasse pas d'y promener mon vélo , mais jamais au delà du Village de Plan , je pense que la route et praticable en "vélo de route " pour avoir accès
au plus haut sommet . J'adore aussi " traîner " un peu sur la route des " arrêtes " entre le col de Toutes Aures et celui de Lachard ....Un secteur encore bien préservé de toutes pollutions et
civilisations ..

FMarmotte5 20/02/2012 10:43


Pourvu que ça dure : "préservé de toutes pollutions et civilsations" ;-)


Joëlle 09/02/2012 11:01


Tu sais comme j'aime te suivre dans tes montagnes Pierre et bien c'est encore le cas, merci pour la ballade, bises fraîches pour la peine ;-)))

FMarmotte5 09/02/2012 16:33



Ce matin là c'était vraiment frais, - 18°C  on est resté 3 jours comme ça, j'ai eu bien peur que ça gèle les conduites d'eau. Ici la" Bise" c'est comme ça qu'on appelle la vent du nord est
toujours fraîche ;-).


Bise alors.



ADAMANTE 08/02/2012 19:16


Merci Pierre pour cette promenade enchanteresse. Quels beaux paysages. Et tu as raison, j'aime bien aussi les noms des champs, des bois que donnaient les paysans, il m'en revient  : "le
Monte", "le Neaux", "La couture"... de quoi rêver encore un peu plus loin.

FMarmotte5 09/02/2012 16:39



Parfois les lieux-dit en disent beaucoup pour la lecture du paysage. Gaston Roupnel dans son "Histoire de la campagne française" (collection terre humaine Jean Malaurie) en parle bien. Par ici,
il y a des hameaux qui portent le nom des familles y vivant encore pour dire comme ils sont attachés à leurs coin de terre. C'est sans doute parce que je suis adopté sans racine que j'aime cette
histoire locale?Mon village d'enfance est "Bonnefamille".


Merci pour ta viste par ce temps ;-)



marine D:0019: 07/02/2012 15:07


Quand l'air est si pur, la lumière est transparente et tout est différent ... magnifique !


Bises Pierre

FMarmotte5 09/02/2012 16:41



à Grenoble curieusement ils ont un pic de pollution, avec une brume. la vitesse est limitée à 70 km/h même sur les grands axes.


Bonne soirée



Quichottine en pause 07/02/2012 08:53


Magnifiques images comme toujours...


Merci de nous emmener avec toi dans tes périples.


Passe une bonne journée.

FMarmotte5 09/02/2012 16:41



Ce n'est pas souvent que cette petite sortie peut se faire en ski.



écureuil bleu 06/02/2012 22:20


Bonsoir Pierre et merci de nous faire découvrir ces endroits immaculés.

FMarmotte5 09/02/2012 16:48



Ce coin est à coté de chez moi, cette année est un peu exceptionnelle.



Zazou 06/02/2012 21:25


Un bon bol d'air pur avec une très belle vue à l'infini, on ne s'en lasse pas.


Bonne soirée Pierre, bises



FMarmotte5 09/02/2012 16:44



Quand c'est clair on voit le Vercors, ce cher Vercors, brrrrr la traversée du Haut Plateau par ce temps est proche d'un trek en Sibérie, d'ailleurs un musher a été malade et ce sont ses chiens
qui ont donné l'alerte, braves bêtes.


Bises.