Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par FMarmotte5

J'ai des nuits souvent calmes, sauf lors des nuits de pleine lune.
On a beaucoup parlé des loups garous, ces hommes qui se transforment en loup, mais avez-vous déjà entendu parler des « Taupinetambours» ?
 
Comme vous je suis allé chercher dans un dictionnaire, sans succès.
 
Au fond d'un tiroir du placard je garde un vieux grimoire : « Jardiner avec la lune ».
 
Je ne le sors qu'au printemps, il n'y a d'habitude pas grand chose à faire en ce moment au jardin, les 15 à 20 centimètres de neige sont un régal pour le jardinier au repos. Cette année il n'y a pas de neige, après un froid précoce début décembre les « Fêtes »  ont été particulièrement clémentes, pas de gel, sous les châssis je peux encore ramasser de la salade.
 
L'occasion d'aller arracher quelques tubercules de ce légume que les anciens disent de « guerre » des topinambours. Je sais, ça donne quelques flatulences désagréables, dignes des « musiciens », ces haricots flageolets. La chair de ce légume oublié a le goût de l'artichaut, chaud ou froid, tiède, avec une sauce dite « piquante » genre Gribiche, c'est très bon.
 
Le 28 décembre dernier, l'an passé diraient certains, vers les 4 heures du matin, un tintamare digne des nuits chaudes de Rio pour le Carnaval m'a tiré de dessous la couette. C'était justement le jour où j'avais l'intention d'aller arracher (le mot est fort) mes topinambours.
Voilà déjà quelques jours j'avais observé une certaine agitation au fond du potager, les activités de Noël m'avaient bien occupé dedans, sapin, vœux, repas, petits plats dans les grands, visites, cadeaux, bref vous savez ce que c'est.
 
Le ciel, cette nuit là était clair, Orion plein sud laissait entrevoir sa nébuleuse, pépinière de jeunes étoiles.
Je suis sorti au jardin en me frottant les yeux, encore endormi. Le boucan venait justement de cet angle un peu sauvage où je laisse les topinambours envahir, ravi en été par leurs belles fleurs jaunes semblables aux tournesols d'un Van Gogh bucolique.
 
Ces « truffes du Canada » dont ma vieille voisine m'avait fait la joie de m'offrir 3 ou 4 pieds se sont bien installées chez moi.
 
Elle m'avait dit :
«  Prends ces artichauts de Jérusalem, tu verras c'est succulent, mets les dans un coin à part du jardin, ils réservent parfois des surprises. »
Je n'avais pas pris garde a ses recommandations jusqu'à cette fameuse nuit de décembre.
 
Je me suis approché à pas lents, la terre ondulait comme une mer d'huile, entre deux battements de tambour, une petite truffe violine sortait de terre en émettant un cri aigu à vous glacer les sangs.
 
Taupinetambour
 
 
Le rythme bien soutenu invitait à la danse et il me fallu tout mon sang-froid pour ne pas succomber à cette sarabande hivernale. Un voile de brume entre le fuchsia et le mauve montait vers le ciel comme une offrande sur l'autel des immolations.
De retour à la maison un frisson m'a parcouru la colonne épinière, j'ai ouvert le tiroir du placard afin de consulter mon livre de jardinage.
A la lettre T du lexique :
 
Taille des arbres
Teigne du poireau
Tétragone
Tomate
Treillages
Troène
Tulipe...
 
Et, tout en bas avec un astérisque * : Taupinetambour.
 
 
Topinambour
 
 
Je n'avais jamais ouvert cette page 75, il semblait que j'avais à faire à un rajout manuscrit d'une de mes aïeules, toutes férues de jardin familial.
J’avais entendu parlé du « Tambour » de Günter Grass et du Crabe-tambour le roman de Pierre Schoendoerffer, tous deux portés à l'écran, mais jamais encore je n'avais entendu parlé de ces « Taupinetambours».
 
 
J'ai tourné la page.
Entre la 75 et la 76, un grand encadré m'a ouvert les yeux.
Pendant la lecture, dehors entre merengue, salsa, valse à mil temps, tangos langoureux, un genre dodécacophonique me rappelait que je ne rêvais pas ; une musique concrète fort éloignée des « 4 saisons » de Vivaldi.
J'ai pris ma tête entre mes mains dans l'intention de me boucher les zoreilles, sans succès. Le brouhaha venait de l'intérieur.
 
 
« Taupinetambour : il arrive que certaines variétés de topinambours se croisent avec la taupe commune du jardin. On peut consommer ce légume riche en protéine avec modération.
Il est bien d'entourer la culture d'un grillage fin de façon à ce que les tubercules ne se propagent pas outre mesure et n'envahissent tout le potager.
Il est cependant conseillé de ne pas prévoir « l’arrachage » (le mot est fort) des taupinetambours les jours de pleine lune quand elle se trouve durant la « Trêve des pâtissiers » , tous le sept ans environ. »
 
« En effet ce symbiote taupe/topinmabour fort rare, un hybride sauvage curieux, un mutant dirions nous se met à s'agiter, sort de terre, tourne en folles farandoles nocturnes »
 
 
Comme si la plante avait eu conscience de ma faim permanente et de sa fin imminente.
Suivait un tableau récapitulatif des nuits de pleine lune lors desquelles un « arrachage » (le mot est fort) était à proscrire entre Noël et le Jour de l'An.
 
 
« Abaques de « Pleines lunes à Taupinetambour »
 
Selon le calendrier astrologique de Ptolémée le Grand.
Corrigés par Johannes Kepler lors du passage des 2 comètes de 1618.
 
 
Date
Jour
Année
25*
Dimanche
1969
28
Mercredi
1976
29
Mardi
1983
30
Lundi
1990
27
Jeudi
1997
26
Mercredi
2005
28
Vendredi
2012
30
Lundi
2019
31*
Dimanche
2026
24
Lundi
2033
29
Vendredi
2040
 
* : à noter que le phénomène de « conjonction astronomique » des 25 et 31 amplifie notoirement la résonance des percussions. »
 
Suivait une méthodologie de calculs algorythmiques savants pour les siècles futurs.
 
J'ai bien failli perdre la raison, soulagé qu'un livre de référence me donna une explication qui, faute d'être rationnelle avait l'avantage d'être imprimée...
...quoique des cursives douteuses évoquaient un canular.
Sacrée Tante Mélanie !
 
Un mot dit « valise » : Taupinetambour dans l'Arbre à Mot chez La Sardine.
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Topirate 13/01/2013 10:37


Ahh les croisements ! la nature nous réserve parfois des surprises bien étonnantes...un taupinetambour en tous les cas qui a de la ressource.


Bon dimanche

FMarmotte5 15/01/2013 11:16



Que nous réserve "l'ampoulpe" prochaine , je suis curieux.



Caroline.K 09/01/2013 08:43


Eh bien Pierre, alors comme çà tu connais aussi l'occitan ? J'ai essayé de dire à voix haute l'extraite que tu m'as gentiment laissé, mais j'ai peur que çà ne soit une catastrophe.


Oui au tambours qui taupinent ici et là, et merci pour ce morceau, j'ai oublié de te le dire la dernière fois, mais j'ai beaucoup aimé. J'ai essayé de le trouvé sur your tube mais en vain.



Bises du mercredi


CaroLINE


 

FMarmotte5 11/01/2013 16:54



 ho non je ne parle pas Occitan je baragouine quelques mots de "patois" d'ici qui est dit : "franco-provençal",
le lire oui Ok et j'aime les sonorités du midi, j'ai lu "L'homme qui plantait des arbres" de Giono en provençal, j'ai bcp aimé.


Bises passe une bonne soirée.



marie poupée 08/01/2013 20:06


Une aventure fantastique  qui va me faire regarder la lune ! j'adore les topinambours avec ce petit goût d'artichaut, j'ai du mal à en trouver dans la région du sud mais chez moi en Limousin
c'est toujours d'actualité !Une histoire que j'aurai à raconter à mes parents ...


A bientôt Pierre

FMarmotte5 11/01/2013 16:51



J'adore aussi ce légume dit "oublié". Heureux que mes histoires soient racontées ;-) Bonne soirée.



Joëlle Chen 08/01/2013 17:49


Une petite halte bien agréable chez toi en cette nouvelle année que je te souhaite très inspirée et riche en couleurs. Bises Pierre !

Peut-être 07/01/2013 13:21


Quand je lis ton histoire je comprends mieux pourquoi je n'en mange pas souvent ! 

FMarmotte5 08/01/2013 09:17



A petite dose de temps en temps je comprends, par ic bcp d'anciens n'en mangent pas ça leur rappelle de mauvais souvenirs.



NANARD 07/01/2013 10:34


si le sel rit c'est qu'il est revi o lit!

FMarmotte5 08/01/2013 09:15



Le samedi c'est" ravit au lit" pour lui.



annielamarmotte 07/01/2013 10:33


gagnééééééé!!!! tu connais Lyon par coeur!

FMarmotte5 08/01/2013 09:03



Né rue Jarente, j'ai tant marché dans les traboules et les quais, un gone koâ, j'Y suis né. J'Y ai vécu, j'Y pense, j'Y retourne...



Caroline.K 07/01/2013 09:58


Je toujours estomaqué par ta capacité à aller vers le fantastique. Les mots Valise n'ont aucun secret pour toi. La fin est innatendue.


Bon début de semaine


CaroLINE

FMarmotte5 08/01/2013 09:18



au 1/4 de tour et parfois il me faut bien pusieurs jours sans écrire pour que ça "mûrisse" c'est le moins qu'on puisse faire pour les taupinetambousr boum badaboum!


Bonne semaine à toi aussi.



annielamarmotte 07/01/2013 00:52



FMarmotte5 07/01/2013 07:12



J'en étais sûr: Reine, fève, dessus , dessous, à grignoter elle est partout . Merci pour la photo.



Lenaïg 06/01/2013 17:44


Bonsoir M'sieur Marmotte, un bien beau conte captivant ! On se croirait comme chez Wallace et Gromit, j'aime beaucoup.
Canular ou pas, l'ambiance est là ! Le rythme aussi

FMarmotte5 08/01/2013 09:19



Dites ? et si c'était vrai?



marine D 06/01/2013 17:03


Elle est crevante ton histoire ! j'avoue que le mot est joli et oui le topnambour est bon et fait de belles fleurs, j'en ai un carré au jardin mais je n'ai pas enore assisté à ce sabba !


Bisous Pierre

FMarmotte5 06/01/2013 17:06



Il te faudra alors attendre 2019 ;-) dommage ça valait le détour surtout quand le Sel-rit" et le  Rut à Babayaga... ;-)



jill bill 06/01/2013 16:06


Ni taupe ni topinambour au jardin... Je ne risque pas d'en manger de si tôt... Mais j'ai mangé tes mots et me suis régalée... Au plaisir Pierre et mes voeux les meilleurs pour 2013 !

FMarmotte5 06/01/2013 16:44



C'est pourtant si bon les topinambours bien sûr, pour les taupes, j'espère ne pas en arriver là avec la crise? les mots eux ne coûtent rien comme le sourire alors c'est un bonheur à partager.
Cordialement.



JA 06/01/2013 15:18


Conte ou histoire vraie..... en tout cas la lune et le ciel étaient particulièrement beaux ces temsp derniers et nul ne sait quel pouvoir ils avaient !!!!!!


A bientôt,


JA

FMarmotte5 06/01/2013 16:45



Un peu comme le Dahu ;-)


http://le-blog-de-pierre-fassbind.over-blog.com/article-dahu-de-chambaran-du-mythe-a-la-realite--42858779.html



Clo 06/01/2013 13:18


Ce conte est fantastique !


Je me suis délectée à sa lecture.


Tu vas pouvoir tranquillement pendant 7ans maintenant :)


Merci Pierre et bon dimanche :)

FMarmotte5 06/01/2013 15:23



Quand ce n'est pas les Taupinetamblours c'est les Sels-rit-raves, les Tomanzanillas, les cracahouètes et autres végétaux excentriques qui sont venus dans mon jardin?


Bon Diamanche et merci pour ton com amusant.



Quichottine 05/01/2013 19:06


J'ai eu peur pour toi... tu me crois ?


On ne sait jamais ce qui peut arriver les nuits de pleine lune, et, heureusement, tu t'en es bien sorti.


 


A mon avis, celle-ci était aussi surprise que toi. :)


 


Bonne soirée, Pierre, et grand merci pour ce nouveau conte. :)

FMarmotte5 06/01/2013 15:20



Merci pour ta prévenance, je m'en sors souvent assez bien, ma voisine ne disait pas tout, elle est partie hélas pour un autre monde où j'espère elle a trouvé un peu de la chaleur qui lui a manqué
ici bas? Je sais qu'elle a gardé des secrets qu'elle ne m'a jamais confiés quand je dors je rêve de son "papillange".


passe un bon Diamanche.


http://le-blog-de-pierre-fassbind.over-blog.com/article-le-silence-de-papillange-2-le-conte-62407661.html



Martine27 05/01/2013 17:14


Je crois que je n'ai pas trop envie de les croiser ces petites bêtes

FMarmotte5 06/01/2013 15:14



Il faut les attraper par le cou comme les gnômes du jardin des Weasley les amis de Harry Potter.



Lorraine 05/01/2013 17:13


J'adore ton aventure nocturne et en quelque sorte prédite, dans le calendrier astrologique. Je savais que les animaux les plus ténus peuvent avoir des comportements étranges, qui désarçonnent,
mais j'ignorais que les plantes, elles aussi, pouvaient avoir la folie en tête. Et particulièrement à certaines dates définies de pleine lune. Je ne me suis jamais méfiée de la lune, il faut dire
qu'en ville elle n'a rien d'étrange. Mais sans doute serais-je moins à l'aise à la campagne, surout si, comme toi, je détenais de vieux grimoires de jardinage.


Je me souviendrai des "taupinetambours", vrais ou faux, qui me font délicieusement frissonner d'une peur tardive, bien au chaud dans le bureau aux rideaux fermés??


 


Bonne nuit, Pierre!


Lorraine

FMarmotte5 06/01/2013 15:12



Je ne sais pas si on en trouve sur les marchés du nord ou de Belgique, les specimens sont rares et chers.


Merci pour ton com amusant  , attention dans un bureau les tiroirs recellent des mystères aussi. Bon Diamanche.



zette73 05/01/2013 16:19


bonjour


,ton histoire ma bien plus,je ne connaissais pas ça , tes légumes vont bientot allées tous seul dans la marmite


mais les anciens était moins bêtes que nous ...


bonne journée bisous

FMarmotte5 06/01/2013 15:09



Oui ils le font je siffle et ils courrent dans la marmite de soupe, magique non? Bises