Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par FMarmotte5

J'ai 4 ans et devant mon clavier, le dessin de Solyzaan est l'occasion de découvrir le coloriage sur ordinateur : voilà le résultat avec Photostudio 5, je n'arrive pas à travailler dans Paint. Une tablette graphique et Photoshop me tente, mon vieil ordi n'aurait pas la puissance pour le driver, j'aime bien les odeurs de gouache, de crayon de couleur et celle du papier, pour l'instant je me contenterais de ce que j'ai.

 

J'ai emmené avec moi le dessin de Solyzaan, mais je ne me rappelle plus son nom. J'ai un peu de temps, depuis que je le transporte, il est allé à la montagne, en ville, à la campagne, il n'a pas changé, il attend.

Je sais que c'est une sœur , une cousine, une amie de Mijoty.

 

moulin Solyzaan couleur

 

La « Boite à Rêves », ça me revient.

Je vais la publier chez les « Doux Rêveurs de Quichottinie »! Je crois qu'il a des amis là-bas?

 

Sans chaudron, ni balai, ses pouvoirs magiques résident peut-être dans son souffle?

Son souffle, elle le garde dans un grand sac jaune qu'elle tient comme un semeur tient sa réserve de semences avant de les lancer à tous vents , un geste que l'on nomme « auguste ».

Auguste, c'est le nom du clown qui fait rire je crois, il est tout en couleur en face du clown blanc, sérieux et poncif. Un clown comme on en voit dans les créations de Solyzaan avec des zanimots, des jongleurs, des acrobates du cirque.

Jardinière, son sac est un arrosoir, il abreuve la Terre de ses larmes, malgré son sourire.

Le petit chapeau noir des femmes Andines lui donne cet air enfantin, son poncho bariolé est un arc en ciel.

Arc-en-ciel la lumière qui jaillit de son arrosoir-cornemuse, il chante il vibre sur son ventre au rythme de son souffle.

Ce qu'on pourrait prendre pour les ailes d'un moulin tout droit venu de Quichottinie, sont aussi des rayons de bonheur lancés vers les cieux en signe d'espérance.

 

Naissent de cette union du ciel et de la terre : la musique, les fleurs, les couleurs, les étoiles, les planètes, la voie lactée, le lune, les planètes, le jour et la nuit, les oiseaux, les nuages, la pluie.

Pluie bienfaitrice dont la terre se gorge avide après tant de sécheresse que la sœur de Mijoty a fait patienter de l'arrosoir de ses larmes.

Sur son visage, les gouttes ont suivi les sillons des rides de son age, au coin des yeux, derrière les ailes du nez, en avant des joues, à la commissure des lèvres, sous le menton puis pour finir, sous le cou et sa poitrine où elles se sont mélangées au lait nourricier d'une mère.

 

La Terre a survécu après avoir tant donner, s'être saignée à blanc pour ses enfants, sacrifiée sans attente de retour.

La Terre a espéré si longtemps le retour de la pluie.

La pluie est venue avec l'amie de Mijoty, avec le soleil.

Le soleil et la pluie sont arc-en ciel dans ses yeux.

Ses petits souliers à la chinoise guideront ses pas sans compter, la Terre est ronde.

C'est le ventre d'une mère heureuse en attente de la venue prochaine d'un enfant.

Les champs se sont couverts d'herbe tendre, les fleurs parsèment de pensées futures des espaces à perte de vue, sans barbelé, sans grillage , sans mur, sans obstacle, sans clôture, sans prison ni frontière.

 

La Terre est pleine plaine, c'est un sac de semences.

La Terre est ronde, c'est le ventre d'une mère heureuse.

La Terre tourne, c'est les ailes d'un moulin.

La Terre chante, c'est le bag-pipe des danses celtiques.

La Terre t'attend, te donne, te prend, te berce, te porte, te soutient, t'emmène. Sans elle tu ne serais pas, seul dans l'espace tu volerais vers des infinis obscurs et incertains, aspiré par des trous noirs, des ondes gravitationnelles, à des vitesses qui te donneraient le vertige si tu levais ton visage la nuit pour voir défiler les étoiles.

 

Tes pas sont lents mais sûrs, tu grandis, un jour c'est toi qui veilleras sur cette vieille Mère.

Un cycle de saisons et de semences, de vie et de mort, d'ombre et de lumière, de silence et de musique, de noir gris blanc et d'arc en ciel, de ciel et terre, de veilles et de sommeils.

Ses yeux sont des étoiles, tu y voyages, tu navigues solitaire sur des voiles de brume, des échouages volontaires sur des îles où l'on chante et danse jamais seul, chaque plage est un lit de repos pour tes jours de fatigue.

Le voyage est long, tu ne dors pas à la barre, le sommeil s'en est allé.

 

 

Commenter cet article

Marine D:0044: 16/10/2011 11:12



Les semailles de Mijoty que voilà une jolie idée, semer du bonheur, pour que la terre nourriciere rende au centuple le fruit de ce travail de jardinier, et voir se colorer en fleurs odorantes le
monde des petits enfants !


Je me demandais d'où venait ce chapeau rond, mais oui, les femmes andines !


Bises Pierre



solyzaan 06/10/2011 07:54



un arc en ciel  d'émotions en te lisant ce matin  Pierre !!!!


MERCI



FMarmotte5 08/10/2011 14:27



Merci Solyzaan alors on est repartis pour cette aventure avec Quichottine, c'est un plaisir.



midolu 24/02/2011 11:33



C'est un enchantement, un hymne au ciel et à la terre, et j'aime beaucoup le ton de cette histoire qui est comme un conte des origines ...


Merci Pierre.


Bonne journée.



FMarmotte5 24/02/2011 16:37



C'est un vrai compliment un hymne, la mode n'est pourtant pas aux allégories


 merci merci ;-)



Mahina 22/02/2011 12:22



J'aime cette terre qui chante....



FMarmotte5 24/02/2011 07:03



C'est sa façon à elle de dire ce qu'elle a à dire, parfois elle gronde c'est Gaïa!



Quichottine 21/02/2011 10:49



Merci pour ta boîte à rêve et les mots que tu lui as donné.


Je vais m'absenter quelque temps, mais j'emporte avec moi Mijoty et sa cousine, qui, ensemble, vont préparer une surprise.


 


Le voyage est long, souvent, mais il en vaut toujours la peine.


 


Que tes jours soient beaux, Pierre.


Je t'embrasse amicalement.



FMarmotte5 24/02/2011 07:08



bonjour Quichottine, tu m'as proposé d'écrire des mots sur la "boite à rêves" de Solyzaan, je suis daccord, par contre, un peu indiscilpliné (ou dilettante?) il faudrait que tu me communiques le
cadre (pour des enfants je crois) , le format, le délai, la forme, (poésie, histoire, conte, rêverie) et le ieu depublication (je t'envoie le texte pas mail?) à suivre


bonne journée


Bonne journée



Marine D 21/02/2011 08:46



Quel magnifique voyage tout plein de rêves et la Terre comme moi retrouve de belles couleurs... 
Merci Pierre, un joli rêve pour la boîte toujours ouverte aux chansons d'espoir...