Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par FMarmotte5

Avez-vous remarqué les intitulés sur les sacs de graines vendus aux cotés des cages, dans les animaleries des grands magasins ?

« Oiseaux du ciel ».

Comme si un oiseau pouvait être d’autre part que du ciel .

 

 "Inconscients, téméraires,

De branches en doigts

Mes anges ont froid.

Une main : quelle aubaine.

Si quelque graine

Tombe, belle affaire."

PF: "Main de pierre"

 

oiseaux-du-ciel-main-de-pierre.jpg

 

 

Suis une petite compilation de textes sur ce sujet, je trouve que d’autres en parlent mieux que moi.

 

"Regardez les oiseaux du ciel : ils ne sèment ni ne moissonnent, et ils n’amassent rien dans des greniers ; et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu’eux ?" (Matthieu 6:26).

Je suis toujours étonné de la façon dont les « religions » dites du « Livre » établissent une hiérarchie de valeurs entre les êtres. Je ne suis pas sûr de valoir mieux que les petites bêtes. Ce n’est pas ce passage du « Sermon sur la montagne » que j’aime beaucoup poutant qui changera mon point de vue.

 

J’aurais pu aussi partager ces mots simples de Rainer Maria Rilke dans : « Les cahiers de Malte Laurids Brigge », il raconte ces petites gens invisibles en guenilles, sur les bancs de pierre froide des parcs et jardins qui nourrissent les petits oiseaux.

 

 « Une minute à peine, et déjà deux ou trois oiseaux sont là, des moineaux curieux, qui s’avancent en sautillant. Et si l’homme réussit à se conformer à leur très précise conception de l’immobilité, il n’y a pas de raison pour qu’ils ne s’approchent pas davantage. Et enfin l’un s’élance et volète un instant nerveusement à la hauteur de cette main dont les doigts, sans prétentions (et qui renoncent visiblement), tendent  Dieu sait quel brin  de pain douceâtre et usé. Et plus nombreux sont les hommes qui – à distance respectueuse, bien entendu- s’assemblent autour de lui, moins il paraît avoir avec eux des traits communs. Il est là comme un chandelier qui achève de brûler et luit encore avec le reste de sa mèche et en est tout chaud et n’a jamais bougé. Et comment il attire et comment il les charme, c’est ce dont tous ces petits oiseaux ignorants ne sauraient naturellement pas juger. »

« Les cahiers de Malte Laurids Brigge » de Rainer Maria Rilke

Chez « Points »

 

 

Dans « La Route du retour » de Jim Harrison, Nelse ornithologue fait très tard la connaissance de sa grand-mère de sang Indien. Ils savent aussi se rendre invisibles quand il s’agit de se fondre dans la nature, Harrison dit que dans ces moments là c’est la nature qui fond en vous !

« Nous avons évoqué nos préférences chez les oiseaux, on ne peut s’empêcher d’être partial, et Naomi avait un faible pour les volatiles banals de la région, la sturnelle à collier, le passereau commun et l’ergot-pointu. Mes préférés, l’autour et la pie-grièche du Nord, semblaient ridiculement masculins, mais j’aimais aussi le roitelet de canyon du Sud-Ouest. »

 

J’ai rouvert mon « Walden » ou « La vie dans les bois » de H.D.Thoreau au chapitre : « Règles de l’éthique » que l’anglais, « Higher law » traduit mieux dans ces prémices de la Désobéissance civile  par «Loi supérieure ». Il a des réflexions sur notre rapport à  la nature dont il observe la vie de sa cabane au bord de Walden Pond.

 

« Une Phoebe bâtit aussi son nid dans mon appentis, et un merle migrateur chercha à s’abriter dans un pin qui poussait contre la maison. En juin, la perdrix (Tetrao timbellus) oiseau pourtant craintif conduisit sa couvée depuis les bois qui sont derrière la maison jusqu’au devant, en passant sous ma fenêtre, gloussant, et les appelant comme une poule, et toute sa conduite montrant bien qu’elle était la poule des bois. »

« Pour ce qui est de tirer les oiseaux, pendant les dernières années où j’avais un fusil, mon excuse était l’étude de l’ornithologie,…Mais j’avoue que j’ai tendance maintenant à penser qu’il y a une meilleure façon d’étudier l’ornithologie que celle-là. Elle demande une attention bien plus exacte accordée aux habitudes des oiseaux, et, ne fût-ce que pour cette raison, j’ai accepté de supprimer mon fusil. »

Commenter cet article

Jakline 26/12/2010 23:05



un bien bel hommage à tous ces volatils qui habitent nos jardins (aussi)


 


" />celui -ci a posé un peu dimanche dernier dans ma pelouse , il avait découvert des bestioles
intéressantes dans le sol détrempé. Il s'est bien régalé ( je l'ai pris à travers la vitre de la véranda ... ce n'est pas très net.)



FMarmotte5 28/12/2010 04:49



Un beau pic -vert d'habitude plutôt discret, le froid doit le faire venir près des maison. Peut être que cet été tu l'entendra faire du bruit contre le tronc d'un arbre voisin?


Cordialement et merci pour la visite.



gilren 26/12/2010 08:40



Bien au contraire! Il est très important de le préciser. Il y a des tas de drôles d'oiseaux qui ne viennent pas du ciel ! Joyeuses fêtes



FMarmotte5 27/12/2010 15:51



Précision du scientifique, le poète à la tête en l'air! Joyeuses fêtes.


http://le-blog-de-pierre-fassbind.over-blog.com/article-aux-oublies-63798538.html



Quichottine 25/12/2010 00:12



Une pensée en cette nuit de Noël vers tous les doux rêveurs...





 


Bises, Pierre, et surtout, prends bien soin de toi.



Zazou 24/12/2010 18:44



L'était pas peureux l'oiseau de la vidéo...


Je te souhaite un :





et de Joyeuses Fêtes de Noël Pierre, bises



FMarmotte5 28/12/2010 04:46



Nous étions en location et je pense qu'il avait ses habitudes avec une personne agée cet été car il avait ses heures pour réclamer.


merci pour tes bons voeux, Dans l'attente du  premier janvier reçoit une bise précoce!



noxisque 24/12/2010 15:01



trop beau!!


tu dessine hyper bien!



Alexandre 23/12/2010 10:53



Même s'il se pose quelque part pour se régénérer, un oiseau repartira toujours. Sa place est sur l'espace bleu.



Marine D 22/12/2010 17:57



Les oiseaux m'ont toujours fasciné, et moi aussi , hier je cherchais en plus de quelques boules qui ne font pas un pli des graines des "oiseaux du ciel" , moi j'aime bien cette dénomination, qui
les englobe tous ensemble et me fait grand plaisir à l'idée de les voir débarquer dans mon jardin ! Laissez venir à moi les petits enfants, les petits oiseaux...
joli dessin Pierre 



nono nature 22/12/2010 17:46



Bonsoir Pierre,


Je vois que ta main va bien 


Buriner par le travail quand même !


Madame moineau est mignonne avec son petit bout de main.


Bon Noël à toi et à ta famille.


Nono



Le Chercheur de vos Empreintes 22/12/2010 12:10



"Le Malheur des uns fait le bonheur des autres"... je m'explique :


En ce moment, il fait froid, et avec la neige, les animaux sont malheureux. mais moi je suis très heureux !


  Certes j'ai froid aux mains et pieds mais je peux prendre des photos d'oiseaux et d'écureuil car il sont moins sauvages.


Quelle belle saison l'hiver pour un photographe animalier.



Quichottine 22/12/2010 11:42



J'ai bien aimé ta vidéo, Pierre... et ces extraits choisis pour aujourd'hui me plaisent énormément.


 


Merci pour ton dessin aussi, j'aime l'idée qu'il véhicule.


 


Tu sais... il y a des oiseaux qui ne vivent qu'en cage... Rêvent-ils de ce ciel qu'on leur a volé ?


 


Passe une belle journée, Pierre. Bisous.