Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par FMarmotte5

Je ne sais comment raconter cette visite au « Paradis Fouillis », la petite porte de fer était ouverte et disait : « S'il n'y a pas de cadenas : entrez !»
 
C'est ce que nous avons fait. Pour la première fois, je pénétrais dans ce jardin dont j'avais pourtant entendu parlé depuis des années. Geneviève était venue déjà, nous nous sommes avancés sur la pointe des pieds, les oiseaux chantaient comme en pleine forêt alors que nous étions encore dans La Côte Saint André.
 
Des arbres, des fleurs, la petite note de « Culture-communication » parle de 1000 espèces sur 4 hectares dont un étang.
 
Vers l'étang
 
C’est là que nous avons rencontré « Poupette » assise sur un banc, jardinière de ce Paradis. Je ne sais pas son nom, elle nous a accompagnés, comme Tolstoï savait aussi le faire dans ses vieux jours en nommant chaque plante et chaque arbre par son nom.
 
Hors de question de faire une liste, ni un catalogue, rhododendrons, désespoirs du singe, des noms latins, un tulipier... de Virginie...
 
Tulipier de Virginie
 
dans les allées, c'est là que j'ai appris son surnom au bas des poèmes, au gré des allées. Se peut-il que chaque jardinier soit poète ? Ici, des textes profonds sur notre place dans l'univers, sur l'amitié, les oiseaux, la solitude, l'enfance.
Derrière les bambous « Au bout du bout » comme un panneau de bois l'indique nous avons vu courir des chevreuils quelque peu effarouchés par les visites de ces « Journées des jardins ». Poupette nous a dit qu'il y en avait quatre.
 
Paradis Fouillis
 
Des écureuils traversent la route pour venir chez elle sur un « ecuroduc ».
 
Rosier liane
 
Des ifs, des clématites, des arbustes qui fleurissent en janvier, les rosiers lianes grimpent sur les sapins, des oiseaux de fer fait de vieux outils oubliés, cygnes, chats, hiboux, cigognes, hérons, oiseaux du Paradis en somme.
 
Oiseau du Paradis
 
Depuis des années, combien, je ne saurais le dire, la petite dame est là dans son monde que l'on pourrait dire imaginaire, si un jardin peut être imaginaire, il est fruit du travail, du rêve, de la persévérance, des saisons, il est extraordinaire.
Prunus
 
Ce n'est pas une visite que nous avons fait, c'est une rencontre, Merci Poupette , vous nous avez serré la main en nous disant : « Le virtuel ne remplacera jamais une poignée demain. »
 
« Viens avec moi au jardin
Tu verras le romarin
Où butinent les abeilles,
Tu entendras le coucou.
Tu sentiras sur ta joue
La caresse du soleil.
 
Je te prendrai par la main
Et toutes deux par le chemin
Nous verrons mille merveilles
S'épanouir au soleil.
Avec tes dents de souris
Tu grignoteras les radis
Les fraises et puis les groseilles
Je t'apprendrai le nom des fleurs
Et ainsi passeront les heures.»
 
M. Rivoire, « Poupette » publie ses textes, celui-ci a été butiné au détour d'un sentier du Paradis Fouillis.
 

Commenter cet article

sandrine hubert cassandra gwenegan 19/03/2014 21:41

Poupette me manque beaucoup ainsi qu a toute la famille on espère bientôt revenir lui faire un coucou de notre lointain pays bigouden !! Si vous passez la revoir faites lui la bises svp des bretons bretonnant !!! Merci!!

christophe 13/08/2013 11:28

Pour avoir connu Poupette dans mon enfançe ,la personne est aussi extraordinaire que son jardin.

KATE 22/02/2012 16:02


Bonjour,Je suis la voisine et amie de Poupette. Par ces journées fraiches nous surfons toutes les deux ensemble sur le net et c'est là que nous avons découvert votre article sur le
paradis fouillis. Je vous transmets un petit message de sa part:


" Surprise de découvrir votre article sur le Paradis fouillis, vous avez vraiment magnifié le jardin. Qui êtes vous Pierre, j'aimerais bien vous recevoir de nouveau, peut-être aux
prochains beaux jours. Les bichous vous attendent et vous serre la patte." Poupette

FMarmotte5 22/02/2012 18:25



Je suis très touché par votre commentaire. présentez mes amitiés à "Poupette" en attendant d'avoir le plaisir de faire plus ample connaissance.


Qui je suis? J'étais infirmier à l'Hôpital de Roybon. Retraité,  j'ai le plaisir d'écrire et de faire le jardin entre autre, tout ce qui touche à la nature.


Cordialement.



ecureuilbleu 18/06/2011 11:45



Ce jardin doit être extraordinaire. je suis très intéressée par l'écuroduc, moi qui n'en vois jamais



FMarmotte5 20/06/2011 15:33



j'ai mis un lien vers l'ecuroduc dans l'article on a aussi vu ça en Espagne, les écureuils traversent la route sur un fil.


http://www.ushuaia.com/videos-photos/videos/nature/ecuroduc-cordes-tendues-pour-aider-ecureuils-traverser-routes-3801807.html



Malivoyage 13/06/2011 11:13



Cette rencontre plairait beaucoup à Quichottine...


Bises



Emilie 08/06/2011 16:23



Un jardin que j'aimerais bien visiter.



andré 08/06/2011 01:22



Bonjour  merci de ton passage


je te souhaite un bon mercredi


amitiés d’andré



nono 07/06/2011 21:06



Sympa cette balade avec Poupette 


Aplus Pierre.


L'eau tombe et elle est porteuse de bien chez nous !


Nono



FMarmotte5 09/06/2011 13:20



L'eau que bon, à bientôt



Marine D 07/06/2011 17:43



Quelle jolie promenade avec Poupette, ses idées originales, ses poèmes, avec sans doute beaucoup de gentillesse et d'amour, c'est ce qu'il faut pour faire un jardin extraordinaire !


J'aime beaucoup ton billet Pierre



FMarmotte5 09/06/2011 18:17



bonjour Marine, lors de cette visite , c'est plus la rencontre que j'ai aimé et surtout la démarche et la vie de cette personne hors du commun.


Un très bon moment.


Passe une bonne semaine.



Franklindoeil 07/06/2011 14:33



Absolument superbe, c'est le genre d'endroit où je voudrais passer ma retraite.



andré 07/06/2011 11:04



Bonjour toujours aussi joli ton blog


je te souhaite un bon mercredi


amitiés d’andré



patxi 06/06/2011 22:40



Un agréable instant Pierre, marrante la façon de pénétrer dans le jardin...Merci pour se doux moment, à bientôt



Zazou 06/06/2011 20:05



Une bien jolie promenade avec cette charmante Poupette...


Un résultat pratiquement attendu pour chaque année tant Nadal est trop sur cette terre battue de Paris, c'est dommage pour Federer... Bonne soirée Pierre, bises






Alexandre 06/06/2011 18:01



Une verte promenade qui se termine sans doute par la dégustation de fruits



annielamarmotte 06/06/2011 09:45



merci pour ce moment hors du temps



Clo :0038: 05/06/2011 21:20



J'imagine qu'on doit avoir du mal à quitter un endroit pareil et une hôtesse aussi exceptionnelle.


On dirait un conte.


Merci pour ce moment de rêverie :)


Bonne nuit Pierre :)



FMarmotte5 09/06/2011 18:21



merci Clo de ta visite, dès la grille de ce jardin passé, comme tu dis c'est un moment de rêve et pourtant ce n'est pas un conte, quelle joie de voir que des gens et lieuxcommecelui-ci
existent sur notre terre.


Bonne soirée



Quichottine 05/06/2011 11:56



Comme c'est beau... Je crois que j'ai perdu mes mots en vous suivant dans les jardin.


Le virtuel ne remplacera jamais cela, mais il aide à le découvrir. Merci, Pierre.



Joëlle 05/06/2011 10:37



   Un joli moment passé chez toi Pierre, merci pour toute cette fraicheur qui se dégage de ton billet du jour , le
choix de la chanson est bien trouvé !
Excellente journée à toi...
ps : pour la petite histoire "Poupette" (une coïncidence qui vient se rajouter à une longue liste je crois...) c'est drôle on m'a nommé ainsi il y a 3 jours de cela et c'était une première !



Martine27 05/06/2011 10:00



Un délicieux petit coin de paradis !