Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par FMarmotte5

Chapitre 1 : les pistes

Le massif des Coulmes  sur les contreforts Ouest du Vercors est une entité à part entière.


Les Coulmes ski de fond prairie

La carte IGN 3235 OT Autrans Gorges de la Bourne permet d’en découvrir les secrets. L’hiver, les 3 villages de  Presles, Malleval-en-Vercors et Romeyère  tracent 50 kilomètres de pistes de ski de fond dans un décor forestier digne du grand nord Canadien. Ce sont les 3 portes des Coulmes, sur Presles on prend son forfait au Faz où une salle hors- sac de bonne qualité permet de prendre le repas quand il fait bien froid. Convivialité, proximité, en font le lieu de découverte du ski de fond pour les familles avec des enfants petits et , à faible coût. C’est ici que les miennes ont fait leurs premières glissades.

Le 19 janvier 2010 avec Geneviève, nous avons fait un circuit de 15 kilomètres en partant de La Patente au dessus du Faz à Presles.

La neige en abondance recouvre encore les sapins de Douglas, mais l’essence par excellence des Coulmes est le fayard ou Hêtre Commun.

hêtre    Faine de Hêtre
Sa feuille ovale est l'emblème du massif.

feuille de Hêtre coulmes    logo des coulmes
Couverte de poils blancs soyeux elle est d’un vert tendre  luisant sur la face supérieure et pâle et luisante en dessous. Chaque nervure est terminée par une courte dent.

Le fruit est une faine comestible, il est fréquent de voir ces petits globes hérissés de piquants tombés sur la neige.

La toponymie du circuit est un voyage en soi.

Patente 1289m.

La Patte d ‘Oie 1394m.

La Cantine 1214m. sur Romeyère

Les Prés, les Croisettes, les Charbonnières, la Pépinière.

Baraque Bonnard 1400 m.

Mont Noir 1475m. Point culminant du massif.

Nous avons fait une halte au Refuge du Serre du Sâtre 1354m. Dans sa petite clairière, deux tables dehors, sous la neige.


Serre du Sâtre
Ce petit refuge non gardé offre une douzaine de places, un petit poêle, tables et bancs pour un confort rustique. Il est préférable, si on veut y dormir, de prévenir le poste de secours quand on laisse sa voiture pour la nuit car ils déclenchent un parcours de recherche après 17 heures si un véhicule est resté sur le parking.

De nombreuses clairières autrefois domaines des charbonniers laissent percer le soleil et apercevoir les Rochers de Meaudres et les Hauts Plateaux du Vercors de la Grande Moucherolles au Grand Veymont (2341mètres).

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

nono nature 22/01/2010 18:12


Je vous souhaites que vous ayez la totale !!!

Et il faut nous ramener de belles photos

Nono 



FMarmotte5 23/01/2010 13:12


Merci Nono encore 1 semaine avant le changement d'air
Pas d'ordi mais l'appareil photo et papier et crayon et les raquettes skis ect...
Salutations
Pierre


Maous Artiste Défiant l'Olibrius 21/01/2010 16:32


Superbes photographies et pour les faines, mes grands parents en mangeaient car on disait que c'était bon pour la santé.
Amicalement, Maous


FMarmotte5 23/01/2010 08:38


Ona plus le temps de rammasser les faines! la pharmacie offre vitamines et oligo éléments en boite. Un jour peut être on devra y avoir de nouveau recours : à la cueuillette!
Merci de ton passage
Pierre


maeldune 21/01/2010 14:02


Belle balade, qui me rappelle mes paysages d'ici.
Les photos sont magnifiques et donnent envie
de faire les **anges** dans la neige


FMarmotte5 22/01/2010 11:28


C'est vrai que les Coulmes font penser au Jura, quand la neige est bien fraîche, c'est un régal pour les enfants de faire les "anges"..... avec des gants


nono nature 20/01/2010 15:34


Je vois que vous avez fait une belle sortie !!!
C'est super !
J'ai fait ma première sortie  raquettes ça fait plaisir.
Aplus Pierre
Bonnes randos.
Nono 


FMarmotte5 22/01/2010 11:37


On va bientôt partir  en Vanoise une semaine
j'espère qu' on aura forme neige et soleil
Cordialement
Pierre


Poète enragé 20/01/2010 15:20


Une randonnée épuisante mais reposante par la suite


FMarmotte5 22/01/2010 11:32


pas trop difficile ni épuisante à notre rythme sans compétition
C'est la chaleur du feu de bois qui réconforte.