Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par FMarmotte5

Situation (la carte) :

Aile : Jacques Prévert

Chambre : Le jardinier. Heureux hasard du semis.

Citation :

 

« Le vrai jardinier se découvre devant la pensée sauvage. »

Jacques Prévert. (Fatras-sans titre)

 

 

Pensée des alpes

 

 

Pensée des Alpes, Viola Calcarata, (sur le territoire).

 

Les deux pétales latéraux sont orientés vers le haut ce qui différencie le genre « pensée » des « violettes » (viola aussi) aux pétales latéraux vers le bas.

Cette pensée était ramassée par les anciens pour entrer dans la composition de tisanes au dessus de Valloire fin juin jusqu'à 2000 mètres au Plan Lachat avant le col du Galibier et le sentier qui monte aux Rochilles.

 

 

Pensées : le jardiner se découvre, il est révélé par la beauté de la nature sans artifices. Respectueux, il hôte son chapeau de paille devant la pensée sauvage.

En classe je n'aimais pas faire des explications de texte sur la poésie.

Je trouvais toujours des sens cachés, originaux, subliminaux, un non-dit et des pensées occultées.

La pensée du poète n'est pas domestiquée. Sauvage, celui qui veut la mettre en ligne, en plate-bande n'a qu'à se découvrir, mettre son cœur à nu.

Commenter cet article

Maous d'Autriche 10/09/2012 18:56


Ce que j'aime la poésie. C'était ma leçon préférée et j'ai quelques traités ici et là, ainsi qu'un recueil de Pompidou.
Je lis peu mes contemporains, je l'avoue "temps" je suis perdue en renaissance.
Bien amicalement, oh jolie pensée éveillée

FMarmotte5 11/09/2012 08:49



J'ai toujours aimé la poésie mais j'avoue que j'étais un élève très rebelle en ce qui concerne l'orthoxie de mes analyses, interprétations. Je relie assez souvent Rimbaud, Prévert oui, mais j'ai
une préférence pour François Villon et Guillaume Appolinaire. J'écoute les versions chantée par Brassens de Paul Fort, Francis James, Aragon... Dans ce domaine les choix sont infinis et ne
donnent pas toujours dans le genre "fleur bleue" (style ardu quand on ne veut pas tomber dans le déjà vu)


Bonne journée.



Lorraine 10/09/2012 10:07


Devant la pensée sauvage comme devant les autres fleurs, je m'incline. Sans chercher à comprendre. C'est un souffle de grâce. Amitié, Pierre.

Alexandre 04/09/2012 11:00


Le jardinier se découvre et voit bien des choses.

FMarmotte5 04/09/2012 15:23



Surtout si son chapeau lui tombe devant les yeux, il peut aussi enlever ses lunettes de soleil.


Pré vert pour cette phrase busolique.



sereineetbienchezmoi 03/09/2012 21:33


Je ne t'envoie que de bonnes pensées pour cette soirée. A bientôt  :)

FMarmotte5 04/09/2012 15:14



Merci pour ces pensées bienvenues.



marine D:0019: 02/09/2012 11:15


Pour Bassoues nous y sommes passés par hasard, en revenant de Marciac, par une charmante petite route, mais je connaissais surtout et depuis longtemps la halle et son auberge sympathique...
 Nous avons même laissé nos deux chevaux il y a quelques années attachés à une vieille poutre... pour nous restaurer...j'y reviendrai car j'ai loupé le lac, la fontaine et la basilique



Bises Pierre

FMarmotte5 04/09/2012 14:44



C'est bien aussi d'en laisser à voir pour revenir. Bon après-midi.



marine D:0019: 31/08/2012 11:59


Se mettre à nu dans un poème, on le fait parfois sans s'en douter... tout en... le sachant un peu, expliquer on peut mais choisir ceci à la place de cela, ça vient du fond alors pas
d'explications !


Je me découvre devant la belle pensée du jardin et aussi pour saluer les tiennes !


Biz biz biz Pierre

FMarmotte5 01/09/2012 17:11



Chapeau bas à Dame Nature. Bises.



Quichottine 31/08/2012 10:17


Elle est bien jolie en tout cas.


Douce journée, Pierre.

FMarmotte5 31/08/2012 11:37



La beauté se niche souvent dans la simplicité. Merci. toi aussi.