Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par FMarmotte5

Tout l'été, les automobiles sont passées avec leurs vibrations, leurs fumées et leur vacarme. Parfois, plus souvent que nécessaire plusieurs se sont arrêtées pour déverser leur lot d'enfants criards qui sont venus taquiner les têtards du Lac des Fées, jeter des cailloux pour troubler son miroir parfait. Les pré-ados sont montés sur les rochers, le troisième âge a étendu ses vestes pour s'asseoir en parlant de ses rhumatismes pendant que l'âge que l'on dit mûr coupait le saucisson, décapsulait la canette de bière et tartinait la crème de gruyère fade.

 

Les Fées ne pouvaient plus dormir.

Savez-vous que les Fées se reposent la journée ?

 

Certains avaient même poussé le bouchon à lâcher des chiens mal éduqués. Ils ont jappé à la lune qui se levait déjà en fin d'après-midi.

 

Lac des Fées clair de lune

 

 

La nuit de pleine lune s'annonçait magique, là-haut la Croix du Berger subissait déjà au couchant les distorsions du changement de mois.

 

Croix du Berger tourbillon coucher de soleil

 

Le Berger n'a jamais dérangé les Fées, ses quelques brebis, 3 chèvres n'étaient que douces caresses sur le dos de la montagne. Mais ce jour de 13 août s'en était trop : voitures, familles, chiens, marmaille, un grand benêt avait même sorti son couteau pour tailler la branche d'un jeune sapin, la grand-mère à quatre pattes dans l'herbe faisait un bouquet de gentianes qui s'est fané sur la plage arrière du 4x4 .

 

Quand tout ce monde eut regagné son confort domestique, la lune avançait dans le ciel étoilé, les cascades se sont arrêtées, les vaches ont tendu l'oreille et un cours instant leurs sonnailles se sont tues. Soudain, la montagne s'est ébroué, comme secoué d'un frisson tellurique incontrôlable, les Fées lui parlait à l'oreille , lui chatouillait les flancs, lui grattaient les arêtes, la caressaient sur la crête.

 

Dans un vacarme nocturne depuis le sommet, dans un gerbe d'étincelles, des rochers qu'Atlas n'aurait pu porter se sont mis à rouler, rebondir, glisser, se planter dans le sol meuble des combes, éclabousser les berges tendres du lac. Sisyphe aurait eu bien du travail à tout remonter mais ce n'était pas son domaine, occupé ailleurs comme les hommes cette nuit dans leurs cauchemars à compter, soupeser, prévoir. Gains, finances, politiques, courbes, statistiques, bourses vides, vidanges, travaux, fins de mois, impôts...

 

L’Étoile du Berger passait déjà derrière la croix pour glisser doucement derrière l'horizon, la lune tout sourire s'en allait vers l'ouest avec un clin d’œil malicieux.

Elle semblait dire : « Je reviendrai ! »

 

Lac des Fées

 

Ce matin point de véhicules, la petite piste était bloquée par un énorme bloc erratique comme posé là, tombé du ciel, ce n'était pas un météorite, il avait du lichen et de la mousse.

 

Le silence pour quelques jours a gagné le vallon , les cascades même hésitaient à murmurer.

«On va pouvoir enfin dormir !» s’exclamèrent les Fées.

 

Ce sont les marmottes qui les premières sont revenues, on entend déjà le cri du guetteur.

Le Berger y passe avec son troupeau pour « nettoyer » m'a t-il dit . Les Fées ont un certain sens de l'esthétique, la place d'un rocher, la forme d'un petit sapin, un rhododendron bien placé, un ruisseau. Certains les disent zen.

 

Bien sûr les hommes auront tôt fait d'ouvrir la route, mais les Fées dorment peu, une lune par siècle c'est déjà la grasse matinée.

Pendant quelques années le troupeau de tarines est allé ruminé sur des alpages plus sûrs. Les touristes y sont revenus avec respect et méfiance.

 

Rochers de la Croix du Berger

 

«  On sait jamais ? »

Un cri, une parole plus haute que l'autre pourrait faire encore tomber la montagne.

 

PF

 

Bien sûr que j'ai pensé au « Derborence » de C.F.Ramuz en écrivant ce petit conte illustré.

Le Lac des Fées 1896 mètres, en montant au Cormet d'Arêches, Savoie.

Carte 25 000 IGN Massif du Beaufortain 3532 OT

La Croix du Berger 2250 mètres.

 

Commenter cet article

un bon plan sous la pleine lune 01/09/2016 21:25

Wow, j’avoue que c’est un très bon plan ! ça me donne envie d’organiser une petite randonnée ou une sortie sous la pleine lune avec des potes et un feu de camp.

FMarmotte5 02/09/2016 10:49

la lune de septembre viendra avec le brame du cerf, un grand moment

Marine D 19/08/2011 09:45



Je le sais bien et nous aussi on a joué les touristes... sans toutefois hurlements et papiers gras !


Mais les cris d'enfants sont plein de vie !


Bises Pierre



Joëlle 19/08/2011 09:11



  Bonjour Pierre,


Je suis sur le retour et passe une tête par chez toi pour te faire un petit coucou matinal.
La montagne est toujours aussi belle et tu sais nous en parler dans toutes ses coutures, je te dis à très vite !



FMarmotte5 19/08/2011 09:25



Merci beaucoup Joëlle bonne continuation, et merci d'être passée faire un petit coucou par la fenêtre.



Marine D 18/08/2011 17:34



J'ai lu avec plaisir ton histoire de fées dérangées, d'animaux qui se planquaient pour ne pas subir l'afflux des touristes et aoûtiens de tous poils... Mais pas de souci très vite tout ce vacarme
et remue-ménage va se tarir... Bientôt la rentrée comme on dit... Et la montagne et ses habitants va retrouver sa belle sérénité i


Bisous Pierre, le grand conteur !



FMarmotte5 19/08/2011 09:10



C'est pas méchant mon clin d'oeil, il faut bien des touristes et je suis moi-même touriste quelque part. C'est parfois les cris et le bruit qui me dérangent, ça fait fuir les animaux. En
Septembre  il y a encore de belles journées, la montagne change de couleurs.


C'est juste une petite histoire pour accompagner les images d'une autre façon, je pourrais aussi ne publier que des images, mais je suis bavard ;-)


Bises et merci pour ta visite.



Quichottine 17/08/2011 09:41



Les fées ont fait le nécessaire pour ne plus être dérangées.


J'adore ton conte, Pierre.


Passe une belle journée.



FMarmotte5 17/08/2011 16:59



Que serait on sans elles ? Merci de ta sympathique visite, le conte finalement est une autre façon de voir et partager la réalité, un exercice que j'aime. Mais il faut être dans l'état d'esprit
adéquat, à moins qu'il n'ait mûrit sur le lieux m^me qui l'a inspiré , pour ce Lac des Fées  c'était le cas depuis le temps que je le voyais sur les cartes, une attirance magique.


Bonne soirée Quichottine.



claudia 16/08/2011 09:56



"Etoile des neiges, mon coeur amoureux, c'est pris au piège de tes grands yeux ..."
J'aime bien les fées, surtout la mienne qui vit avec ses deux magnifiques abyssins.
Bise claudia 



FMarmotte5 17/08/2011 17:00



Il y a des fées des montagnes, des plaines, des chats ... à qui sait ouvrir les yeux ou son coeur!


Bises



Martine27 15/08/2011 16:35



C'est bien les fées il ne faut pas se laisser faire par les sans-gênes !



FMarmotte5 17/08/2011 17:02



Et tac bien dit : un coup de baguette magique!



Robin 15/08/2011 08:56


Quel beau lac !!!


FMarmotte5 17/08/2011 17:03



Oui vu d'en haut de près il y avait vraiment du monde.