Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par FMarmotte5

 

Lac Madeleine

 

 

Des Fonts de Cervières 2040m., où nous sommes quelques jours, il faut partir tôt car la rando est longue pour ce 21 août 2011.

La carte 25 000 IGN Briançon. Serre-Chevalier. Montgenèvre 3536 OT suffit, la topo est juste en limite Est de la carte, mais pour les autres sommets des Fonts de Cervières, la 3637 OT Mont Viso est nécessaire.

 

Départ à 8 heures du matin du Refuge des Fonts de Cervières en direction du Col de Péas au sud sur une variante du GR 58 Tour du Queyras.

 

vers col des Marsailles

 

 

Au bout de 20 minutes, on laisse le GR pour monter à droite (panneau) dans la direction du Col des Marsailles 2601 m. (1h 45 de marche dénivelé 561m.) le coin du replat des Coutiers est très fréquenté par les

 

Marmotte des Fonts

 

marmottes , nous croisons des randonneurs en autonomie complète accompagnés de deux lamas avec leurs bâts. Ils n'ont pas l'air d'avoir peur des passerelles.

 

Du Col des Marsailles, pour monter au Turge de la Suffie, nous ne descendrons pas vers le fond du vallon où se trouve le Lac des Cordes, sur le retour nous aurons tout le loisir d'y faire une longue pause.

 

Lac de l'Etoile

 

Rester à flanc en direction du nord-ouest sans trop descendre, quelques cairns, un vague sentier mènent au sud du petit lac de l’Étoile (2532m.) en 30 mn. depuis le col.

Vers l'Ouest, le sentier monte dans une raide pente encore herbeuse et traverse sans difficultés une petite barre rocheuse (la carte marque des points). Au pied d'un grand pierrier au dessus d'un petit lac (à sec) coté 2676 , le sentier monte au sud jusqu'au Col de Chaude Maison 2825 m. (1 heure depuis le lac de l’Étoile et 300 mètres de dénivelé).

 

Nous sommes sur les crêtes, en bas vers l'Ouest la Casse des Oules descend des pentes ouest du Pic de Rochebrune.

 

 

Céraiste à larges feuilles

 

L'environnement est très minéral seules quelques touffes de céraistes à larges feuilles s'accrochent aux éboulis au pied d'un bloc plus stable. Des cairns montrent la progression facile en 50 minutes jusqu'au sommet du

 

Turge de la Suffie

 

Turge de la Suffie 3024 m. qui se termine par 4 mètres d'escalade facile (II sans besoin de corde).

 

Pic de Rochebrune

 

Il fait très beau et les brumes du milieu de journée ne permettent pas une vue très claire des sommets environnants. Le Viso commence à être enveloppé de « nebbia » habituelle, devant nous au sud se dresse la face tarabiscotée et austère du Pic de Rochebrune avec à son pied le petit sommet facile et proche de l'Escalinade.

 

Au Nord Ouest tout l'Oisans est là avec ses seigneurs, Pelvoux, Coolidge, Barre des Écrins. Au nord le Thabor et son Cheval Blanc. Il est déjà 13 heures, grand temps pour un casse-croûte.

 

lac des cordes depuis Turge de la Suffie

 

Pour le retour nous emprunterons le même sentier mais en faisant une variante au lac de l’Étoile pour descendre le vallon vers l'est et le Sud-Ouest en passant aux lacs de la Madeleine et s'octroyer une longue pause au bord du Lac des Cordes 2448m.

 

Lac des Cordes

 

Beaucoup de monde, le tour par le Col des Marsailles, c'est déjà une belle rando abordable avec de jeunes marcheurs en herbe.

 

Il nous reste à descendre sur le hameau du Bourgea par le large sentier très fréquenté malgré un petit passage câblé pour franchir un passage de rocher facile (cote 2181m.) en entrant dans la forêt de mélèzes.

Le sentier serpente dans la mélèzaie et sa fraîcheur jusqu'au pont 1967m. qui franchit la Cerveyrette .

 

Pour revenir aux Fonts de Cervières , il vaut mieux ne pas prendre la route et rester sur la rive gauche du torrent en rentrant par ce que les gens du pays appellent : « le Sentier du Sioux ».

 

Au total avec les 80 mètres du retour on compte 1128 mètres de dénivelé pour la rando totale.

Le repas sera servi à 19 heures, nous serons de retour à temps pour la bonne soupe du gardien qui n'attend pas.

Commenter cet article

Marine D 27/08/2011 16:25



Ben dis donc ce sont de sacrés beaux voyages que tu mijotes !


J'ai une pote qui va dans la steppe à cheval chez les... mongols ? je ne sais plus trop... la Mongolie je crois... mais prends des lamas en location bien sûr, fais un essai avant mais je penses
que dans ces pays ces animaux ont vraiment l'habitude du travail...



Joëlle 27/08/2011 16:04



Et bien tu vois Pierre, derrière mon petit écran cela parait un jeu d'enfant de grimper jusque là (sourire). En tout cas
milles mercis à toi de nous délivrer de telles images, une bouffée de grands espaces je suis toujours preneuse !



Quichottine 26/08/2011 22:48



Je ne monterai jamais si haut... Mais j'admire !



FMarmotte5 27/08/2011 09:13



Il y a dans le Queyras un sommet de 3025mètres dont on aborde le début de la grimpette à 2744 mètres, il n'y a donc que 220 mètres de dénivelé.


Pic de Caramantran, départ Col Agnel 2744m (on y monte en auto, le tour de France y est passé en juillet) c'est un 3000 qu'on peut faire facilement. Dans le Mercantour, il y a aussi le sommet de
la Bonnette.


C'est sur la frontière Italienne.



Marine D 26/08/2011 16:09



Tout est une question d'habitude, d'apprentissage, de patience, il faut demander à l'éleveur de lui donner un minimum d'éducation, à mon avis il supportent bien le froid...



FMarmotte5 27/08/2011 09:17



merci Marine pour ces conseils, , je vais longuement réflèchir avant de me lancer... et surtout faire une expérience de ce genre "rando avec des lamas", j'hésite entre le Pérou et le Tibet ;-)



Marine D 26/08/2011 14:11



Superbe, encore !


J'ai tes infos, un lama peut vivre en moyenne 20 ans, un âne 40, un cheval 30 ans, plus ou moins...
Un âne peut porter plus de 40 kgs, un lama 25, mais c'est déjà pas mal pour randonner. 


Ils sont en général très gentil, question d'éducation et de gentillesse de la part de ceux qui les cottoient, le lama cracheur c'est rare ! Il faut l'ennerver !


Bises Pierre



FMarmotte5 26/08/2011 15:59






 Merci beaucoup Marine, une info comme ça est toujours meilleure qu'une recherche sur le net.  Reste encore à savoir si ils sont acceptés comme animaux de bât dans les "Parcs Nationaux"
arpès c'est des questions pratiques : la nourriture, est ce qu'ils craignent les grands froids (ici parfois -20°C), le transport dans une petite charrette. Je crois que le mieux c'est
d'expérimenter avant. Il faudrait que Geneviève et moi préparions une rando au Péron ou Bolivie  lol.


Ne te précipite pas pour tout ces renseignements, c'est pas pour bientôt.


Encore merci


Bises.



Alexandre 26/08/2011 10:19



Avec cette chaleur il est bien compliqué de mener une randonnée tant la sueur aura tôt fait de nous recouvrir. Reste bien entendu, la beauté de cette vallée.



FMarmotte5 26/08/2011 16:46



a 3000 la chaleur est très supportable c'est pour ça qu'on y monte.