Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par FMarmotte5

Choses

 

 

Des choses j'en ai trouvées à revendre.

J'en ai fait l'inventaire.

Georges Perec m'a précédé avec plus de brio dans son roman de 1965.

Depuis il y en a eu d'autres, toujours plus.

D'autres choses.

Entassées.

Les choses s'inventent et se multiplient, se brocantent.

Les choses s'acumoncellent chez l'acumoncleur que je suis.

Diogène devant son tonneau, j'ai besoin de soleil.

Objets inanimés avez vous donc une âme?

C'est pas moi qui l'ai dit, un autre moins prosaïque, plus rêveur.

Mes choses à moi sont tout autre : cassées, perdues, mortes, cherchées, empilées, pliées, sous clé, envolées.

Celle dont j'ai besoin est toujours la dernière trouvée.

Sous la poussière et les toiles d'araignée, viendra un jour votre heure.

Pas d'or, pas de cassette, des choses de tous les jours.

 

J'ai

Tu as

Il a

Nous acumonclons.

Ne pas faire de généralités.

Un décompte serait bienvenu.

Des contes et des histoires sans queue ni tête comme une poupée de porcelaine brisée.

Compter, étiqueter, numéroter, identifier, se perdre dans le dédale.

Labyrinthe, strates de vies superposées dans un grenier.

Avenues de mémoire, ruelles d'oublis, places du souvenir, impasses où coucher dehors.

 

Accus pour redémarrer un jour quand il ne restera plus rien d 'essentiel, que toutes les matières premières seront épuisées.

Les manufactures fermées à double-tour, portes closes, vitres cassées.

Alors renaîtrons de leurs cendres les choses oubliées, cumulées, accumulées.

Phœnix empaillés.

Nounours, canne à pêche, jeu de croquet neuf jamais utilisé, paraboliques antennes quand il n'y aura plus d'émission, livres lus et relus pour des veillées longues et noires sans le lustre d'antan sous des lustres de cristal éteints, bouteilles vides que la mer a rejeté , des messages perdus sur des rives lointaines, dérives vagabondes pour un Robinson revenu à la nage, il n'a rien pu ramener, sa malle aux trésors est sans doute encore entre les mains de Vendredi qui se demande comment faire marcher cette satanée voiture télécommandée dont les piles sont usées.

 

Taille 38.

J'ai beau sortir des cartons manteaux et pantalons rien ne me va plus, la machine à coudre est dans un coin sans doute la teinte du fil est-elle à changer ?

Ma coupe est démodée, je vais porter les cheveux longs, l'autre est pleine à boire jusqu'à la lie.

Cartons à chapeaux éventrés, coupures de journaux, notes, relevés de banques en faillites programmées.

Heureusement que le vent en emporte autant qu'il en reste.

Un cerf-volant fait la nique aux corbeaux.

Un cerveau lent se dérouille les méninges. Des ustensiles de cuisine se ménagent en attente d'un ménage d'adoption.

L'argent te rit au nez. Je pèse mes mots, il est léger, volatile, il a des ailes.

J'emménage, j'erre.

Je cuisine les livres page par page en quête du temps perdu.

Je n'ai pas de recette pour l'apprivoiser. Jamais il ne se livre.

Incertain, je scrute le couchant pour voir d'où vient le vent.

Acumoncler des choses, des objets, des idées, des projets, des mots, des pages.

 

J'ai besoin d'une pause, objectif pour une pose, un instantané à prendre ou à laisser, un temps mort, un arrêt sur image.

Bien sage.

La chose est qu'il ne se laissera pas acumoncler.

Il passe.

Il court.

Insaisissable

Inacumoncable.

Temps perdu, présent, ton vol est toujours à suspendre comme un imperméable mouillé sur une patère.

D'une paterne austère, prière perdue.

Il s'égoutte jusqu'à la prochaine averse.

PF

 

Un mot de Jeanmi pour l'Arbre à mots du Balisier de couleurs.

Commenter cet article

Marine D 28/07/2011 09:21



Les objet du temps perdu ont tant d choses à dire... il faudrait que j'ailles perdre un peu de mon temps avec eux mais où m'amèneront-ils ?



FMarmotte5 28/07/2011 18:00



Il n' y a que les "Madeleines" de Proust qui ne s'acumoncellent pas. Belle expression : "Les objets du temps perdu"



Martine du JdV 28/07/2011 07:39



moi non plus je ne sais pas jeter
donner à la limite et encore ... pas les souvenirs
j'ai été bercée par ton texte au rythme lent de l'accumulation des mots et des objets .. jusqu'à ce que le temps m'emporte dans un tourbillon de mots, de sonorités ... ouf je viens de me
poser, je vais relire pour mieux déguster toutes ces envolées !!



C.Kiminou 25/07/2011 04:23



Alors voyons si j'ai bien tout compris, c'est un texte de votre ami Jeanmi dans le cadre d'un exercice ? J'admire de loin les gens qui savent jouer avec les mots et les faire jongler à leur
guise.


Caro dans le métro qui vous souhaite un bon début de semaine



FMarmotte5 26/07/2011 11:56



Presque, dans la communauté l'Arbre à mot, on a tous du moins pas mal donner des mots inventés genre "mots-valises" ensuite ff,  son blog


http://balisier-de-couleurs.over-blog.com/


 donne  ces mots à illustrer d'un texte d'un dessin, ou des deux , seul ou à plusieurs.


Le mot est de Jeanmi, mais tous les gens de l'Arbre à mots jouent avec ce mot,pour cette quinzaine, pour cette occasion texte et dessin sont de moi


Voilà pour les explications.


Merci de ta visiste.


Bonne journée.



ADAMANTE 24/07/2011 23:04



Acumoncler, c'est TOC ! disait la pendule TIC ! au réveil TAC !



FMarmotte5 27/07/2011 18:00



TOC ou plus grave le "Syndrome de Diogène", il me faut bien une petite névrose sinon la vie serait trop plate .


Compulsifs, on l'est tous un peu à différents degrés, rituels pour dormir, se laver, avant de se mettre à table... la poésie et l'écriture sont une bonne thérapie.



ecureuilbleu 24/07/2011 17:16



Ce mot dont je n'aime pas la consonance t'a inspiré un très beau texte. Je garde tout (ou presque) pour des temps futurs difficiles alors que mon ex-mari jetait tout, et ma soeur aussi...



Ava 24/07/2011 15:24



quelle inspiration ! un délice à lire !


bon week end !



Martine27 24/07/2011 15:10



Difficile parfois de ne pas acumoncler ! Et encore plus difficile de desacumoncler



CRBR 24/07/2011 15:00



bienécrit bravo!je te prends ton cerveau lent et ton jeu de criquet neuf!



FMarmotte5 27/07/2011 17:53



Ton jeu du genre Mikado est pas mal non plus.



jill-bill.over-blog.com 24/07/2011 12:46



Bonjour Pierre, bel inventaire d'une vie qui entasse des objets qui ont été détronés par d'autres... Le coeur à ses raisons que la raison ignore... Certains ne jettent pas !  Ils
acumonculent !   Merci à toi pour ta page bric à brac bien faite !  Amitiés jill



FMarmotte5 27/07/2011 17:52



Acumonclons, : "au cas z ou!"



Quichottine 24/07/2011 10:44



En te lisant, je me voyais devant un super bric à brac qu'il va bien me falloir ranger chez moi aussi... j'ignore pour combien de temps j'en aurais si je m'y mettais vraiment. C'est presque
rassurant de savoir qu'il y a quelqu'un qui fait pour moi l'inventaire de ma vie.


 


Merci pour cela, Pierre.


J'aime ce verbe "accumonceller..." qui se refuse à s'employer avec l'argent.


Moi, j'accumoncelle en ce moment les nuages et le vent, dans un coin de ciel bleu.


 


Je t'embrasse amicalement, passe une bonne journée.



FMarmotte5 27/07/2011 17:51



Merci pour ce commentaire poétique, c'est bien de garder, on ne sait pas de quoi l'avenir sera fait?


Cordialement.



robin 24/07/2011 09:02



un bon bric à brac !!!!



FMarmotte5 27/07/2011 17:46



Je sais pas faire le tri! alors ça s'acumoncelle.