Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par FMarmotte5

Sarah est face à Mano. Personne ne l’a vu arriver. Elle lui  prend délicatement la main gauche et la place sous son visage en position de supination, posée sur sa propre paume. L’index droit caresse sans la toucher la main offerte de Mano.

De loin on pourrait croire que Sarah dessine des signes kabbalistiques dans l’air. Un observateur à proximité peut nettement suivre les lignes de la main de Mano.


main gauche
-« Ton nom est prédestiné Mano. »

-« Je le sais Sarah, je n’ai pas peur de l’avenir, il sera ce que nous en ferons. »

Sarah se retourne vers la foule qui commence à se faire moins dense. Etendant ses deux bras vers la vaste clairière, elle commence cette litanie.

-« Voici les Doigts qui suivront les chemins. »

-« Vers le Nord. » Elle cite les noms.

-« Islandine, Inouk, Mc.Ingel, Nuage de Silence, vous suivrez le Saumon, vers les sources primitives du Septentrion. La « ligne de Tête » de Mano n’est pas le sentier le plus droit, chutes et méandres seront votre quotidien.»

-« Vers le Sud ». Sarah s’approche en touchant chacun sur l’épaule.

-« Mano, tu devras t’éloigner de tes cimes nuageuses. Habitué des chefs, des caps, la ligne de Vie devrait te sembler de bonne compagnie avec Zorha, Pat le Traqueur et Mamma Dream. Le vol du Vautour ne t’est pas familier et parfois, il disparaîtra dans un ciel trop sombre. »

Sarah se retourne, s’avance de quelques pas et c’est d’un regard profond dans les yeux de l’Assemblée qu’elle désigne le doigt de l’est.

-« Vers l’Est : Inlandir, Chris Johanson, Kutu Nimba, Ia et Iznir. Les traces du Loup parfois soufflées sous la neige ou le vent des déserts vous guideront par delà les océans où le soleil se lève. La ligne de Chance croise parfois les autres lignes et réserve des surprises. »

Les larmes aux yeux, Sarah s’approche du Gitan. Une chaude accolade le désigne.

-« Vers l’Ouest : mon Homme, mon Amour, Père de mes enfants. J’entretiendrai le feu pendant ton absence. Joss III, Tupinamba seront tes compagnons. Homme : un être de la Sylve te guidera quand le Cheval ton compagnon sera fourbu. Lifeline : gardienne des Chemins saura vous conduire quand les obstacles et le désespoir vous inciteront à vous asseoir devant une grotte accueillante, une cabane de rondins ou le tipi d’une paisible tribu, la yourte chaude arrimée contre le blizzard. Votre ligne sera celle du Coeur »

Sarah ferme les yeux, lève les mains vers le ciel et commence à compter ses doigts à la manière orientale.

1, l’auriculaire se referme sur sa paume.

2, l’annulaire. 3, le majeur. 4, l’index.

A cinq, son pouce reste tendu pour recevoir venu de nul part un Corbeau dont le noir moiré d’un bleu d’acier semble briller de l’intérieur.

-« Yorik. » Dit-elle en s’avançant vers le Nain.

Il a changé sa pochette extravagante et ses habits de cirque pour une solide salopette de coton vert. Le nombre imposant de poches pleines dont on ne sait quels objets de survie lui donne l’apparence d’avoir trois fois sa taille. Son aspect toujours grotesque, à la limite du comique est en contraste avec le ton cérémonieux de la voyance de Sarah.

-« Tu restes le Maître du Temps. Cinquième Doigt, avant le départ, tu remettras la carte de la Sylve aux Doigts cardinaux. »

Le Corbeau d’un battement d’aile silencieux vient se percher sur l’épaule gauche de Yorik. D’un geste d’une douceur extrême, il pose délicatement son cou sous l’oreille du Nain. Autour de Yorik se sont rassemblés Yvan, Hanoa Hanoa, Akiiko discrète et son enfant sont là aussi.

Dans sa tradition, le Corbeau est un kami. Sur les chemins du temps, des pierres sculptées sont aussi des bornes, près des sources, aux carrefours, sur les cols. Les sommets des monts sont les liens du temps par delà la marche inexorable de la vie, des sentiments, du hasard et d’un savoir qui considère que rien n’est jamais acquis..

Une matinée forte. Le soleil déjà haut éclaire les visages. Avec la même discrétion qu’elle est venue, Sarah s’éclipse. Chacun se retrouve avec sa mission, son rôle sur les épaules.

Aux uns, elle pèse, aux autres elle donne des ailes. Illuminés, sages, verbieux et taiseux sont partie prenante des mêmes objectifs que fous, poètes, savants, chamanes ou illettrés. Il est parfois des connaissances du cœur, des savoirs des mains, les lumières de l’âme. Qui sait quelles ressources devront être valorisés sur l’inconnu des sentiers et des routes par delà les jours. Car c’est une question de jours.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
<br /> <br /> Bonsoir Pierre,<br /> je reviens tout doucement,<br /> juste de passage ce soir<br /> pour te déposer mon amitié<br /> bisous du soir<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
F
<br /> Il ne faut pas que les activités sur le net deviennent des "obligations"<br /> de la lenteur pour profiter de la vie.<br /> Bonne journée<br /> <br /> <br />
A
<br /> je vais revenir lire comme il faut....<br /> <br /> <br />
Répondre
F
<br /> Voilà la suite avec une carte pour ne pas se perdre dans la forêt.<br /> j'espère ne pas être trop "rasoir" avec cette histoire <br /> <br /> <br />