Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par FMarmotte5

Je me suis « tâté » avant de publier cet article. Mes petites mésaventures personnelles ne sont pas d'un grand intérêt. Je ne vais donc partager que 3 images de cette rando qui reste en plan.

 

Le 16 Août, je suis monté dormir au refuge de l'Orgère, une des Portes du Parc de la Vanoise.

 

En 1997 nous y étions passés avec les 3 filles lors d'un tour épique de la Vanoise en 10 jours par les refuges

"40 centimètres de neige un matin de juillet au refuge du Col du Palet 2600m...

Premier 3000 pour une de mes filles en passant au Col de Labby 3324 mètres pour rejoindre le refuge de l'Arpont, on avait vu un lagopède..."

 

Trêve de la séquence souvenirs, bons souvenirs.

Mon projet ce 16 août 2012 était simple, une sortie pour profiter du beau temps et faire du dénivelé.

Carte IGN 25 000 les 3 Vallées Modane 3534 OT

Départ Orgère 1950 mètres

Col de la Masse 2923 m.

 

Orgère Râteau d'Aussois

 

 

Râteau d'Aussois 3131 m.

Descente sur Plan d'Amont et nuit au refuge de Fond d'Aussois 2324 m.

 

Jour 2

Pointe de l'Observatoire 3015 mètres

Col d'Aussois 2916 m.

Retour à l'Orgère par le GR55 , Col de Chavière.

Désolé, mais vous n'aurez pas les photos de tout le circuit.

 

Parti le 17 août à 6h45, je marchais d'une allure régulière et pensais atteindre le sommet à 11 heures.

 

Avant le Col de la Masse

 

 

Vers 9 heures en dessous de la Pointe Doran, où un petit rognon avance, il y a un petit névé et quelques rochers instables. Fin de ma rando, sans trop savoir ni comment ni pourquoi, j'ai fait une chute en arrière et dévalé quelques blocs sur 3 à 4 mètres.

 

Névé et blocs

 

 

Sur le coup malgré un saignement de nez, que j'ai méché, je suis reparti en poussant sur les bâtons, à chaud , adrénaline et endorphines aidant, on ne sent pas grand chose, puis, une douleur à la hanche est survenue. J'ai pensé que c'était idiot de monter alors que sans doute j'allais devoir redescendre.

Les premiers pas de descente étaient pénibles et douloureux, mon premier objectif a été de vouloir rejoindre ma voiture quelques 750 mètres de dénivelé plus bas.

 

Puis voyant la difficulté expliquant mes déboires aux différents randonneurs compatissants qui montaient, mon objectif numéro 2 a été de rejoindre un petit plateau en contrebas de façon a ce que l'hélicoptère que je prévoyais d'appeler puisse se poser et éviter ainsi un hélitreuillage.

La tête tournait, je me suis assis sur un bon rocher et j'ai fait le 112.

 

Je me suis félicité de mon adhésion au Club Alpin Français et de bénéficier d'une bonne assurance « Secours en montagne ».

En moins de 10 minutes les secouristes étaient là, on m'avait demandé de lever les bras en V.

 

V = les deux bras levés, appel à l'aide.

N = Bras droit levé et bras gauche baissé, le N de Non pas besoin de secours.

 

Comme j'avais pu indiquer assez précisément le lieu et l’altitude, ils n'ont pas eu de peine pour me repérer.

Le pilote a posé un patin sur un gros bloc, le médecin et les 2 secouristes sont venus vers moi, le médecin a eu vite fait de faire le diagnostic d'une fracture du col du fémur. J'ai échappé à l'hélitreuillage avec la « culotte », ils m'ont aidé à grimper dans l'hélico, allongé je n'ai pas vraiment profité du paysage grandiose au dessus des Aiguilles de Peclet et Polset et Val-Thorens.

 

Urgences de l'Hôpital de Saint Jean de Maurienne, radiographies ... carte vitale... tension... raconter, répondre aux questions...

J'ai pu appeler moi-même ma famille en essayant de ménager mon épouse qui a prévenu le refuge de Fond d'Aussois que je ne serais pas là le soir, comme celà personne ne s’inquiétera.

 

Bilan : Fracture des os propres du nez et fracture engrenée du Col du Fémur droit, je l'ai cherché sur la carte ce col mais sans résultats, caché dans mon corps, son franchissement restera une opération à gravir.

Mercredi 22 je serais opéré puis, 45 jours à deux mois sans appui.

Je ferais mes « premiers pas » avec mon petit-fils

 

Et c'est ainsi que ma saison de rando 2012 se termine.

J'ai de bonnes balades dans mon sac que je n'ai pas encore partagé.

L'hôpital s'est modernisé, il y a une connexion wifi, le temps paraît moins long, il est facile de communiquer avec la famille et les amis.

 

Ayant délaissé pour l'été dessin et écriture je pense que j'aurais le temps de m'y remettre. Pour l'arrachage des pommes de terre, le rangement du bois de chauffage, je vais demandé le coopération des uns et des autres, bien que le bois, ça peut attendre sous une bâche, histoire de s'occuper cet hiver.

 

Commenter cet article

Station Aussois 04/09/2012 11:27


Bonjour,


J'espère que l'opération s'est bien passée et que votre convalescence se déroule sans trop de douleurs.


Bon rétablissement à vous,


Cordialement,


 

FMarmotte5 04/09/2012 15:28



C'est gentil de prendre des nouvelles, finalement ça sera une occasion de retourner à Aussois que j'aime beaucoup quand je remarcherais. oui l'intervention s'est bien déroulée , je suis sur
Grenoble au centre reéducation de Rocheplane et je ne saurais trop recommander l'excellent Centre Hospitalier de St Jean de Maurienne. Si j'étais tombé du côté Fond d'Aussois, les secouristes
m'ont dit qu'il m'auraient héliporté sur Modane! Pas trop pressé d'y découvrir l'hôpital (sans doute très bien aussi) .


Encore merci pour votre attention, et vos voeux.



Praline 03/09/2012 06:57


Mince alors... je viens ici de temps en temps et je découvre votre accident... on se demande toujours comment on fait pour chuter, cela arrive tellement vite que l'on n'a pas le temps de repérer
la "faute".


Je me pose une question : la chute n'est-elle pas arrivée suite à la fracture du fémur ? c'est souvent le cas, cependant chez des sujets âgés, ce qui ne semble pas le cas :) En tout cas, bon
courage, patience, se dire que cela aurait pu être plus dramatique !

FMarmotte5 04/09/2012 15:01



, merci de votre petit mot encourageant. Sur les radios, le chirurgien a dit que j'avais une bonne corticale, pour
avoir travailé en orthopédie (au bloc) je connais la fracture spontanée du sujet âgé! Mais ce n'a pas été le cas pour moi, juste de l'imprudence et le hasard de la montagne un accident bête de
chez bête.


J'ai pensé raconter que j'avais été poussé par une marmotte mais elles   ne me l'auraient jamais pardonné .
ça avance, je béquille! merci.



Kri 23/08/2012 19:17


C'est une expérience aussi riche que belle... on en prend plein les yeux

FMarmotte5 25/08/2012 13:35



Si ce n'était que les yeux ;-)



Joëlle 21/08/2012 14:29


Quoi quoi quoi !... je m'absente qq jours et qu'est-ce que j'apprends !!!


Oh la la la j'espère que que le moral tient bon et que tu n'as pas trop chaud, prompt rétablissement à notre randonneur préféré hein !


Bon courage, je pense bien à toi Pierre...

FMarmotte5 21/08/2012 16:01



La chaleur oui le soir c'est pénible, mais la douleur est bien gèrée par des pros. J'ai le moral, mon ordi pour parler avec la famille, les amis, les aminautes et de bonnes lectures.


merci joëlle pour ton soutien moral et tes voeux de "prompt rétablissement" comme on dit.



marine D:0019: 21/08/2012 13:14


Pour le Parcs animaliers je suis comme toi, mais on nous assuré que c'étaient des animaux recueillis et soignés et puis c'est vrai que pour les enfants c'est une chance d'en voir surtout lorsque
l'on n'a pas des papys grimpeurs comme toi !

FMarmotte5 21/08/2012 16:04



C'est l'intérêt de ces structures de montrer les animaux aux enfants, les choses évoluent et l'aspect sauvegarde, soins en association avec des scientifiques est bien maîtrisé dorénavant.
J'espère bien pouvoir grimper encore au moins jusqu'à l'étage des marmottes pour les petits enfants.


Bonne soirée.



cathy 21/08/2012 11:52


et ben Pierrot!! Pas de chance! il suffit parfois de peu en montagne! entre parenthèse je suis assistante ORL et j'aurais pu te réparer ton nez! Bon courage! gardes le moral! Plein de bisous!
Cathy

FMarmotte5 21/08/2012 16:13



Merci pour ta proposition de service ;-) Il n'est pas déplacé , l'ORL que je verrai bientôt fera l'économie d'une réduction à la pince de Walsham (j'ai été instrumentiste de bloc en
traumatologie... dans une autre vie). J'ai bien le moral, je suis bien entouré, merci pour ton soutien. Bises.


Je vais chanter la chanson du petit homme pirouette cacahuète, qui avant une drôle de maison.... etc tu dois connaître.



Lorraine 21/08/2012 11:24


Moi qui suis nouvelle venue sur ton blog apprends d'un coup que tu es alpiniste et que tu viens d'avoir une chute délicate! Je suis désolée pour toi et ta famille qui, même rassurée, restera sur
le qui-vive jusquà ce que tes jambes te portent à nouveau...dans la chambre d'hôpital!Peut-être rêves-tu déjà à d'autres randonnées, mais ton explication très cohérente me fait deviner aussi que
tu as du bon sens, même si tu es un as de l'escalade., Tu sembles aussi avoir un petit-fils très attentif et c'est tellement bon ce lien entre les générations qui s'aiment. Ce n'est pas toujours
le cas; j'ai aussi des petits-enfants très proches de moi et je comprends si bien ce que leur affection peut apporter, surtout dans les moments difficiles. Je t'ai dit que je suis venue par
l'intermédiaire de Marine; je constate avec un immense plaisir que tu es aussi en relation avec Quichottine. Nous ne sommes donc pas en pays inconnu. Je ne te lasserai pas avec mes
considérations. Sache simplement que je te souhaite très vite de retrouvr toute ta mobilité et ton bien-être. Amicalement.

FMarmotte5 21/08/2012 16:25



Randonneur suffira, je considère (même si je grimpe parfois avec l'aide des mains) que "alpiniste" c'est le niveau au-dessus. Les projets ne manquent pas après la rééducation car les muscles ont
vite fait de fondre.


J'espère que Milord gère la canicule, dans un film, ça se passait dans un hôpital de campagne, j'ai vu un chat qui allait se coucher dans le lit des gens qui avaient de la température, et
mes deux minettes l'hiver se couchent sous le poêle à bois l'une d'elle s'est même fait grillé les poils de la queue. Milord doit certainement faire preuve de compassion à ton égard. Bon courage,
il faut beaucoup boire et se rafraîchir la peau. Cordialement.



marine D:0019: 21/08/2012 09:24


Cette nuit j'ai lu ton post et je n'en croiyais pas mes yeux, toi le coureur des chemins montagnards, , le franchisseur de roches, le découvreur de combes, le fou de sommets, j'ai cru à une
blague, tu en fais souvent, et puis c'était tard, les moustiques me harcelaient, Vargas n'arrivait pas à me tenir en éveil, la chaleur était encore présente....


Et là ce matin, je vois bien que tu as chutté, gravement ! Tu dois souffrir beaucoup, et là-haut tu as je crois passé de bien mauvais moments mais tu as la pudeur de ne pas le dire...


Je sais que tu auras du courage mais...tu vas trouver le temps long... la lecture et la connexion va t'aider un peu, mais je suis bien désolée pour toi... 


A très vite donc, on pense à toi , bisous et amitié


Marine


 


http://paducharme.eklablog.com/parfois-marine-dussarrat-a48878570

FMarmotte5 21/08/2012 11:02



Les accidents sont toujours bêtes, avec le recul je me demande comment c'est arrivé, pierre branlante, vertige? Pas dans un endroit dangereux, c'est mon karma. Je garde toujours la tête
froide pour gèrer, je n'ai pas eu mal "là-haut" comme tu dis, une fois appelé, l'hélicoptère a mis moins de 15 minutes pour venir, tous le monde est très gentil et compétent. Maintenant la prise
en charge de la douleur est bien faite, je reçois les traitement qu'il faut , je ne sens en sécurité. Ton mot de compassion est gentil et me remonte le moral, quoique de ce côté là je prends les
choses du bon côté comme une expérience dans la vie. le plus pénible c'est la chaleur, il n'y a pas la clim dans la chambre l'après midi le soleil tape. pour l'instant je n'ai pas le droit de me
lever (risque de déplacement de ma fracture) mais demain après l'opération faute de gambader, je pourrais me lever mais sans appui. Je suis finalement assez optimiste, je suis désolé par contre
pour mon épouse qui va avoir un surcroît de travail, mais on s'en tiendra à l'essentiel.


Merci beaucoup Marine pour ce mot de sympathie.



Marie poupée 20/08/2012 21:52


Bonsoir Pierre , un accident arrive toujours très vite et je suis vraiment désolée de te savoir à l'hôpital . J'espère que tu ne souffres pas trop et que tu vas vite retrouver ta mobilité , je
reviendrai prendre de tes nouvelles .


Bon courage Pierre et à très bientôt


Marie

Martine27 20/08/2012 18:11


Bon courage pour la suite du programme ! Je vois que tu gardes le moral et le sens de l'humour, ton petit-fils va sûrement être ravi de te voir apprendre à marcher avec lui, et nous ça nous fera
sûrement de belles choses à voir et de chouettes histoires à lire.

FMarmotte5 20/08/2012 20:12



Merci Marine je ferais le point mercredi après l'opération. Pas trop inquiet.


merci pour le comité de soutien des aminautes. :-)



agathe 20/08/2012 14:26


Bonjour Pierre,


je ne peux pas lire et ne pas mettre un tout petit com, - c'est tout de même très sérieux , je vous souhaite donc bon courage - il faut si peu de temps pour transformer notre vie ( temporairement
bien sûr )


vos photos sont superbes , ce petit névé apporte un brin de fraicheur à nos températures hors normes


bon courage Pierre, à bientot


agathe


 


 

FMarmotte5 20/08/2012 16:06



Des croisements de chemins, aiguillages, choix et une grande part de hazard, ainsi va la vie. Merci pour vos encouragements, je gère mieux que j'aurais pensé ce contre-temps. Cordialement.



Quichottine 20/08/2012 13:26


Oh ! Comme je suis désolée, Pierre !


Ce n'est pas de chance, mais tu en as eu malgré tout d'avoir réussi à être pris en charge assez vite.


 


Ce va être long... mais heureusement tu auras ton petit fils pour t'aider à refaire tes premiers pas.


 


J'espère que l'hôpital prend bien en charge la douleur et que tu ne souffres pas trop.


Tu vas devoir être patient...


 


Je penserai à toi dans les jours qui viennent, même si je suis moins présente.


 


Je t'embrasse. Bon courage !

FMarmotte5 20/08/2012 14:16



Merci Quichottine, je me rends compte que je suis d'un naturel plutôt optimiste. Il fait chaud l'après midi. L'hôpital a changé question prise en charge de la douleur j'ai eu droit dès
l'arrivée à de la morphine, ça ne me réussit pas trop alors j'ai autre chose bien efficace, on mange bien, le personnel est compétent. Il est venu me voir hier et il a bien compris du haut de ses
9 mois que ce n'était pas pareil.. on marchera à 4 pattes ;-) et avec wifi et réseaus sociaux et téléphone portable l'isolement est du passé du moins j'ai cette chance d'être bien entouré.
patient oui le mot est adapté. Je t'embrasse aussi très cordialement.