Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par FMarmotte5

J'habite à 18 kilomètres du « Palais Idéal » du Facteur Cheval à Hauterives. Ce 5 avril 2011 en visitant la Collection de l'Art Brut de Lausanne je me suis réjoui que cette œuvre soit monumentale .

 

Il faudrait un ouvrage complet pour parler de ce que Jean Dubuffet en 1945 lors de son voyage en Suisse avec Jean Paulhan a décrit comme suis :

 

« Dessins, peintures, ouvrages d'art de toutes sortes émanant de personnalités obscures, de maniaques, relevant d'impulsions spontanées, animées de fantaisie, voire de délire et étrangers aux chemins battus de l'art catalogué.»

Jean Dubuffet ( lettre à Charles Ladame Paris 9 août 1945.)

Il utilise pour la première fois le nom « Art Brut ».

 

L'Art Brut

 

 

La propriété intellectuelle de ces artistes n'a pas toujours été respectée, souvent sans souci de mettre leurs œuvres ni en valeur ni à l'abri du marché. Les photographies sont interdites à l'intérieur du Musée.

 

C'est en présentant le livre de Lucienne Peiry qui m'a été offert dans les années 2000 que j'illustrerai cet article.Le site du musée présente quelques oeuvres pour ceux qui désirent découvrir ces démarches fascinantes.

 

 

Il ne sera en aucune manière question de parler de « l''Art des fous ». Les œuvres diverses ne sont pas uniquement les créations de personnes classées comme démentes par notre société normative.

Artistes n'ayant pas reçu de formation, démarche médiumnique ayant pris source dans le courant spirite du XIX e siècle, surréalistes, arts premiers, travail de l'enfermement, marginalité, labeurs d'autodidactes, chemins de résilience décrits par Boris Cyrulnik suite à des traumatismes tels qu'un deuil, la perte d'un enfant, d'un amour, une trahison, un abandon. A coté de chaque œuvre, la Collection de l'Art Brut donne une biographie des artistes permettant d'approcher leurs motivations ou les facteurs déclenchant du processus créatif.

 

La meilleure façon d'appréhender la magie de ces œuvres est d'y venir sans arrière pensée , un esprit vierge de toute formation artistique serait l'idéal , sans a priori pour y trouver fraîcheur, poésie et émotion. Bouleversant.

 

Références :

L'Art Brut de Lucienne Peiry

Collection « Tout l'Art Histoire » chez Flammarion nov 1997

 

Collection de l'Art Brut

11, av des Bergières

CH-1004 Lausanne

Commenter cet article

Marine D 21/04/2011 16:40



J'ai vu juste le com de Clo, mais je lirai ensuite une ou deux réponses , là,  je dis tout de suite (c'est mon truc de répondre trop vite, dans la foulée et après je pends souvent le temps
de mieux lire  ) ... pour dire donc que ça ne me choques pas ce mot "art brut", je le prends un peu dans le sens de premier, de nature, de pas trafiqué, de spontané, et il y a bien des
choses que l'on aime brutes mais qui ne signifient pas brutales !


Bon ma tirade faite je vais relire un peu mieux !



Emilie 20/04/2011 21:45



J'ai découvert l'Art Brut récement grâce au documentaire "André Robillard à coup de fusils" d'Henri François Imbert. André Robillard fabrique des fusils avec tout et n'importe quoi. Je
considère ça comme de l'art, d'ailleurs dans le documentaire il va à un moment en Allemagne car il était exposé et l'Art Brut est beaucoup plus connu la bas.



FMarmotte5 21/04/2011 10:05



Il y a des oeuvres d'André Robillard à Lausanne, d'ailleurs lors de notre visite, un lycée prenait des notes en vue d'un cours et son travail était très remarqué par
les élèves : récups, grafs qui ont parfois des allures de gros jouets !



JA 20/04/2011 21:32



Bonjour, le terme art brut ne me gêne pas


Le musée de Lausanne est magnifique et d'ailleurs quand on en ressort ,on ne fait pas de différence entre un musée "classique" ce qui compte toujours c'est l'émotion.


quant au facteur Cheval j'ai écrit sur mon blog une chronique sur son palais idéal.


Merci pour cet article


A bientôt


JA


 



Clo :0038: 20/04/2011 20:38



Ce mot de "Art brut" est un mot choquant, dévalorisant


J'ai lu les com précédents et ta réponse à Quichottine.


Ce terme de brut est péjoratif à mes yeux, je préfèrerais spontané, ou intuitif.


Art pour moi est synonyme d'émotion, mais là je suis partie pour plagier Quich'.


Merci pour cette page Pierre :)


Bise et bonne soirée :)



Alexandre 20/04/2011 10:25



Voila un beau moment de culture. L'occasion de découvrir des créations inconnues



Quichottine 20/04/2011 09:57



Merci pour ta longue réponse.


Bien sûr, tu le disais dans ton article, c'est un mot qui a été choisi pour la démarche et non le résultat.. mais, voilà...


 


Le ressenti devant une oeuvre, qu'elle soit sculpturale, picturale, autre, est vraiment le plus important. On peut voir quelque chose de très élaboré, de magnifique techniquement parlant et ne
rien ressentir.


Il y a des écrits froids, qui se veulent ainsi... mais qui, ce faisant, perdent de vue que ce qui compte c'est le lien que l'auteur va tisser avec son lecteur. La même chose pour un tableau, une
sculpture, un morceau de musique.


 


Tu as raison pour l'émotion... si elle n'est pas suscitée, je crois qu'il n'y a pas d'art...


 


Passe une douce journée.



Quichottine 20/04/2011 08:10



Merci pour cette présentation, Pierre.


 


Il a fallu donner un nom à ce courant, mais, curieusement, je n'aime pas cette appelation.


 


Elle évoque en moi quelque chose que l'on pourrait encore polir et modifier pour en faire de l'art... :(


 


Je crois pourtant que ce sont toutes des oeuvres élaborées et "finies".


Passe une belle journée.



FMarmotte5 20/04/2011 09:19



Bonjour Quichottine,


je crois que le mot "brut " ne fait pas référence à l'oeuvre qui est comme tu dis finie, belle, émouvante, mais au processus de création, ces artistes n'ont pas reçu de formation artistique, ils
sont autodidactes.


par exemple Louis Soutter a été reconnu surtout pour ses oeuvres en "asile de vieillard"(il est mort dans l'anonymat) sur le tard, n'est pas classé dans l'Art Brut car il a eu une solide
formation et même enseigné l'art. Il y a parfois à Lausanne des expositions temporaires  de gens qui ont une démarche semblable .


Tu as raison au fond les mots sont des étiquettes réductives. pour ma part, comme pour la poésie ou la littérature je suis à la recherche de "l'émotion" et ça , c'est proche de la magie le
courant  passe ou pas.


Merci de ton com qui je suis sûr mériterait une longue conversation et partage sur ce thème!