Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par FMarmotte5

Dans le grenier, j'ai un grand tiroir dans lequel je range mes souvenirs.

D'un coté j'y met les cartes de randonnée, de l'autre, entre de vieux journaux y sont alignés des feuilles séchées, des images anciennes, des marques-pages, un edelweiss, deux ou trois croquis, quelques vers d'une poésie jamais terminée, la partition d'un air oublié.

 

Ce soir je l'ai ouvert, j'avais a vérifier une petite chose, une altitude, un parcours. Sous mes mains à tâtons ; je n'y vois plus très bien même avec des lunettes, j'ai tourné les documents en les sentant entre les doigts, quand, une forte odeur de foin séché est venu m'emplir les narines.

Tous le monde sait que les fragrances sont vectrices de souvenirs parfois profondément enfouis dans la mémoire.

 

J'ai entendu de nouveau la petite voix fluette :

« Bonjour, je dors depuis si longtemps, merci pour la visite, je m'appelle Ordentelle, et vous ? »

Vous souvenez-vous ?

Pour vous, c'était hier, mais pour moi c'est une éternité.

 

Je n'ai pas sursauté ce jour-là, seul abandonné et pour cause par mes compagnons de randonnée.

J 'étais resté muet, je ne lui ai même pas dit mon nom de suite, je suis resté les bras ballants comme un grand benêt que j'étais.

 

« Ne sais-tu pas que la « Belle au Bois Dormant » est une marmotte ? » m'a t-elle murmuré un brin ironique et moqueuse.

« Euh ! », je remuais mes mains dans mes poches, j'ai compris que j'avais gardé mon chapeau.

« Excusez-moi, vous comprenez, je ne m'attendais pas... c'est logique au bois dormant... Euh !» Pauvre de moi, c'est bien les seuls mots que j'ai pu écorché en balbutiant.

« Moi, je vous attendais » dit-elle .

 

J'ai ôté mon feutre pour le tortiller des deux mains devant ma ceinture.

Sa petite voix était toujours aussi frêle et flûtée.

« Approchez-vous, j'ai quelque chose à vous montrer. »

 

Elle s'est avancée vers sa coiffeuse couverte d'or fin, étincelante de mille feux des diamants multicolores éparpillés sur le bois entre les peignes, les brosses,les parures, les boucles d'oreilles, les flacons de parfum et le miroir. Elle portait sobrement mais avec un port de reine, un bolero de dentelle sur une longue robe blanche. J'ai pu remarquer malgré mon émotion qu'elle n'était pas froissée par les années, que dis-je ? les siècles de sommeil.

 

Elle a tendu la patte pour aller chercher derrière la glace une cartonnette de vélin enveloppée dans un papier de soie. Elle me l'a tendue en disant :

 

Marmottine

 

 

« Ce portrait sera à toi si tu me promets de garder le silence sur ce que tu vas voir. »

J'ai promis, sans savoir ce qui m'attendais... et sans croiser les doigts derrière mon chapeau froissé...

 

... J'ai tenu ma promesse n'est-ce pas ? Ce qui s'est passé ensuite m'est de toute façon sorti de la mémoire, au dos de la peinture, quelques mots griffonnés aujourd'hui illisibles.

Je ne saurais dire le temps qui s'est écoulé depuis cet instant fatidique, un tournant dans ma vie.

 

Je me suis retrouvé assis dans l'herbe, il faisait encore jour, mais le soleil était passé derrière la montagne, un petit frisson me parcourait le corps, mon sac était à portée de main. Je n'ai jamais fait le sommet, il était temps de descendre, il allait faire noir, j'ai tourné la tête de tous les cotés mais je n'ai pas vu de vieille grange, ni de pilier de granit sculpté. Le sol était sec et l'herbe odorante, plus de tourbière ni de linaigrettes, j'avais faim.

 

Ce soir, je déplie la carte que mes amis m'ont enfin rendue, longtemps après, ils m'ont évité pendant plusieurs années.

Au lieu dit « l'Ordentelle », il n'y a pas de trace de maison, pas même le mot « Ruines » ni en abrégé, ni en toutes lettres : rien. Un peu plus haut en fins caractères on peut lire : Replat de la Marmotte.

 

Je suis là devant mon tiroir, j'ai dans les mains ce portait de marmotte, les traits sont toujours aussi fins, un petit ruban vert maintient une touffe de foin sec depuis plusieurs centaines d'années, le parfum ne s'est pas estompé non plus.

J'entends encore sa petite voix fluette :

« « Bonjour, je dors depuis si longtemps, merci pour la visite, je m'appelle Ordentelle, et vous ? »

 

Depuis, je ne raconte plus l'histoire de la Belle au Bois Dormant de la même façon.

Vous allez me demander :

« Es-tu retourné à « LOrdentelle » ?

Pourquoi y retournerai-je ?

La vallée est devenue inaccessible, le Lasseron s'est éboulé la nuit même de mon retour après un gros orage de grêle imprévu.

 

Cette suite imprévue a pris forme grâce à la peinture que Joëlle m'a offert de sa Galerie Joëlle Chen, allez y faire une visite.

Merci Joëlle pour Marmottine.

Commenter cet article

Martine27 18/09/2011 17:14



Surprise, surprise une belle au bois dormant poilue !



FMarmotte5 21/09/2011 11:31



Pourquoi pas changer des crapauds, belles au teint de cire, bergères à la peau d'albâtre, ça aurait pu être un hérisson? tient une idée pour une autre histoire. merci pour ta visite.



Marmottine 09/09/2011 20:42



Bonsoir Pierre, juste pour te prévenir que je t'ai rajouté dans ma page "Partage"... http://jchen.over-blog.com/pages/Lalliance_de_la_Peinture_et_des_Mots-1493760.html
Merci encore  à toi cher conteur



Blanche DREVET 06/09/2011 09:46



Bonjour Pierre, j'ai randonné quatre jours au mois d'août sur des sentiers assez sauvages de l'Oisans : ce n'est pas facile de "redescendre" de la montagne , et ce joli conte me fait un bien fou
: j'entends à nouveau le bruit des cascades et le sifflement de toutes les marmottes ! Merci pour ce beau moment


Blanche



Quichottine 03/09/2011 10:46



En fait, le tableau de Joëlle m'avait permis de ressortir de mes tiroirs une histoire écrite plus tôt et qui était la suite d'un autre conte, "la marmotte et l'ordinateur".


Bonne journée, Pierre.



Ountés Passat 31/08/2011 21:41



Ces jours-ci j'ai entrepris des travaux et je suis très en retard dans les visites des blogs.


Je vois que tu as rédigé un texte incroyable... documenté et charpenté, et rempli de souvenirs vrais ou imaginaires ?


 



FMarmotte5 03/09/2011 10:33



merci bcp ces inventions de "l'arbre à mots" sont toujours très stimulantes pour l'imaginaire;



emma 31/08/2011 15:22



une bien belle histoire joliment troussée !!



FMarmotte5 03/09/2011 10:42



Merci bcp "troussée" ! j'aime ce compliment.



Marine D 31/08/2011 13:19



Une Ordentelle bien plaisante, j'aime sa petite frimousse de marmotte, il y en a de belles histoires dans ton tiroir Pierre, et tu les contes bien !



FMarmotte5 03/09/2011 10:46



merci Marine, avec ce jeu de l'arbre à mot, je les range dans un classeur et mes filles me taquinent en disant qu'elles les raconteront aux petits-enfants.



Alexandre 31/08/2011 10:08



Un grenier renferme toujours des trésors uniques. Des moments nostalgiques de haut niveau.



FMarmotte5 03/09/2011 10:44



Parfois le grenier est dans ma tête et c'est un vrai Capharnaum ;-)



ADAMANTE 30/08/2011 22:42



C'est un vrai plaisir que tu offres là, et la Marmotte de Joëlle est vraiment très belle. Merci à vous deux. Amitiés



Martine du JdV 30/08/2011 18:04



toujours entre rêve et réalité, on se promène guidés par les mots ... bravo et merci pour ce conte !



FMarmotte5 03/09/2011 10:48



Merci , oui parfois un lieu une image sont à l'origine du texte et du rêve comme un songe dans lequel on se réveille et où on veut vite se rendormir pour continuer.


Merci de ta visite.



Joëlle 30/08/2011 12:12



Des lignes bien menées, la lecture y est très agréable... et merci à toi Pierre pour la place que tu as fait à "Marmottine" dans ce joli conte ;-)



jill-bill.over-blog.com 30/08/2011 10:41



Bonjour Pierre... Et bien merci à ton amie qui t'a inspiré cette jolie suite.... Bien du talent aussi !  Jill



Quichottine 30/08/2011 10:01



Marmottine ornait aussi un conte chez moi mais elle est aussi le portrait
offert à Annie.


 


Ceci étant, j'adore ton conte et cette Ordentelle inattendue. Merci pour ce partage merveilleux. Si je vais là-haut un jour, je penserai à toi et à cette rencontre si bien narrée.


Passe une douce journée, Pierre.



FMarmotte5 03/09/2011 10:36



merci Quichottine pour cette info, je vais aller lire, ce que cette Marmottine t'a inspiré.


passe un bon week end.



annielamarmotte 29/08/2011 21:49



j'avais reconnu la marmotte elle est sublime



FMarmotte5 03/09/2011 10:40



Quichottine m'a dit que je la retrouverais aussi chez toi : la magie du numérique ;-)



robin 29/08/2011 19:42



même si elle était imprévu , elle est très bien !!!