Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par FMarmotte5

J'essaye d'apprendre l'Espagnol avec une page ludique de Facebook.

« Practicamos Español. »

Affaire de coeur.

Une de leurs citations m'a beaucoup plu.

« Si no hay subidas

y bajadas en tu vida

entonces estás muerto »

Elle est signée Jamie Dell ?

Elle pose la question de l'utilisation du verbe être.

J'ai cru comprendre que le fait d'être mort était un état permanent.

Ne devrait on pas dire : « Ser muerto » ?

De là comment traduire la question de Hamlet « Être ou ne pas être ? »

J'utilise parfois la traduction de chez Google qui propose : «¿ Ser o no ser ? »

Essayez c'est amusant.

Et de fil en aiguille je me suis intéressé à l'auteur de cette citation. Jamie Dell.... inconnu ? Toutes les recherches mènent vers des tweets (tuit en español) des posts sur Facebook.

Le plus proche homonyme est l'acteur Jamie Bell à la filmographie intéressante depuis le film qui lui colle à la peau : « Billy Elliot ».

En 2011 on le retrouve dans le Jane Eyre de Cary Fukunaga avec Michaël Fassbender d'après le roman de Charlotte Brontë où Jamie Bell tient le rôle du Pasteur : St. John Rivers.

En 2013 il est Edgar dans « Le Transperceneige » d'après la BD française de Jean-Marc Rochette et Lob, K dans « Nymphomaniac » de Lars Von Trier, Tintin dans le premier film 3D que j'ai vu : « Les aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne » de Spielberg.

Tout cela ne nous dit pas qui est vraiment l'auteur de cette citation qui ne tient pas compte il est vrai des complexes PQRST de l'électrocardiogramme normal.

« Pour

Que

Rien ne

Soit

Tue»

Je ne retiendrais que la dérivation en D II en rythme sinusal en attendant des éclaircissements sur les origines des mots. Avec la question des sources sur Internet ou comment naissent les légendes urbaines, les fausses citations, les hoaks (canulars), fausses rumeurs ?

Les mots restent vrais d'où qu'ils viennent …

...le montagnard regarde l'horizon de sa prochaine course et note dans mes petits papiers :

« S'il n'y a pas des hauts et des bas dans ta vie, c'est que tu es mort ! »

Commenter cet article

écureuil bleu 30/11/2013 16:23

Ca me ferait du bien de me remettre à l'Espagnol et à l'Anglais...

La Vieille Marmotte 27/11/2013 20:18

Pour abonder dans le sens de Quichottine, je crois que nous avons la même subtilité avec le verbe être, mais en un seul mot..
Ëtre qui indique un état estar en espagnol est être qui indique une qualité : ser en espagnol
En ce qui concerne les traductions par GOOGLE, rien de plus ahurissant parfois ... Si tu écoutes les Matins de France Culture, dans une de ses chroniques, Philippe MEYER avait donné un exemple de traduction des plus cocasses, générant des confusions en veux-tu en voilà ... Il est peut-être possible de la retrouver en podcast ? elle vaut son pesant d'or !

La Vieille Marmotte 27/11/2013 20:21

correction orthographique :
Etre qui indique un Etat : estar en espagnol ET Etre qui indique une qualité : ser en espagnol.

Marie poupée 27/11/2013 10:20

Je n'ai pas grand chose à ajouter après avoir lu le message de Quichottine qui maîtrise parfaitement l'espagnol !
J'aime cette langue , je l'avais un peu oubliée mais un voisin Cubain m'en a rappelé toute sa subtilité .
Bon courage Pierre

Quichottine 25/11/2013 11:28

J'aime beaucoup ta recherche.
"estás muerto" par ce que si l'auteur avait écrit "eres muerto", il n'y aurait pas l'alternative de vivre.

Le fait d'employer estar plutôt que ser a permis d'imaginer ce moment où la vie n'existe pas vraiment sans être tout à fait mort.

On peut donc vivre dans cet espèce d'entre-deux, sans réaction, sans hauts et bas, mais si l'on vit ainsi, on ne vit pas vraiment.

Il faut se réveiller et accepter que tout ne soit pas toujours rose, accepter ses colères, ses moments d'abattement, de joie aussi, ce qui fait que nous oscillons entre bas et haut et non dans l'atmosphère cotonneuse de ce qui pourrait devenir notre linceul.

Passe une douce journée, Pierre.
Amitiés.

Quichottine 27/11/2013 11:34

J'ai aimé l'espagnol pour tant de choses qu'il me serait impossible de l'expliquer. Mais même si je me rends compte que j'ai beaucoup perdu, qu'il y a encore des subtilités qui me sont inconnues, je me dis que toute langue comporte ses secrets qu'il nous faut découvrir.

Les verbes irréguliers français sont encore plus difficiles à apprendre et comprendre pour les étrangers. :)

Bravo en tout cas pour cet apprentissage entrepris. Je suis certaine que tu vas y arriver.

Passe une douce journée.

FMarmotte5 26/11/2013 18:32

Merci Quichottine pour cette réponse. Et là je me rends compte des subtilités philosophique de l'espagnol. je fais des progrès en vocabulaire mais la conjugaison et les verbes irréguliers restent difficiles à intégrer. Bonne soirée.

Joëlle 25/11/2013 10:59

Holà amigo Pierre !... :-)))
Besitos y buena fin de semana

Zazou 25/11/2013 06:42

Pas très douée pour les langues l'élève Zazou, rien retenu de mes cours d'anglais quand j'étais élève il y a bien longtemps...serai plus intéressée par l'Italien mes origines du côté grand parents maternels.
Bon début de semaine Pierre, bizzz

marine D 24/11/2013 16:34

A l'époque à Bayonne on entendait beaucoup parler espagnol, et la proximité de la frontière me permettait d'entender un poco la langue de Cervantès ! J'ai beaucoup perdu !

Bonne fin de dimanche Pierre