Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par FMarmotte5

Jeu de « La Petite Fabrique d’Écriture ».

Élaboration d'une fiction collective au titre évocateur de : « Mariage ».

 

 

 

Tonton Marcel Pastougnac

Ferme du Bois D'Antan

3635 Chemin du Château d'eau

07952 Havreberge sur Galur.

 

                                                                                                                 A ma Nièce

 

 

Ma p'tite chérie,

 

                                                     Permets moi de t'appeler encore comme cela, depuis le temps qu'on ne s'est pas vu. J'ai bien reçu votre faire-part de mariage et je vous remercie pour votre invitation.

Vous auriez tout de même pu faire le détour par Havreberge lorsque vous êtes passés ton futur mari et toi voir la « Marie-Bernard » cet été. Ce n'est pas les 200 kilomètres de routes de montagne qui vous auraient rallongés avec la BMW de ton cher fiancé.

C'est la Justine que vous avez croisé à cette occasion qui m'en a parlé lors de la foire d'automne. Tu ne l'as sans doute pas reconnue en passant par le bourg, elle ne se montre guère mais derrière son carreau elle n'en perd pas une miette. Pas mauvaise langue pour un sou, elle m'a dit qu'elle t'avait trouvée rayonnante dans ce coupé gris métallisé, mais que tu devrais faire attention aux courant d'air et mettre une écharpe, au moins un foulard sur les oreilles.

Enfin bref, je ne vais pas jouer les rabats-joie mais j'espère bien avoir votre visite avant le mariage.

Tu sais que la ferme te reviendra de droit quand je serais mort. Tant de souvenirs, la chambre de ta mère n'a pas changée, ses poupées, les boites en carton qui lui servaient de dînette, sa petite coiffeuse, le tiroir de la table de nuit doit avoir encore son « journal intime » et ne t'attends pas à des confidences scabreuses, les visites et le voisinage étaient si rares quand nous étions adolescents que ce ne sont que des observations naturalistes sur les écureuils, les oiseaux, la floraison du coquelicot, la première primevère, les températures, les querelles domestiques avec tes grands-parents. A ce propos, comment va Pépé, j'essaye parfois de lui téléphoner à la maison de retraite où vous l'avez placé, mais il ne réponds pas et le personnel n'est pas toujours disponible pour donner des nouvelles par téléphone. Et, c'est si loin pour moi. J'ai envoyé une carte pour la Bonne Année mais sans réponse.

Je vais me rendre à votre mariage et je te remercie encore d'avoir penser à moi. Ho ! Ne craint rien, je ne ferais pas d'esclandres malgré toutes les histoires qu'à fait ton père au sujet de l'usufruit de la maison. Je n'ai pas les sous pour la maintenir en état, le toit et les sanitaires sont à revoir, mais je me contente de peu. Il reste deux chèvres et Coco l'âne dans l'écurie, il commence à se faire vieux, mais ils tiennent propre le coin du verger qui serait envahi par les ronces, je n'ai plus la force de faucher. Capi a des rhumatismes, il n'est pas le seul d'ailleurs. Tu te souviens quand vous me l'avez amené lorsque vous vous êtes rendu compte qu'il ne vous était pas possible de le garder en appartement ? Il a toujours les mêmes yeux tristes.

Tu me dis dans ton faire-part que les couleurs de ton mariage seront le vert et le rouge. J'aurais bien du mal a trouver un costume qui rappelle les couleurs du Portugal, je ne suis pas amateur de foot. Depuis que la télé est passée en numérique je ne la reçois plus. Ça ne me manque pas, j'écoute la radio. Dis à ta mère qu'elle m'envoie une cravate de son choix, je lui fais confiance, avec le costume gris perle que j'avais pour ta communion je devrais être sortable. Ta tante Amélie m'a téléphoné l'autre jour, elle viendra me chercher à la gare et fera de la place pour me faire coucher. Depuis que ton cher cousin est en Amérique, elle a une chambre libre. S'il vient, il dormira certainement à la chambre d'hôte que vous avez réservé près de la salle des fêtes.

Tu trouveras un petit chèque dans cette enveloppe, je ne comprends rien à vos listes sur Internet, déjà que la banque m'a obligé à prendre une carte bancaire pour retirer le peu de monnaie dont j'ai besoin chaque mois. C'est le boulanger qui passe le vendredi qui fera la réservation de mon billet à la gare et ma voisine m'y mènera. Elle est dégourdie, elle vient de passer le permis à 65 ans, tu te rends compte. Elle doit avoir fait un héritage car elle roule dans une grosse 4X4 pick-up. Elle dit que c'est surtout pour son mari quand il va à la chasse. Beaucoup de frais pour pas grand chose, à 9 heures ils ont fini la battue et coupent déjà le saucisson sur le capot des voitures.

Je parle, je parle et je ne demande pas de tes nouvelles. Comment se passe ton travail ? Allez vous déménager ? Que fait exactement ton futur mari, j'ai cru comprendre qu'il était beaucoup sur la route? Est-il gentil ?

J'espère vraiment que vous viendrez me voir avant cette date, j'ai différentes choses à te montrer. Ta grand-mère possédait un gros brillant monté sur un anneau travaillé, la facture en est ancienne mais tu as les mains fines de cette chère maman, je pense qu'elle serait heureuse que tu le portes.

Dans l'attente de votre visite, j'espère que ce petit mot te trouvera en bonne santé, mes amitiés à l'heureux élu. Je sais que vous êtes bien occupés, les préparatifs, l'organisation. As-tu déjà choisi ta robe ? Je me souviens de celle de ta chère maman, je l'avais accompagnée au chef-lieu de canton chez Mme Digore la couturière, tu n'est pas sans savoir que tes parents avaient fêter Pâques avant les Rameaux, elle ne trouvait rien dans la boutique de prêt à porter.

Une grosse bise à tous les deux, évitez de trop vous surmener, tes frères et sœurs peuvent mettre la main à la pâte, . Si j'étais plus près, j'aurais bien aimé me charger de la cave et du choix des vins, la cuvée 2008 du Château-Galur rouge est une cantate pour le palais, je vous en monterai une bouteille que vous dégusterez en tête à tête en pensant à moi.

 

Oncle Marcel

 

 

 

PS : Quand vous viendrez, donnez un petit coup de fil avant, histoire que j'ai le temps de faire un brin de ménage dans la chambre du fond. Comme il gèle dans la grange, l'hiver j'y met les pommes, les patates et les courges, mais à part ça elle est encore présentable. Tu te souviens j'espère de son calme et de la vue magnifique sur la vallée au lever de soleil. Mais tu te levais si tard quand tu venais encore avec tes parents. Les disques sont encore sur l'étagère avec ce roman de Ouelnose que tu m'avais conseillé de lire. Je l'ai commencé, mais ce n'est pas trop ce que j'aime, je relis facilement les classiques, Anna Karénine est usé, et j'ose te demander de me ramener les 2 tomes en édition de poche que je t'avais prêtés lors de ton dernier passage.

 

 

    Banquet

 

 

P.J. : tu trouveras une photo jointe, si tu vois ton père demande lui la date de cette soirée mémorable, j'ai fait le clown comme de coutume, mais je promets d'être plus sage pour ton mariage.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

JAK 17/04/2015 17:04

suite au com. précedent .

.l adresse URL exacte du texte ici


http://jakepistolaire.over-blog.com/2014/11/monologue-dune-arriere-grand-mere-un.html

FMarmotte5 17/04/2015 17:53

merci je vais aller lire.

JAK 17/04/2015 16:58

Merci d’être passé sur mon blog qui m a permis de connaitre le tien.

Tout est dit et suggéré dans ce beau texte à la nièce

Je suis fière que mon modeste texte d’arrière grand-mère figure auprès du tien sur le Mariage de Quichotine – Tu en trouveras le texte ici si cela t’intéresse.
texte mariage quichotine https://my.over-blog.com/write/53524999

Et j’ai ♥ ton blog, qui me rappelle mes jeunes années, le Queyras (mais pas aussi haut cependant) les randonnées, c’est un blog formidable ! Il fait voyager mes neurones d’octogénaire :)

Amitiés d’une bloggeuse

ADAMANTE 11/02/2012 20:01


Es-tu certain qu'ils vont maintenir l'invitation ?   Une sacrée lettre !

FMarmotte5 13/02/2012 10:47



Pour l'instant j'ai le "flyer" alors au "cas où" je peux toujours y aller à l'improviste à moins qu'il m'arrive quelquechose entre temps? suis-je maître du destin de l'Oncle Marcel?


Qui tire les ficelles dans ce scenario?



marine D:0019: 10/02/2012 12:41


J'adore absolument, bravo Pierre, tu contes si bien à la manière des anciens, c'est un bonheur, merci et bises


Marine

Denis 10/02/2012 10:57


Ben il a l'air chouette toton Marcel... et pas chiant ! Il va sûrement se coucher de bonne heure

Martine27 09/02/2012 16:24


Il est bien sympathique ce Tonton Marcel, c'était aussi le prénom du mien de tonton !

FMarmotte5 09/02/2012 16:27



On a tous un "tonton Marcel" et une "tatan Marie" N'est il pas ?



Quichottine en pause 09/02/2012 16:12


Chouette !


Je vais pouvoir mettre le lien sur le blog de la communauté.


J'ai adoré !


 


... et il y a de quoi faire. :))


Merci, Pierre.

FMarmotte5 09/02/2012 16:29



Je vais aller lire attentivement les autres textes afin d'éviter les anachronismes. Mais serais-ce une histoire policiaire à supsens? Je suis très curieux de voir la suite des événements.


Merci pour cette bonne idée.



annielamarmotte 09/02/2012 14:52


c'est fou ce que ça donne envie d'aller le voir ce rabat joie hihihi 

FMarmotte5 09/02/2012 16:30



Un peu interessée?