Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par FMarmotte5

Notre première intention ce 4/4 2011 était de faire un peu de rando : Dent de Broc au dessus de Gruyères. La météo en a décidé autrement pour un retour aux sources.

Nous quittons Vevey sous une pluie battante, c'est à l'abri que nous visiterons « La Maison du Gruyère » , première fromagerie de démonstration dans le Canton de Fribourg.

 

Gruyère

 

Est-ce que ça vous intéresse si je vous dis que chaque jour 4 cuves de 4800 litres sont mis en fabrication , pour produire 48 fromages de Gruyères ?

Dans la cave 7000 meules sont en court d'affinage.

C'est 36 producteurs laitiers qui fournissent la fromagerie, leurs exploitations se situent entre 800 et 1600 mètres d'altitude.

 

Gruyères Moléson

 

Le mauvais temps ne nous permet pas de randonner sur les sentiers des fromageries qui se pratiquent aussi en raquettes l'hiver. Au dessus, le Moléson 2002 mètres est caché par les nuages. Les alpages s'organisent harmonieusement en étages entre de belles forêts de sapins.

 

Dans « La Maison du Fromage », la vache « Cerise » nous emmène à la Poya,

 

la Poya

 

la montée à l'alpage pour respirer les parfums des fleurs de montagne , voir « la chaule » le tabouret à 1 pied pour traire et clarines,

 

Clarines-Gruyeres.JPG

 

découvrir cette longue tradition fromagère jusqu'à la fabrication actuelle.

 

Gruyère fabrication

 

Malgré l'industrialisation, les étapes clés sont toujours entre les mains du savoir-faire du fromager lorsqu'il contrôle l'essuyage des grains et le long affinage de 6 à 10 mois pour selon : un Gruyère doux, salé, mi-salé ou surchoix.

 

 

 

 

 

 

Dans la cave un robot a remplacé l'homme pour ce dur travail de retourner les meules de 35 kilos.

J'ai une photo de mon père Paul Fassbind dans les années 50.

 

cave à gruyère Paul Fassbind

 

Cette année Gruyère fêtera les 10 ans de son AOC, à cette occasion, la Route du Gruyère du 12 au 22 mai 2011 retracera de Gruyères à Lyon par étapes, à pied dans les montagnes, puis à dos de mulets et par voie fluviale cette tradition des XVI e et XVII e siècle.

 

Après la visite somme toute riche en informations, nous mangerons dans le restaurant de la Maison du Gruyère une « Soupe de chalet » et la spécialité de Gruyères : les meringues à la crème.

Fin prêts pour monter en après-midi à la cité médiévale et au Château sur la colline.

Les liens vers les sites proposés dans cet article succinct sont denses, on y trouve : histoire, technique, topos, dates , manifestations pour satisfaire sa curiosité sur le sujet.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

eglantine 14/09/2014 11:23

à cet article je vais te répondre par celui là

http://mere-grand.over-blog.com/article-allo-la-suisse-107674808.html

...je me demande si un jour nous nous sommes pas croisés toi et moi :-) ici ou là...

djafer Laliam 12/05/2014 13:52

J'ai eu l'occasion de savourer le "vrai" Gruyère. Je connais les différentes étapes pour sa fabrication y compris celle de la présure traditionnelle. Au fait le gruyère a-t-il ou non des "trous" (?)

FMarmotte5 12/05/2014 15:46

Non le Gruyère n'a pas de trous , ni le Beaufort, ni le Comté. L'Emmenthal en a lui : connaissez vous la paradoxe de l'Emmenthal ?: "Plus il y a de fromage plus il y a de trous, plus il y a de trous moins il y a de fromage"

CRBR 13/04/2011 13:11



4800l pour 48 fromages, quel travail, l'affinage, primordial pour un bon fromage!excellent article Pierre, merci!!!



FMarmotte5 13/04/2011 15:21



c'est encore pire , 4800 litres pour 12 fromages qui en fin de compte ferons 35 kilos au bout de 8 à 10 mois d'affinage.



annielamarmotte 13/04/2011 12:00



ça sent le fromage ici



FMarmotte5 13/04/2011 15:22



Je sais pas si c'est autorisé aux marmottes,



Alexandre 13/04/2011 11:26



Bonjour à toi,


Ah quel plaisir de voir du vrai fromage et non du trafiqué ! Moi qui suis habitué à croquer du fromage industriel j'ai eu l'opportunité d'en prendre du vrai, un jour. résultat sans appel ce
dernier était bien meilleur mais plus cher. Comme si cela ne suffisait pas, voila le grand commerce qui vend du fromage industriel avec le label terroir et bio. Bonne journée à toi et à bientôt.



FMarmotte5 13/04/2011 15:25



Du vrai de vrai le surchoix est tout de même un peu salé, Bien tôt le St marcellin aura son AOP et IGP faite de l'AOC plus sélective.


merci de la visite



Marc 12/04/2011 10:17



J'ai une petite faim!



FMarmotte5 13/04/2011 15:33



c'est fait pour



Quichottine 11/04/2011 21:12



C'est une bonne idée que de nous faire visiter la fromagerie.


Bien sûr que c'est intéressant !


Merci ! :)



FMarmotte5 13/04/2011 15:37



Dommage qu'on ne puisse pas partager les bonnes odeurs . je suis parfois un peu normatif dans mes présentations, mais je partage ce que je découvre, ce que j'aime et pour citer Virgile :


« On se lasse de tout, sauf d'apprendre »


Bon tantôt à toi



Clo :0038: 11/04/2011 19:45



Tabouret à un pied pour traire les vaches ???


Il doit falloir beaucoup d'habitude pour ne pas se casser la figure !!!


A propos de ces meules de gruyère, il y a pas mal d'années, mes parents (gros amateurs de fromages de toutes sortes) en vacances dans la région avaient décidé d'acheter du gruyère.


Ma mère fièrement demande UN gruyère.


Etonnement du fromager qui demande si une remorque est attelée à la voiture.


Non. Pourquoi ???


Et le fromager de montrer UN gruyère.


Cette histoire est devenue une blague familiale depuis.


Bonne soirée Pierre et merci pour ce partage :)


 


 



FMarmotte5 13/04/2011 15:40



Clo, ils ont une grosse ceinture de cuir pour le tenir en place et se déplac(ai)ent ainsi de vaches en vaches, il devait bien y avoir parfois un seau de renverser par un coup de peid de vache un
coup de queue dans l'oeil? mon beau-père a eut trait à la main.


De bon souvenirs de voyage je vois.


merci de ton passage ça rejoint un peu les fourchettes le Gruyère, de quelqu'un qui a bon appétit on dit : "Il a un bon coup de fourchette!"



Martine27 11/04/2011 18:43



Elle doit tenir au corps la soupe de Chalet ! Hmm un bon morceau de gruyère !



FMarmotte5 13/04/2011 15:43



He oui Marine 1/3 de lait, pommes de terres différents légumes (poireaux carottes, oignons), fromage, pâtes (les cornettes ressemblent aux coudes en plus gros on n'en trouve qu'en CHuisse),
C'était pour rassasier le fromager en alpage après une rude journée de labeur. en plus c'est bon.



Gwen F 11/04/2011 17:13



Finalement c'était peut-être pas plus mal cette météo :)



FMarmotte5 13/04/2011 15:44



je m'adapte alors comme on est curieux tput est bon pour voir du nouveau.



maeldune 11/04/2011 13:01



Fromages d'alpages...même si c'était pas du Gruyère,


sont les odeurs  réminiscentes  de mon enfance.....


Le 4 avril il pleuvait??? Cela a dû quand même être


bien sympathique!


Bonne semaine


 



FMarmotte5 13/04/2011 15:50



Pour ma part aussi , c'est toute mon enfance, mais du travail aussi, pas de robot pour nettoyer les cuves, la moules, les paillons, les claies de bois! mais dans les souvenirs il ne reste que le
bonheur.


Bonne semaine à toi aussi avec le froid qui revient.



Marine D 11/04/2011 12:27



Tu me met l'eau à la bouche avec ces images et ce bruit de clarines, un bonheur, j'aime beaucoup la scène pittoresque avec tous les acteurs joyeux de la fabrication du fromage !


Bises Pierre



FMarmotte5 13/04/2011 15:50



oui, c'est une belle fresque de "Poya" : montée en alpage.