Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par FMarmotte5

Fragment retrouvé sur une ruine vers 1590.

La forêt tropicale a depuis recouvert le site.

Ce n’est que de seconde, sinon de troisième main que ce récit est parvenu dans les annales de la bibliothèque de Salamanque.

Une traduction approximative s’est imposée comme :

 « La Légende du Poissillon de Noxisque ».

Dans un ancien codex Amérindien « l’Arbre à Mots », « El Árbol de las Palabras » .

 

Poetxcillon

 

outre une petite céramique cuite de facture précolombienne, ff retient une peinture naïve certainement une reproduction antérieure au Traité de Tordesillas de 1494 car ignorant le découpage arbitraire de l’Amérique du sud entre Espagne et Portugal, les notes de marge sont rédigées dans une langue vernaculaire proche du latin, mâtiné de quelques expressions en Ladino et Maure.

 

Le texte :

 

« Au début étaient l’air et la mer.

Popocatepelt dormait.

Fatigué du silence, une lente colère est montée en lui.

Le feu de son souffle a jailli du fond de l’océan.

Les nuages et les cendres ont couvert la terre,

Juvénile, vierge, émergente, déserte.

Fatigué du bruit de ses colères,

Popocatepelt s’est retiré des pôles.

Le feu a laissé la place

A la glace.

Un sicle entier s’est déroulé quand

Popocatepelt s’est senti seul.

Il a poussé un cri, les nuées se sont écartées

La glace et les entrailles de la terre se sont ouvertes

Poetxcilleon est né.

Si petit qu’il aurait pu passé inaperçu.

Son sourire et son chant ont charmé les puissances d’en haut et d’en bas.

Popocatepelt était heureux.

Les fleurs et le vent se sont mis à parler ensemble.

Les étoiles ont saupoudré le dos des poissons.

 

Poissillon

 

Les petites et les grosses bêtes ont commencé à grouiller

Sur la tendresse des sols et des mers.

Le rouge, le vert, le bleu, le noir, le jaune, le blanc ont coulés des montagnes.

Popocatoeplt veille et dort

Au rythme des jours et des nuits.

Quand la lune d’un éclat d’argent

Jette son œil rond vers les eaux des vagues puissantes,

On peut voir comme dans un miroir

Poetxcilleon embrasser la terre

Il étend ses ailes d’argile vers le cosmos.

Il est dit que les poussières de sa queue

Reviendront dans 721 siècles

Quand Popocatepelt sera fatigué des ans devenus monotones.

Poetxcilleon lui dira alors,

Car il sera dès lors, le Maître :

 

« Qui trop embrase

Mal éteint».

 

PF

N.B. : le dicton populaire « Qui trop embrasse, mal étreint »

semble tiré son origine de l’image poétique du Feu et de l’Amour chantée par les chantres de langue d’Oc qui comme chacun le sait ont animé les cours de France, Navarre, Espagne et Sardaigne.

 

Commenter cet article

butterfly 04/12/2010 12:26



Belle légende "palabras bienvenidas"...Très original on s'y croirait belle imagination Pierre 



Martine27 03/12/2010 19:12



Explication très érudite !



Jakline 03/12/2010 12:43



Une légende revisitée et fort bien !J'ai retenu surtout :


Les fleurs et le vent
se sont mis à parler ensemble.


Les étoiles ont saupoudré le dos des poissons.


 


Ils sont de l'espèce poissons lunes/ poèt'sillons



FMarmotte5 06/12/2010 10:04



Pourquoi pas des oivagues dans les nuanges! Vive la biodiversité.



Quichottine 03/12/2010 04:41



Quel beau détournement de dicton !


 


J'ai adoré... Merci !



FMarmotte5 06/12/2010 10:01



merci Quichottine, celui-ci ça fait longtemps que j'en fais bénéficier mes proches et j'avais du mal à la caser dans un texte : voilà c'est fait et j'espère que ce n'est pas tombé comme un
cheveux sur la soupe!


Pappy-Ange s'en sortira je crois jeudi prochain dans son récit sans trop y laisser de plumes je crois, ça sera une longue histoire qui doit rebutter les amateurs de textes courts, à voir...


merci et bonne journée



Mireille 03/12/2010 00:36



Belle imagination. Bravo tu as tenue mon attention jusqu'au bout..D'habitude je fuis les textes long...



FMarmotte5 03/12/2010 10:34



Merci, je sais que sur le net un "format" de page de blog semble s'imposer (comme les 2'35 de Bonheur" en microsillon) si ça dépasse l'affichage écran il y a peu de chances d'être lu en
entier, c'est notre socièté du rapide, et ça dépend de ce qu'on vient chercher sur le net, un bon moment de détente, de la culture, de l'avasion, des idées de recette, en fait c'est super, il y
ane a pour tous les goûts.Je reconnais que parfois j'utilise le blog comme un presse papier, une archive... je sais pas si ça peut se dire ? Cordialement



Yentl 02/12/2010 21:50



A chaque fois que je te lis, je me demande où est l'imaginationet où est la part de vérité, on a l'impression d'apprendre des tas de légendes anciennes avec toi, c'est magique... merci


bizzz


Yentl



Ava 02/12/2010 16:30



Que c'est adorable cette musique sur cette histoire mythique, avec une belle illustration qui donne envie de danser dans les ondes, et de voler dans les yeux !



Claudia 01/12/2010 22:12



Elle est superbe cette musique. Je n'arrive plus à savoir si le texte est vrai ou s'il fait parti de vos échange de mots en tout cas c'est joli



FMarmotte5 02/12/2010 10:28



La légende est inventée mais le Traité de Tordesillas en 1494 a vraiment partagé le nouveau monde du sud entre Espagne et Portugal, comme tous les mythes fondateurs, j'ai repris les grands thèmes
: création destruction, de la "soupe primordiale à la naissance du plus petit etc... alors il est vrai que çapeut ressembler à une légende existante? Merci pour sympathique com .La musique :
une trouvaille de Deezer que les hispanophone ne s'inquiètent pas ce n'en est pas, c'est du Japonais, un japonais chante sur des thèmes d'Amerique du sud! Vive le net


Bonne journée



zapi 01/12/2010 21:46



Quelle imagination !!! Bravo !



Guy de Bruges 01/12/2010 20:38



How quel travail... avec ce froid comment fais-tu pour réfléchir si fort ? C'est vrai que le Popocatepelt... Il réchauffe. Bravo pour ces éclaircissements !



ADAMANTE 01/12/2010 17:52



Quand le mythe nous emporte sur des chemins insolites ou le Popocatepetl se glace en attendant que l'Osiris  Poetxcilleon se retrouve entier, eh bien, on prend beaucoup de plaisir.


 



FMarmotte5 02/12/2010 10:18



Merci pour cette voie de recherche, Il manquait un bout à Osiris et pas le moindre! J'espère que le Poetxcilleon s'en sortira mieux ou alors faisons fi de l'humanité!


 



Martine du JdV 01/12/2010 16:29



quel travail de fond, quelle culture ! je suis épatée !!! ;-)



FMarmotte5 01/12/2010 17:00



Il faut trier dans ce meli melo il y a du vrai et du faux pour le fun! content que ça t'ai plu.



jill-bill.over-blog.com 01/12/2010 16:14



Bonsoir Pierre, merci pour ta visite... Un beau travail sur une légende lointaine... Musique et mots belle compo.... Je te félicite.  Cordialement de jill



FMarmotte5 02/12/2010 10:41



Travail? c'est un jeu, une fois que la brêche de l'imagination est ouverte alors je m'amuse.


merci de ta visite.



Marine D 01/12/2010 16:09



Ben , moi j'aurais pas honte de cette grand mère là, toute une histoire, je n'ai pas ce genre d'aventurière je crois bien dans ma famille ! 


Par contre ensuite du côté des messieurs, je n'ai pas à en avoir honte...



Marine D 01/12/2010 14:28



J'avoue que je crois à une fumisterie genre La Marmotte à Pierrot qui a abusé des boissons réconfortantes, because le froid qui sévit , et je me dis que c'est du lard ou du cochon cette histoire
fort bien tournée et trouvée à point !



FMarmotte5 01/12/2010 15:10



Rebonjour Marine


Bien sincèrement si dans 10 000 ans il ya des archéologues du web des "archéoblogues" font des recherches, ils vont perdre les pédales,l'analyse et la vision de l'histoire risquent d'en prendre
un sacré coup. Faudrait-il démèlé le vrai du faux dès maintenant?


Pour l'instant nulle potion, peut être une goutte de genepy dans la tasse avant de retourner pelleter la neige.


Merci pour ce com si c'est de l'art il est brut alors , mais pour moi c'est un compliment.


à propos : Tordesillas est une très belle ville j'y ai dormi justement après Salamanque où, comme un autre je ne trouvais pas de chambres car s'y tenait "la Cumbre de la lingua español" des
groupes d'amérindiens déambulaient en groupe dans les peties rues derrièreles remparts la ville était remplie de flûtes de Andes.(ça c'est vrai) le "Poetxcilleon" je l'ai trouvé dans une malle
d'une de mes arrières grand-mère qui croisée avec un Navajo était revenue en Europe après avoir perdu tous ses bons au porteur des "Chemins de fer de Russie".Elle en est morte, ma mère disait
d'elle qu'un de ses époux était pilleur de tombes au Mexique? ça, j'aimerais que ce soit vrai!On a les ancêtres que l'on mérite.


Merci de ton passage encourageant



Maeldune 01/12/2010 14:21



Je ne sais pas pourquoi ton poissillon du noxisque me fait penser é Pichenette...


Elle écrit de superbes bons mots et si tu as quelques minutes tu perdras pas ton temps.


http://panoramas.over-blog.fr/article-vous-avez-dit-gaulois-60487901.html


Bon vous avez dû certainement vous croiser .......


Bonne fin de journée!



FMarmotte5 01/12/2010 15:13



Bonjour Maëldune, Pichenette est consultante en ORTHOGRAPHE, j'ai vu. Je ne partage pas sa vision geo politique (populiste) malgré son humour facile avec un pastiche d'Asterix, tout ça très
normatif comme seuls les enseignants savent le faire .Merci pour ce lien car je crois que c'est mon point faible, non je ne connaissais pas, je suis allé voir et me suis permis quelques
belles fautes en "ix" bien sûr. et en ux comme cadux le gaulois de caduque. 


je retourne à ma pelle à neige.


bonne soirée



Marine D 01/12/2010 14:08



J'aime ce texte et cette musique l'accompagne bien et voilà un Poetxcilleon qui me plaît beaucoup, de la recherche chez toi, comme toujours !


Bises et bonne soirée



KERFON LE CELTE 01/12/2010 14:05



« Qui trop embrase


Mal éteint».


Je rebondis sur l'idée pour préciser l'une de mes vérités Kerfonniennes :


"""Il ne faut sutout pas confondre brûler d'amour et avoir le feu aux fesses...


L'endroit d'où part l'incendie n'est pas le même"""


 


KERFON LE CELTE



FMarmotte5 01/12/2010 15:15



comme quoi il vaut mieux parfois faire le 18 et non le 69! ou "vice" versa, "vice verso" je ne sais plus?



m'annette 01/12/2010 13:24



où comment bousiller la légende du Popocarepelt!


Quel texte!


bravo, je m'en vais de ce pas revoir mes cours de géographie!


Non mais! on m'a menti!


le mien paraît demain, il m'a bien moins inspirée!


mais faut dire qu'il en était resté à la vieille version du  Popocatepelt!!!!!!


Bonne journée!



Alexandre 01/12/2010 12:29



Beaucoup de survivants parmi les objets du passé, à ce que je vois.



ff 01/12/2010 11:22



une merveille que cette trouvaille archéo-légendaire^^