Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par FMarmotte5

À l'apéro d'accueil du VVF, on nous a dit :
 
« Qui veut faire de l'hélico demain ? »
« Vous allez prendre le télésiège gratos ! »
« Rendez-vous devant le VVF à 9h15 demain 24 janvier 2012. »
 
Secours télésiège 009Il ne nous en a pas fallu plus pour nous inscrire, avides d'expériences nouvelles, enrichissantes et surtout en quête d'adrénaline, ni une ni deux nous voilà sur la liste des victimes.
Prévoyants ce matin gris nous avons enfilé nos sous-vêtements techniques, caleçons, Odlo, polaires et Gore-tex de circonstance, deux paires de chaussettes, les gants et le bonnet bien enfoncé sur les oreilles. L'opération pourrait bien se prolonger au-delà de nos espérances. Passer 3 heures suspendus en plein vent sur une nacelle de télésiège un matin sans soleil risquait fort de nous congeler.
 
Nous n'étions pas seuls, une cinquantaine de bénévoles se sont retrouvés dans la file d'attente du télésiège des Bouquetins à Prapoutel.
Soit pour nous mettre de bonne humeur soit afin de nous identifier au cas ou l'un d'entre nous ferait une chute dans la poudreuse, on nous a donné de belles casquettes brodées de vert : les7laux.com , en rappel les 3 « Portes » de la station : Prapoutel, Le Pleynet et Pipay.
 
La simulation de l'incident s'est produite dans les premiers 500 mètres, nous étions dans la montée entre les sapins à faible hauteur, mais trop haut pour pouvoir sauter. Ce qui d'après un pisteur-secouriste est fortement déconseillé.
 
Technique.
À chaque pylône, une équipe de 2 pisteurs-secouristes sont montés avec du matériel de rappel après nous avoir signalé d'en bas que tout était sous contrôle.
 
Ainsi pas sections selon le numéro du pylône chaque « victime » serait secourue avant un délai de 3 heures.
 
 
 
L'hélicoptère de la protection civile tourne et remonte la ligne afin de nous mettre dans l'ambiance. Les animateurs du VVF tâchent de réchauffer l'atmosphère par des chansons mais vu la distance entre les nacelles et surtout l'absence de livres de chants, l'initiative est vite tombée à l'eau. On se réchauffera comme on peut, la conversation va bon train jusqu'à l'arrivée de notre « sauveur » sur sa poulie de transfert à cheval sur le câble d'acier.
 
C'est une belle jeune fille sportive, dynamique qui connaît bien son travail. Son éclatant sourire dans son visage couvert de taches de rousseur est gage de mise en confiance.
 
 
Secours télésiège 015
 
 
Selon la procédure, elle a vite fait de m'indiquer comment m'asseoir sur le large harnais rouge en triangle, y fixer les 3 mousquetons de sécurité, tendre la corde et me demander de descendre du siège. Je me sens obligé de la prévenir que mes 85 kilos vont lui tirer sur les bras, c'est avec un sourire qu'elle me donne l'injonction : « Allez-y ! »
 
Tout en douceur je descends au bout de la corde sans appréhension, les 5 ou 7 mètres sont vite franchis, récupéré en bas par son coéquipier qui me met en sécurité sur un endroit à peu près plat.
 
 
Secours télésiège 013
 
 
 
Pendant ce temps, les plus chanceux ont été héli-treuillés avec skis et harnais, toujours au bout d'un filin. L'opération aura duré moins de trois heures.
 

Commenter cet article

Quichottine en pause 31/01/2012 20:44


Je suis admirative... Mais je ne sais pas si j'aurais osé participer ainsi.


 


Bravo aux sauveteurs !


(J'ignorais que l'on faisait ce genre d'exercices au VVF)

FMarmotte5 01/02/2012 14:20



Je pense que les remontées mécaniques ont fait leur annonce dans toutes les collectivités de la station nous étions au moins 50 et les moniteurs de ski étaient aussi nombreux, seule question
est-ce que des gens non-prévenus se sont glissés dans la file? Ils ont du être surpris. Les secouristes étaient très compétents oui.



Zazou 30/01/2012 20:55


J'aurai adorer vivre ce genre d'expérience avec ou sans l'héli-treuillage, ce devait-être vraiment bien sympa.


Bonne soirée Pierre de l'Extrême... Bises



FMarmotte5 01/02/2012 14:29



Dès qu'il y a un truc nouveau à découvrir, je fonce dedans et sur ce coup là j'ai entraîné une de mes filles et mon gendre. Au bout de deux heures, j'avais peur qu'ils m'en veulent.


Parcourir les rues de Nantes à dos d'éléphant géant doit être aussi une sacrée aventure.


Bises



jill bill 30/01/2012 20:02


Je ne doutais pas du courage et de la générosité des marmottes Pierre !!  Merci pour cet air vivifiant sur ton blog.   Jill amitiés

FMarmotte5 30/01/2012 20:31



Ils auraient pu nous payer un vin chaud après, mais bon on a eu nos casquettes.


Bonne soirée, ce soir : neige ici et froid +++



Maous Artiste Défiant l'Olibrius (c) 30/01/2012 19:59


Woaw ! Bravo aux courageux bénévoles affrontant le froid.
et aux intrépides du câbles pour les délivrés.
'Bien amicalement, maous

FMarmotte5 01/02/2012 14:30



On s'en est remis aux compétences des pros, et on s'en est sorti avec les honneurs.


Cordialement.