Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par FMarmotte5

Dryade à huit pétales, chênette.

 

Son surnom est plus explicite que son nom vernaculaire, car c'est bien souvent grâce aux feuilles qu'on la reconnaît. Je n'ai pas vu les dryades ou nymphes des chênes danser de bon matin en montant au Chaberton vers les 7 Fontaines.

 

Plante artico-alpine son pollen est retrouvé en abondance dans les sédiments du « Dryas » ou la fin de la dernière glaciation.

 

Encore en fleur en juillet dans les pierriers d'altitude vers 2000-2500 mètres, plus tard les feuilles en forme de « feuilles de chêne » forment des tapis.

Persistante d'un vert soutenu brillant dessus, blanche dessous.

 

« A la découverte des fleurs des Alpes » signale que la fleur malgré son nom n'a pas toujours huit pétales …

Je ne les ai jamais comptés.

 

Depuis tout petit ma famille nommait cette plante « Thé Suisse » en me disant que les feuilles séchées associées avec d'autres plantes comme le calament à grandes fleurs entraient dans la composition d'une tisane fortifiante et stimulante le « Thé Suisse » ainsi que d'autres variétés dites « vulnéraires ».

 

Dans son « Voyage d'Auvergne » le Père d'Aussy en 1788 s'amuse de cette appellation.

 

"Le jardinier qui cultive le jardin botanique de Clermont se forme avec ce genre d'industrie bien estimable, un petit commerce... Il ramasse les simples dont il compose ses paquets, et moyennant une étiquette allemande, il vous fait à l'instant même du « suisse ».

Entre nous, s'il ne se trouvait pas des sots pour qui rien n'est bon que ce qui vient d'un pays étranger, cette tricherie dans laquelle ils ne perdent rien n'est-elle pas bien excusable ? Et après tout puisque il est des français qui veulent des vulnéraires, ne vaut-il pas mieux qu'ils envoient leur argent en Auvergne où, il y a si peu, qu'à Fribourg ou à Bâle qui ont tant d'autres moyens d'en tirer de la France ?" Voyage d'Auvergne page 235-236

 

Commenter cet article

écureuil bleu 15/08/2014 22:37

Merci de nous faire découvrir ces plantes peu connues. Bonne soirée

claudia 13/08/2014 19:49

Pierre, a tout hasard, tu connais les plantes que j'ai trouvé parmi les cailloux au Mont Ventoux ? j'aurai pu rajouter leur nom dans mon article. J'ai changé d'adresse mail. Je ne vois plus les pub sur ton blog, tu as réussi à les supprimer ? Béa, qui est aussi sur over, en est rempli ! bonne soirée. Claudia

francine 13/08/2014 14:28

bonjour, une jolie petite fleur, je ne la connais pas; je te souhaite une bonne journée bisous

Eglantine Lilas 13/08/2014 12:20

il faut que tu m'expliques stp ...toutes ces belles photos ...tu te promènes toute la journée :-) ou tu as des réserves chez toi de photos ? ...Tu donnes des envies de promenades...

Eglantine 13/08/2014 13:50

merci ! moi qui suis casanière j'aimerai parfois être transportée dans les endroits que tu nous offre...par contre nous avons passé pratiquement toutes nos vacances en France et en montagne l'été ..plus ou moins haute enfin pas trop vers les hauts sommets :-) plus difficile maintenant mais jusqu’à il y a quelques années en arrière bien que pas sportifs nous prenions plaisir à marcher et découvrir les lieux ...on arrivait à faire de belles promenades...et parfois dans tes photos je découvre des lieux visités...merci merci !

FMarmotte5 13/08/2014 13:36

Je me "promène" vraiment beaucoup quand il fait beau j'essaye de mettre les plantes en rapport avec la sortie que j'ai fait récemment. Je tâche de faire au moins une grosse rando par semaine avec une nuit en montagne (refuge ou cabane). pour les fleurs plus j'en connais plus j'en trouve de nouvelles à identifier, elles varient selon les saisons. Aujourd'hui par exemple, j'ai 4 randos de faites non encore décrites sur le blog....je garde mes petits enfants aussi et au jardin.... haricots, côtes de blettes, ratatouille à faire vivement que mon épouse soit à la retraite ;-). merci pour ta visite. Quand je marche les plus "jeunes" ronchonnent car je m'arrête pour prendre des photos allongé dans l'herbe, à contourner un rocher pour un bouquetin. J'en profite en été car en automne avec la neige qui arrive en haut il y a moins de sorties !