Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par FMarmotte5

J1 : il nous fallait bien une journée pour monter à Rabuons.

Nous ne pratiquons pas l'ultra-trail, cette nouvelle discipline de haut niveau qui propose de faire le tour du Mont-Blanc en moins de 48 heures. Pour nous c'est « montagne à papa ».

Nous mettrons donc 4 heures 30 pour monter à Rabuons.

 

Refuge et lac de Rabuons

 

 

Départ : Saint Étienne de Tinée dans les Alpes Maritimes , altitude 1144 m.

Arrivée : Refuge de Rabuons altitude 2523 m.

1379 mètres de dénivelé.

Carte IGN 25 000 Haute Tinée 1 Auron, Parc National du Mercantour. 3639 OT.

 

Le départ du sentier est juste de l'autre coté du pont sur la Tinée, balise 100.

Je trouve que malgré sa longueur, la montée est bien équilibrée.

Des balises sur la carte et sur le sentier permettent de bien repérer sa situation et éventuellement de donner des indications précises pour secours, explications, point et conseils.

Au début le sentier grimpe entre les murets des terrasses, certaines sont encore utilisées, mais plus on monte, plus elles sont envahies par le bois et les broussailles, quelques granges jalonnent le parcours jusqu'à l'altitude 1614 m.

 

Mélèzes

 

 

Puis, le sentier se fait plus alpin, avec moins de feuillus, il zig-zague sur une épaule pentue avec à gauche les mélèzes et à droite les pâturages. A la balise 101 on laisse un sentier à gauche pour continuer en lacets vers l'est jusqu'à 102. Poursuivre en direction de Rabuons en passant vers une petite source et dans les mélèzes dont l'ombre légère est bien agréable ce mardi matin 13 septembre 2011.

 

Balise 103

 

 

Vers 2100 mètres, on quitte la forêt qui s'éclaircit pour déjà voir vers le nord-est le refuge qui se détache sur le verrou du lac, sous la Tête des Chalanchas.

Au point 103, nous rejoignons le « Chemin de l’Énergie » nous casserons la croûte à 2382 mètres. Il fait beau, il nous reste 1 heure de marche, nous arriverons assez tôt au refuge pour profiter d'un bon après-midi au bord du lac, voir éventuellement les animaux, herboriser, rêver, regarder la montagne et la course du soleil, enfin toutes ces choses qu'on fait sans projet quand on est en haut et qu'on a pas besoin de redescendre.

En face, la station d'Auron expose les courbes bien tracées de ses pistes.

 

Bonette énergie

 

Loin vers l'ouest la route de la Bonette se perd dans les pierriers et les cimes arides où les forts et les rochers se confondent avec la brume ondulante de cet horizon lointain.

Le Sentier de l’énergie, j'y reviendrai plus longuement, suit la courbe de niveau jusqu'au sentier qui monte du Vallon de Rabuons sous la Maison EDF.

 

Passerelle Rabuons

 

 

Il reste à franchir les roches du verrou du lac, franchir la passerelle et monter les derniers mètres pour atteindre le refuge 2523 mètres.

Une situation exceptionnelle au bout du cirque austère formé par les sommets qui entourent le lac de Rabuons.

 

Lac et refuge Rabuons

 

 

Après ce n'est que contemplation et sérénité.

Commenter cet article

Vulcano63 30/04/2013 11:00

magnifique le mercantour , merci pour ces photos ;)

artigue 26/09/2011 15:07



bonjour, merci pour la d écouverte, c'est un lieu que je ne connais pas


A bientôt,


JA



FMarmotte5 28/09/2011 11:13



Le Mercantour est un massif magnifique, idéal pour y voir des animaux. Par Gap et Barcelonette, ce n'est pas trop loin.


Bonne journée


Pierre



maeldune 25/09/2011 16:55



Tout ce qui me manque en ce moment....la sérénité!


Bisous et bonne fin de dimanche (merci du chti passage....)



FMarmotte5 26/09/2011 12:13



Je te souhaite le retour de la sérénité alors, la nature aide pour celà.


Bon courage.



Alexandre 23/09/2011 14:47



En tout cas voila une vallée impressionnante. Belles prises de vues.



FMarmotte5 23/09/2011 15:41



Tu as raison Alexandre, du village, on ne voit pas le sommet, cette vallée est très encaissée et la rivière, la Tinée est parfois très vive.



did-photo 22/09/2011 10:39



Merci pour ce reportage et ces belles photos


Félicitations



Quichottine 21/09/2011 23:45



Je le comprends tout à fait...


Une fois là-haut, je m'assierais au bord du lac et je ne dirais plus rien...



FMarmotte5 23/09/2011 15:57



C'est l'intérêt de dormir en refuge on est sur place et on a tout le temps pour profiter de ces paysages , de voir la lune le matin, des fleurs rares, et en plus on rencontre des gens
sympathiques, beaucoup d'étrangers, allemands, italiens.


Au bord du lac, on n'entend plus les bruits de la civilisation.


Bonne soirée.



Zazou :0059: 21/09/2011 18:55



T'as raison pour la contemplation et la sérénité un vrai régal pour les yeux.


Bonne soirée Pierre, bisous






Marine D 21/09/2011 17:42



Quelle beauté, tu le racontes bien, Pierre,  ce tour que je penses il faut faire à son rythme sans précipitation pour en admirer les merveilles !


Lorsqu'ils étaient Scouts de montagne à Toulouse, mes deux fils ont fait le Tour du Mont Blanc, une très belle expérience j'en suis certaine !


Merci pour ces images !



FMarmotte5 23/09/2011 16:08



Ce sont des souvenirs qui restent, mes filles me disent que dans les moments difficiles parfois elles se souviennent des bons moments en montagne (parfois durs aussi : la météo, l'effort, le
froid) mais ça les aident à passer un cap.


merci pour ton passage. et tes mots sympathiques.



Joëlle 21/09/2011 17:26



Grand merci pour ce bon bol d'air frais en tes images Pierre, et bien je me pose là et contemple...



annielamarmotte 21/09/2011 12:05



je croyais cette citation de St Exupéry?



FMarmotte5 22/09/2011 14:29



Tu as raison : Khalil Gibran c'est :


"Comme les cordes d'un luth sont séparés alors qu'ils carquois la même musique."


ça ressemble n'est-ce pas?