Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par FMarmotte5

L’année passée, j’ai aménagé une partie de mon grenier en « Refuge ». Nous ne sommes pas à 3000, ce n’est pas pour héberger des montagnards en perdition, c’est juste une chambre d’amis. J’ai pu y mettre tous mes topos, mes cartes. Ancien matériel, livres de montagne, cartes postales, objets usuels auxquels je tiens. On peut y  dormir à 4 dans une ambiance bois, lambris et lits superposés.

Ça dépanne.

 

 Refuge Roybon matos 

 

La gangue de givre qui entoure la maison ainsi que ma convalescence qui  va prendre bientôt fin me tiennent à la maison. Je range, je fouine, je classe, j’archive mon bric-à-brac montagne. Quand on a une passion, il est facile de trouver des idées cadeaux. Cette année nous avons reçu le beau livre de photographies de la  dynastie Tairraz : «  Les Alpes de père en fils ».

 

Tairraz 4 générations

 

Les éditions Hoëbeke  présentent 150 clichés de 1857 à 2000 de Joseph, Georges I, Georges II et Pierre Tairraz.

C’est une mine. Une évasion sur les cimes en des temps révolus mais dont sommets et  paysages nous sont familiers.

Lignes de crêtes inchangées.

 

  Refuge Roybon biblio

 

 

 

Ce bouquin va prendre place sur une étagère aux côtés des nombreux ouvrages de référence : « La montagne » de Bernard Fischesser, « Carnets du vertige » de Louis Lachenal.

Les guides du GHM Lalande de l’Oisans, maintenant que tout est dans la même pièce, ça sera facile à consulter.

Martine à la montagne, Tintin au Tibet et les Jonathan de Cosey dans un autre registre sont debout avec «  Yakari ».

Ils m’inspirent souvent un dessin et font les joies des petits en visite.

 

 

 

En fouinant dans un très vieil album photo, j’ai retrouvé la plaquette de la Troisième Expédition Française à l’Himalaya au Nanda Devi en 1951. Organisée par la section Lyonnaise du Club Alpin Français, un ami de mon père y avait participé et avait atteint le sommet oriental 7434m. début juillet 1951.

Nanda devi

L’expédition tragique avait perdu 2 hommes Jean Montel et Gilbert Vignes. Cette cordée de Lyonnais y a laissé des souffrances, des gelures. Un petit fascicule de 24 pages préfigure le sponsoring actuel au travers de publicités d’époque et montre des équipements précaires aux jours des polaires, goretex, fibres et matériaux high-tec.

Dans le compte-rendu nous retrouvons le Sherpa Tensing qui sera 2 ans plus tard au sommet de l’Everest avec Sir Edmund Hillary. Dans « L’aventure  est sur les cimes », L'alpiniste Neo-Zélandais relate cet évènement historique, c’est un des premiers cadeaux de Pierre mon parrain en 1959.

Des livres plus récent s’alignent sur les étagères, « Nadir » de Anne Sauvy, les « Nouvelles d’en haut »  de Samivel, les Frison Roche et L.F. Ramuz, « L’Apprenti alpiniste » de Catherine Destivelle et Erik Decamp, pédagogie et technique vont souvent de paire avec poésie et lecture chez l’amateur de montagne.

 

Mt Blanc

 

 

 

Je fouine parfois chez Emmaüs et j’ai trouvé récemment pour 1€ un petit recueil de photos de 1949 signé  P.Payot et Georges Tairraz : Chamonix et le Mont Blanc. Ses teintes passées ainsi que la pile de « La  Montagne  & Alpinisme » témoignent du temps qui s’écoule. Les sommets  sont éternels certains clichés sont preuves du réchauffement climatique : les fronts de glaciers ont reculés en une vie d’homme.

 

 

 

 

 

 

Quand un peu de rêve d’en haut vient hanté mes nuits blanches, mon refuge prends tout son sens dans la bonne odeur du bois, la petite fiole de génépi, le rugueux de la corde qui pend en attente de sorties, le premier sac à dos Millet à armature, un peu poussiéreux, tient dans ses poches un bouquet de lavande.

La luge de bois plus guère utile mais d’une esthétique sûre fait office de table de nuit.

Commenter cet article

chatdunet 08/04/2011 09:02



une nouvelle (déjà 1 an) librairie jeunesse à Annemasse : Tatulu... à découvrir...



FMarmotte5 09/04/2011 09:53



bon anniversaire alors à Tatulu, je suis hélas loin d'Annemasse.



m'annette 07/01/2011 11:29



Quand un peu de rêve d’en haut vient hanté mes nuits blanches, mon refuge prends
tout son sens dans la bonne odeur du bois, la petite fiole de génépi, le rugueux de la corde qui pend en attente de sorties, le premier sac à dos Millet à armature, un peu poussiéreux, tient dans
ses poches un bouquet de lavande.


je te cite volontiers pour illustrer mon idée du bonheur, cette douceur de vivre en toute simplicité que nous avons perdue...



FMarmotte5 12/01/2011 11:29



Merci m'annette de ta visite on a tous un "refuge" il est parfois dans son propre coeur.


Bonne journée



Zazou 06/01/2011 20:04



M'a l'air bien sympathique ce grenier aménagé, vu la description tout à fait le style d'ambiance qui me conviendrait. Les traces de ma passion pour la montagne se trouve dans mon entrée : 3
bâtons de randonnée, une canne de randonnée et une fourche tout en bois. Les bâtons et la canne se trouve installé sur une reconstitution d'un poteau indicateur de direction de PR et de GR que
j'ai fais moi-même (1m20 de hauteur). Faudrait que je le présente dans un article à l'occasion.


Bonne soirée Pierre, bises






FMarmotte5 12/01/2011 11:32



Ton entrée doit être une invitation au voyage j'imagine les deux barres rouge et blanche du GR.


Une bonne idée un article sur le sujet PR et rando.


Bises et bonne journée



Marine D 06/01/2011 16:10



C'est super tous ces souvenirs rassemblés autour de ta passion pour la montagne, tant de grands noms y sont attachés ! Tant de beaux bouquins. Le premier livre dont j'ai entendu parler de
Lachenal  "Anapurna premier 8.000",  bien sûr on l'avait lu maman  ma soeur et moi !


Pour Noël j'ai acheté pour mon béarnais de la vallée d'Ossau et d'Aspe, le père Ossau et la mère Aspe, tu vois, un bel album "Bergers et Transhumance"...


Bises Pierre



nono 06/01/2011 09:24



Et oui Pierre c'est la vie.


Moi j'ai attaqué par la marche et ça fait du bien avec la glace des gelées en prime.


Bonne journée


Nono



Martine27 05/01/2011 18:20



Une idée me traverse brusquement, il me semble que tu aimes la montagne, mais je me trompe peut-être !



FMarmotte5 06/01/2011 09:21



Bravo 10/10 pour ce quizz, je sais aussi être heureux dans la nature et au bord de la mer ... mais hors saison;-)



nono 05/01/2011 17:46



Bonsoir Pierre,


Houlà je vois que tu commences à tourner en rond 


Toute la batterie du vrai montagnard !


Ton papa avait des bonnes relations.


Plus de neige chez nous.


Bonne soirée.


Nono



FMarmotte5 06/01/2011 09:20



Bonjour Nono, ça va j'ai pas mal de choses à écrire. Une batterie comme tu dis, le matériel évolue si vite que mes crampons de 1974 parraissent antiques avec leurs lanières de cuir, le piolet
bois aussi.


Oui, mon père était très doué pour les réseaux sociaux, affaires, copains relations, il ne m'a pas transmis celà plutôt solitaire, les grandes tablées du dimanche avec belote ou pétanque ensuite
me saoulaient un peu, son réseau chasse et montagne me fascinait plus avec des personnage hauts en couleurs.


à vrai dire , il y a peu de neige certaines stations de basse altitude 1300m. ont des pistes fermés je crois que mes premières sorties ça sera dans le Vercors quitte à marcher un peu avant de
pouvoir chausser les skis.


Passe une bonne journée



annielamarmotte 05/01/2011 15:16



bien sympathique endroit....



FMarmotte5 06/01/2011 09:12



Un  coin pour hiberner loin du bruit.



Quichottine 05/01/2011 15:05



A part la fiole de génépi, ton refuge me convient tout à fait !


 


J'aime la façon dont tu as aménagé ce bout de grenier. C'est important d'avoir un coin où l'on se sent bien.


 


Passe une belle journée, Pierre. Bisous.



FMarmotte5 06/01/2011 09:12



bonjour Quichottine, pour le Génépi c'est en option comme dans les frigos des chambres des Grands Hôtels ;-), un gardien de refuge en faisait la promo avant de mettre ses hôtes couchés en disant
que ça empêche de ronfler! à vérifier.


Un nid, un antre, un cocon, un refuge, parfois c'est dans le coeur qu'on construit aussi ce genre d'endroit, l'avantage c'est de pouvoir l'emmener partout avec soi. Pour faire un peu de
psycho de magasine je dirais: un besoin de retour à  "la matrice"...lol encore un jeu de mot "l'amatrice" de l'amateur... on en sort pas.


bonne journée à Quichottine